Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 octobre 2007 4 11 /10 /octobre /2007 00:03

agric.jpg

Comme aux Galeries Lafayette il se passe toujours quelque chose dans les Deux-Sèvres de Ségolène : le 7 octobre, le fil AFP, annonce : " des agriculteurs du centre de la France ont posé nus pour un calendrier dont les bénéfices seront reversés au Téléthon, dont 6 avec leurs compagnes soucieuses de tordre le coup (sic) aux idées reçues sur les épouses d'agriculteurs..." 

Quelles sont donc ces idées reçues ?

Patrice Boinot, 35 ans, éleveur laitier à l'origine du projet, fournit une étrange explication " Ce n'est pas parce qu'on est femme d'agriculteur qu'on est forcément agricultrice. Sur les 6 femmes qui ont posé, on trouve une vétérinaire, des aides soignantes ou encore une esthéticienne. De plus en plus, elles travaillent à l'extérieur de l'exploitation..."

Sans vouloir couper les cheveux en quatre, ce cher encore JA, semble suggérer que pour poser nue pour son calendrier il vaut mieux ne pas exercer la profession d'agricultrice.

Pourquoi ?

Je n'ose avancer la réponse qui me vient tout de suite à l'esprit car je m'exposerais à une lecture malveillante mais, tout de même, cher Patrice Boinot, ce que vous dites n'est pas très flatteur pour toutes celles qui exercent cette profession soit comme chef d'exploitation ou comme épouse de celui-ci. Mais j'ai bien conscience en écrivant ce que je viens d'écrire de poser le doigt là où ça fait mal, car en creux, ce qui fait problème, c'est l'image peu valorisante de la profession d'agriculteur et surtout la  vision négative qu'en ont les intéressés, face à un environnement urbain où la beauté des corps, l'allure, le paraître sont érigés en valeurs suprêmes. La télévision y est pour beaucoup. Pour preuve, en 2005, les promoteurs d'une telle initiative, 14 jeunes agriculteurs de la région de Parthenay, ont posé nus dans leurs champs, toujours pour le Téléthon, avec l'idée d'exprimer " leur ras le bol de passer pour de ploucs..."

Le photographe niortais Daniel Mar qui a réalisé le calendrier en rajoute une couche " ça permet de démystifier les préjugés " dit-il. J'avoue que cette débauche de justifications pour une initiative qui, somme toute entre de plus en plus dans la banalité depuis qu'elle se multiplie, lui enlève ce qui pouvait en faire le sel : une certaine forme de dérision, d'humour et de joyeuse rigolade. Trop de sérieux nuit. Dès que l'on tombe dans l'expression catégorielle : à quand nos vigneronnes et vignerons en costume d'Adam et Eve, avec ou sans la feuille de vigne, pour protester contre la marchandisation du vin, après tout ce serait peut-être plus porteur qu'une pétition (ça c'est déjà fait dans le bordelais je crois, mais pas dans un but protestataire), même si on le justifie par la participation à une bonne cause, on entre dans une forme étrange de standardisation de l'expression extérieure qui, loin de d'abattre les préjugés du genre les agriculteurs sont comme-ci, les vigneronnes sont comme ça, ne fait que les renforcer ou les badigeonner d'un vernis peu crédible.

Partager cet article

Published by JACQUES BERTHOMEAU - dans berthomeau
commenter cet article

commentaires

  • : Le blog de JACQUES BERTHOMEAU
  • Le blog de JACQUES BERTHOMEAU
  • : Espace d'échanges sur le monde de la vigne et du vin
  • Contact

www.berthomeau.com

 

Vin & Co ...  en bonne compagnie et en toute Liberté pour l'extension du domaine du vin ... 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



 

 

 

 

Articles Récents