Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 octobre 2005 1 24 /10 /octobre /2005 00:00

" Le président national des caves coopératives, Antoine Verdale, issu de la Cité de Carcassonne (...) était une figure pittoresque, passionné comme il se doit par le vin et le rugby dont il était un des dirigeants chevronnés. La Confédération et la Sopexa tenaient bi-annuellement un salon du vin à Londres, à la veille de France-Angleterre (...) Dans l'après-midi, toujours dans un grand hôtel de classe, on voyait passer et faire halte devant les stands Albert Ferrasse et les grands du rugby, Rives, Paparemborde, les ardéchois Fouroux ou Camberabero(...)

Au Mondial du vin à Bruxelles, il tenait le stand de la cave coopérative de Trèbes (sa cave). J'allais le saluer à chaque fois. Il me disait : " à midi, viens sur mon stand, je reçois les grands fonctionnaires du Marché Commun et je cuisine pour eux quelques confits de canard. Ils apprécient et cela facilite l'instruction des dossiers viticoles européens."

Donc, à midi, nous nous retrouvions trois ou quatre commerciaux du vin, en bonne compagnie, et parmi eux Gérard Raffarin, fondateur et directeur de la Cave du Haut-Poitou, à Neuville-du-Poitou. La cave du Haut-Poitou vers les années 1990, était la référence et recevait bien des groupes d'administrateurs de caves du sud ou d'ailleurs. Un jour que le président Verdale nous régalait, je dis à Gérard Raffarin que j'avais relevé dans les journeaux l'émergence en Poitou-Charentes d'un jeune homme politique qui portait le même nom que lui. Il me répondit sans autre forme : "C'est mon petit frère, Jean-Pierre !"

René Champetier Président de l'UCOVA in " Le renouveau du vignoble en Ardèche " de Guy Boyer et Jacky Reyne qui m'ont offert et dédicacé leur livre. Merci pour cette aimable attention.

Antoine Verdale ou le lobbying à l'ancienne. J'en témoigne : précurseur sur le marché britannique et dans la perception de l'importance des décideurs européens ; croyez-moi,  partager un cassoulet de Castelnaudary ou un confit avec Frantz Andriessen commissaire européen, Claude Villain Directeur Général de l'Agriculture, autour d'une table minuscule, dans un stand, ça créait " assez curieusement d'ailleurs " - expression favorite du président - des liens...

Et maintenant que faisons-nous ?

Quant au SAUVIGNON de la cave du Haut Poitou c'était, à mon arrivée à Paris en 1975, le vin à la mode dans les "cantines branchées" comme le Petit Zinc rue de Bucci et JPR n'était encore que le petit frère de Gérard, un inconnu...  

Partager cet article

Published by JACQUES BERTHOMEAU - dans berthomeau
commenter cet article

commentaires

  • : Le blog de JACQUES BERTHOMEAU
  • Le blog de JACQUES BERTHOMEAU
  • : Espace d'échanges sur le monde de la vigne et du vin
  • Contact

www.berthomeau.com

 

Vin & Co ...  en bonne compagnie et en toute Liberté pour l'extension du domaine du vin ... 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



 

 

 

 

Articles Récents