Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 avril 2006 2 18 /04 /avril /2006 09:40

Pour tout un chacun une lubie c'est une idée, une envie capricieuse et parfois saugrenue, déraisonnable et Colette un  prénom surrané, la romancière...  

 

Dans ce blog, connecté tendance, lubie est un petit flacon de vin, en alu, capsule type beer noire, décor minimaliste : deux gris, en facial la marque sur un timbre fond vert, en bas sur le fond gris souris, en blanc : SAUVIGNON. Sur le flanc droit : Appellation Bordeaux Contrôlée, 11,5%, 25 cl. Sur le flanc gauche : Vin blanc, se boit très frais.

 

Pour Colette c'est le haut-lieu de la branchitude consummériste parisienne, 213 rue St Honoré, où des jeunes gens payés au SMIC vous regardent comme si vous étiez un extra-terrestre parce que vous vous risquez à trouver les prix très hot : le téléphone portable Vertu à 4750 euros, la montre Jacob&Co à 38000 euros ou une veste grunge à 2250 euros. Au sous-sol, une cantine pour les buveurs d'eau, Une quarantaine de marques, un water bar, où l'on sert aussi du vin, et où notre petite bouteille est proposée à 6 euros ( prix de restaurant). Même produit à la Grande Epicerie du Bon Marché à 2,95 euros la bottle.

Dégustation d'expert (donc pas de moi) : belle couleur jaune paille, très fines bulles, frizzante, joli nez de Sauvignon, fleur blanche, attaque franche, le côté fruit mis en valeur par les fines bulles, plaisant, on reste sur le fruit, joli vin de soif, vin plaisir de bord de bar...

Le site de la marque lubie est www.lubie.fr et parce que je sors d'un WE pascal gris de chez gris et que je n'ai pas envie de faire de commentaires, je finis cette chronique en queue de poisson ce qui va bien avec le sauvignon...

Partager cet article

Published by JACQUES BERTHOMEAU - dans berthomeau
commenter cet article

commentaires

tchoo 19/04/2006 10:17

Ainsi, il y aurait les puristes et les autres, et ce vilain marketing qui perverti tout.....Quelques initiatives pour sortir le vin de son ghetto, c'est pas si mal!Maladroite, peut-être, qui sait....Comme disait l'autre, on est sur de perdre les batailles que l'on ne mène pas......Allez courage, de l'innovation, des idées, et que ça foisonne....

cordier stéphane 18/04/2006 20:41

Néo visiteur de votre blog et néo-analyste des évolutions de la consommation et de la description hédoniste de vin en restaurant, je profite de cette dernière note (grise!) pour me faire l'avocat de l'innovation (l'art de changer les choses!) et défendre (y a -t-il une attaque véritable d'ailleurs?) cette initiative commerciale, certes marketing (en cela répondant à un besoin/problême CLIENT)  car je pense la restauration de transport, mais aussi les boites de nuit (Du vin non effervescent en discothèque...quel sacrilège!)  sont en attente d'alternatives...tout en me demandant (vous aussi d'ailleurs) s' il existe des etudes qui permettraient de  faire un point clair sur l'éventuelle nocivité et/ou l'alterration organolpetique liées à l'utilisation de ce type de packaging.
Bravo pour ce blog et au risque d'être mise en boite (elle est bonne) dès mon premier commentaire, comptez sur moi pour toujours apporter quelques "condiments" à ce passionnant débat sur l'avenir de la filière vitivinicole de France et d'ailleurs !
 
   

philippe joly 18/04/2006 10:51

votre note du jour me rappelle que je fus étonné de trouver du vin en canette lors d'un précédent voyage en louisiane (bien avant la tornade, mais peu après les attentats). vendu peu cher certes, mais le contenant valait le contenu...j'ai horreur du cabernet sauvignon!
le snobisme parisien...cumulé au jeunisme et à une certaine idée du luxe qui prévaut le coût avant la qualité, les marketeurs ont un grand avenir devant eux.
je ne suis peut être qu'un provincial, mais je suis toujours effondré de la baisse générale de cette qualité que l'on nous vends avec moult jeunes filles dénudées et slogans ravageurs. je n'ai rien contre les jenes filles, mais l'on oublie bien souvent la base du produit.
qu'est ce qu'un vin? un goût personnel, que l'on déguste après avoir sorti son plus beau tire bouchon (celui qui mérite le "pop" caractéristique) où le prix n'a d'importance que lorsque l'on consulte son compte...
gloire à ceux qui préférent encore les polyphénols aux bulles industrielles!
il faut un excellent moral pour pour continuer à croire que la qualité réelle existe encore...et qu'elle peut se vendre...

  • : Le blog de JACQUES BERTHOMEAU
  • Le blog de JACQUES BERTHOMEAU
  • : Espace d'échanges sur le monde de la vigne et du vin
  • Contact

www.berthomeau.com

 

Vin & Co ...  en bonne compagnie et en toute Liberté pour l'extension du domaine du vin ... 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



 

 

 

 

Articles Récents