Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
5 avril 2018 4 05 /04 /avril /2018 06:00
« Le vin est femelle et le bien boire érotique » Pierre Desproges« J’ai appris à boire du vin au service militaire. J’y ai découvert l’ivresse… au 13° »

Pas sûr que le Desproges, grand adorateur du château Figeac 71 en particulier, et des GCC de Bordeaux en général, eut été un grand amateur des vins tout nu mais, pour autant, je suis absolument sûr qu’il n’aurait pas du tout aimé ce que sont devenus ses enfants chéris.

 

Il vénère le Figeac 71 « Mon saint-émilion préféré. Introuvable. Sublime. Rouge et doré comme peu de couchers de soleil. Profond comme un la mineur de contrebasse. Éclatant en orgasme au soleil. Plus long en bouche qu’un final de Verdi. Un vin si grand que Dieu existe à sa seule vue. »

 

« Ce n’est pas Dieu qui me contredira : si le sang de son fils avait été du Figeac, je n’aurais jamais sombré dans l’athéisme. »

 

Les parents de Pierre vivant au milieu des vignes de Bourgueil le goût du vin est pour Pierre Desproges un goût d’enfance. « Il achète du vin qu’il met lui-même en bouteille dans sa cave, et s’amuse à réaliser des étiquettes maison ».

 

« en 1960, mes parents avaient acheté une maison à Bourgueil et, pour la vente, l’ancien propriétaire a ouvert, en toute simplicité, une bouteille de château Margaux 28. J’étais le plus jeune et fut, de ce fait, chargé du service. Je n’avais pas vingt ans et je pris la bouteille avec toute la candide brutalité de cet âge. Huit des dix personnes présentes se sont levées, horrifiées. Un instant, j’eus la sensation d’avoir commis un meurtre. Depuis, je me rachète de ce geste brusque, impardonnable. »

 

Dans les années 80, il écrit dans Cuisine et Vins de France.

 

« J’ai appris à boire du vin au service militaire. J’y ai découvert l’ivresse… au 13° »

 

« Comble d’ironie, Desproges écrira pour les vins Margnat, qui commercialisent notamment La Villageoise. « On m’a fait beaucoup de propositions [pour la pub] mais mon principe est de demander énormément d’argent pour le plaisir de décourager les gens… Mais, parfois, je craque ! J’ai fait une campagne pour des vins de table, je ne sais plus lesquels, de toute façon ils s’alimentent tous à la même citerne. Ça m’a rapporté beaucoup de sous en très peu de temps, et avec cet argent j’ai acheté une douzaine de bouteilles extraordinaires de Margaux 47 »

 

Il a commencé sa cave en 1975.

 

Il confie à Élisabeth de Meurville : « S’il y a bien une chose que je déteste, ce sont les amitiés masculines sur un terrain de foot ou dans une quelconque confrérie. Autour du vin, c’est différent. C’est silencieux, calme, super. On ne s’embête jamais à me demander un autographe ou à me donner ses impressions sur les dernières réflexions du professeur Cyclopède. On déguste dans une complicité tranquille où sont effacées professions et célébrités. Il n’y a que des amateurs. Le vin n’est pas un plaisir solitaire. Bien que je m’ouvre aisément une bonne petite bouteille quand je suis tout seul. »

 

« Ma cave, c’est toute ma vie. Enfin presque… J’y tiens énormément ! J’y descends souvent pour parler à mes vins, les caresser du regard ! Ma cave, voutée humide et pâle sent le vieux bois, le liège et le sarment brisé. Ma cave indispensable et secrète où je parle à mon vin quand ma tête est malade, et qu’on n’éclaire qu’à la bougie, pour le respect frileux des traditions perdues et de la vie qui court dans les milles flacons aux noms magiques de châteaux occitans et de maisons burgondes. » Desproges l’aquaphile chroniques de la haine ordinaire.

 

 

Toute cette chronique est composée d’extraits de Desproges par Desproges par Perrine Desproges.

 

Les citations proviennent de : Cuisine et Vins de France, juin 1984, Play Boy septembre 1984, Bâfrons, L’aquaphile, Figeac chroniques de la haine ordinaire.  

Partager cet article

Repost0

commentaires

  • : Le blog de JACQUES BERTHOMEAU
  • : Espace d'échanges sur le monde de la vigne et du vin
  • Contact

www.berthomeau.com

 

Vin & Co ...  en bonne compagnie et en toute Liberté pour l'extension du domaine du vin ... 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



 

 

 

 

Articles Récents