Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
5 janvier 2022 3 05 /01 /janvier /2022 06:00

SONDAGE - Élections régionales : Alain Rousset donné gagnant en  Nouvelle-Aquitaine

Au temps où les pétitions étaient couchées sur le papier elles collationnaient trop souvent des signatures médiatiques d’intellectuels en mal de signifier leur engagement indéfectible pour une cause. En soi, ça ne me dérangeait pas mais ce qui me déplaisait c’est  que la plupart d’entre-eux n’étaient que des intellectuels en chaises longues, concept développé dans un livre par Georges Suffert : la réalité l'engeance germanopratine qui prétend, depuis au moins les Trente Glorieuses, donner le La s'agissant de tout ce qu'il est convenu de penser droit.

 

Amazon.fr - Les Intellectuels en chaise longue (Le Grand livre du mois) -  Suffert, Georges - Livres

 

« Suffisants et creux », selon Suffert ?

 

Certes. Très insuffisants, aussi. Et tellement dangereux. C'est à eux qu'on doit - entre autres - l'incroyable cécité vis-à-vis de la réalité du régime de Mao - pour ne rien dire des joyeusetés à la Pol Pot. C'est bien parmi eux que se sont bousculés les signataires de l'incroyable appel du Monde et de l'Observateur en faveur de la dépénalisation de la pédophilie. Ce sont, au vrai, des malfaisants. Il n'est donc pas étonnant qu'ils pullulent à gauche. »

 

« Georges Suffert part en guerre contre le "club des cuistres", contre ces intellectuels parisiens qui refont le monde à distance, confortablement installés dans leur chaise longue ; jugent sans avoir vécu ; idolâtrent ce qui est hermétique ; rêvent à la Révolution mais habitent souvent le seizième ; adorent le bon peuple mais ne supportent pas son contact ; abhorrent les valeurs saines, les sentiments non ambigus, le bonheur calme, les discours simples et les pensées claires... »

 

Je ne pétitionnais donc pas, ce qui ne dérangeait pas les têtes de liste qui se fichaient comme de leur première chemise du nombre de signataires anonymes, seules leurs prestigieuses et lourdes signatures comptaient. Une partie de cette gauche intellectuelle, avec le temps, a sombré à droite.

 

De nous jours les pétitions se font en ligne, y’a même des organismes spécialisés dans ce domaine et je reçois régulièrement leurs sollicitations.

 

Mon allergie persiste et je ne signe pas.

 

Alors, pourquoi soudain je vous sollicite pour en signer une ?

 

Tout simplement parce que le sieur Alain Rousset a dépassé les bornes de l’indifférence et, comme le disaient Alphonse Allais ou Alfred Jarry, « Quand on dépasse les bornes, il n’y a plus de limites. »

Bien sûr, je signe SAUVONS LE CONSERVATOIRE VEGETAL REGIONAL D'AQUITAINE

 

ICI

 

Le Conservatoire Végétal Régional d’Aquitaine, installé à Montesquieu en Lot-et-Garonne, est gravement menacé de disparaître dans les prochaines semaines.

 

L'objectif de cette pétition : conserver l'activité du Conservatoire, préserver le patrimoine et les collections végétales.

 

Pourquoi faut-il agir maintenant ?

 

Sur un site de 19 ha en AB, ce sont 2000 variétés de 17 espèces fruitières qui sont conservées, collectées, préservées et diffusées depuis 40 ans et qui représentent une grande partie du patrimoine génétique fruitier du Sud-Ouest de la France.

 

Il semblerait que les subventions attendues de la Région (financeur principal depuis 35 ans) et des Départements pour 2021 n'auraient pas été versées en totalité.

 

Le Conservatoire est actuellement placé sous administration judiciaire depuis le mois d’août.

 

Plus aucune activité de vente d’arbres ou de plantes n’est autorisée alors que celle-ci représente plus de 70 pour cent de son financement.

 

Ceci met également en danger les deux pépiniéristes avec lesquels le CVRA travaille et qui se retrouvent avec 20.000 arbres qu’ils ne peuvent pas écouler normalement.

 

De plus, aucun recrutement n’a été effectué pour poursuivre les activités scientifiques et techniques.

 

Le Conservatoire et l’Association de Soutien (ASCVA, qui rassemble près de 1000 membres) ont fait des propositions pour maintenir en état les collections dans les vergers et poursuivre les activités de diffusion des savoirs et savoir-faire en arboriculture fruitière qui ont toutes été refusées par la tutelle administrative sans explication.

 

Si le CVRA disparaît, ce sera la perte d'une ressource unique et indispensable pour créer des variétés à même de répondre aux enjeux de l'écologie. Alors que le changement climatique nous oblige à réfléchir à la culture de variétés plus économes en eau, ne nécessitant pas ou peu d’intrants chimiques, de variétés plus résistantes aux maladies et ravageurs divers, nous risquons de perdre irrémédiablement un capital inestimable.

 

A l’heure où tout le monde sait qu’il faut préserver la biodiversité, où des efforts sont faits chaque jour pour planter des haies et des vergers, le Collectif Transitions du Périgord Noir s’inquiète de la possible disparition des collections du CVRA. Il y va de la responsabilité envers les générations futures que de sauver de toute urgence ce patrimoine génétique !

 

Le Collectif Transitions du Périgord Noir vous invite à vous mobiliser pour que le Conservatoire ainsi que le patrimoine et la biodiversité qu’il représente soient sauvegardés.

 

Diffusez cette information autour de vous. Interpellez élus, responsables et citoyens sur cette situation et contribuez à sauver votre patrimoine.

 

Partager cet article
Repost0

  • : Le blog de JACQUES BERTHOMEAU
  • : Espace d'échanges sur le monde de la vigne et du vin
  • Contact

www.berthomeau.com

 

Vin & Co ...  en bonne compagnie et en toute Liberté pour l'extension du domaine du vin ... 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



 

 

 

 

Articles Récents