Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
22 septembre 2018 6 22 /09 /septembre /2018 07:00
Pendant que l’INAO vérifie avec un pied-à-coulisse la hauteur de l’herbe dans les vignes, à Pomerol on importe sans vergogne du terroir dans les vignes.

À Pomerol on est toujours à la pointe de la défense du terroir, pensez-donc l’ancien champ de courses de Libourne, par un tour de baguette magique, grâce à la SAFER, est passé du statut de support de crottins à parcelles d’AOC.

 

INAO : Amen !

 

Il faut dire qu’il fallait bien tenter de mettre de l’huile dans les rouages après la déculottée infligée , par deux fois, par le Conseil d’État à l’affaire des sans-chais.

 

INAO : Amen !

 

 

Il est de coutume d’affirmer pour défendre le régime des AOC-AOP-IGP qu’ainsi nos beaux terroirs sont protégés des appétits de certains nouveaux venus : elles ne sont pas délocalisables ! À Pomerol, et ce n’est pas propre à cette appellation, à Bordeaux comme ailleurs, le terroir est importable. Il suffit d’une pelleteuse, d’un camion-benne et joyeusement on étend de « la grave » avant la plantation. À ce régime-là pourquoi les chinois, nouveaux prédateurs plein de pognon, se priveraient de ce type de pratique pour dupliquer nos beaux terroirs que le monde nous envie. C’est de l’extension du domaine des terroirs.

 

INAO : Amen !

 

L’INAO, est aux abonnés absents, ses agents se terrent, la direction s’en lave les mains, mais alors que font-ils : ils font une fixette sur la hauteur de l’herbe, et lancent leurs limiers pour traquer, munis d’un pied-à-coulisse, ce sont des gens précis, chaque centimètre compte, ces odieuses brindilles qui défigurent nos beaux paysages viticoles.

 

Avec le Roundup, pas de problème, c’est morne plaine façon Mars, les gars peuvent se friser les moustaches ils ne recevront pas de papier bleu.

 

Du pain béni que tout ça pour Me Morain et ses frères, ça va décaniller dans les prétoires, à la sulfateuse…

 

L’essentiel est sans cesse menacé par l’insignifiant.

René Char

 

Les 2 photos m'ont été expédié par Loïc Pasquet sans indication d'auteur, il m'est dit qu'elles seraient de Nicolas Lesaint... alors va pour Nicolas Lesaint...

Partager cet article

Repost0

commentaires

winelover 23/09/2018 15:30

Les chinois ne sont pas les seuls. A Saint Julien, Ducru Beaucaillou a fait exactement la même chose, et c'est des français...

massotte 22/09/2018 16:21

Normal, on est entré dans l'ére de la "NormCore".
Le problèmes est que l'on passe d'une agriculture de guerre à une agriculture industrielle (pour ne pas dire aseptisée) et normative ....
Faut voir, maintenant, et dans un domaine connexe, comment certaines caves coopé organisent les vendanges.
Dans ce cas, je ne sais plus comment on va pouvoir travailler .... à la main, et/ou de manière naturelle !

pax 22/09/2018 07:31

Tient du Char compréhensible et même bienvenu . Quel fouineur ce Taulier pour trouver ce qu'il faut, au moment ou il faut dans une oeuvre" plus que foutraque. ( cf. " Contre René Char " - François Crouzet - 1992 - Vaut le détour croyez la mouche du coche quand elle devient langue de pute )
La Safer, l'Inao, des " machins " comme disait de Gaulle. A chacun sa citation Char pour le Taulier Hugo pour moi : L'homme c'est l'impuissant fécondant l'inutile. So long '

  • : Le blog de JACQUES BERTHOMEAU
  • : Espace d'échanges sur le monde de la vigne et du vin
  • Contact

www.berthomeau.com

 

Vin & Co ...  en bonne compagnie et en toute Liberté pour l'extension du domaine du vin ... 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



 

 

 

 

Articles Récents