Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 avril 2013 6 06 /04 /avril /2013 09:54

photo--32-.JPG

L’un, Anselme Selosse, est très connu  dans une appellation phare : le champagne, l’autre, Katie Jones, est une modeste vigneronne dans une région qui souffre de son manque de notoriété, mais ça ne change rien au fond de l’affaire. Ce qui est important c’est que pour le premier il s’agit d’un cambriolage dans la nuit du 21 au 22 mars où quelque 3.700 bouteilles de champagne de la prestigieuse marque « Jacques Selosse » à Avize (Marne) pour un préjudice estimé à 300.000 euros. « Les cambrioleurs, probablement des professionnels bien renseignés, ont emporté dans un grand camion huit palettes de vin entreposées dans un cellier dont sept devaient être prochainement expédiées vers le Japon et les États-Unis », a expliqué à l'Afp Anselme Selosse. Selon le vigneron, 16.000 étiquettes et 12.000 collerettes ont également été dérobées par les malfaiteurs qui ont utilisé des bombes de déodorant alcoolisé et du produit vaisselle pour effacer d'éventuelles traces Adn ou palmaires. « Ce vol ne va pas du tout mettre en péril mon activité mais la disparition des pièces d'habillage me fait craindre la mise en place prochainement d'un atelier de contrefaçon », s'est inquiété Anselme Selosse.


Pour la seconde, à Tuchan, rue du Vatican c’est un acte de malveillance d’une violence rare, rien de volé, rien de cassé mais deux cuves de vin blanc ont été ouvertes et vidées. « Dimanche dernier, de retour du salon Prowein, Katie Jones fait une visite de sa petite cave de Tuchan. Elle s'apprête à faire déguster son blanc, va directement à la cuve où son 100 % grenache gris est prêt à être mis en bouteille, tourne le robinet, et rien. Elle va à la cuve d'à côté, rien non plus. Il lui faut un moment pour réaliser. Les cuves sont vides. « Les vannes des deux cuves étaient ouvertes, tout est parti dans le caniveau, c'est une catastrophe », explique la vigneronne qui fait son vin depuis 4 ans. Un an de travail réduit à néant. Le domaine Jones réalise une petite production de 20 000 bouteilles par an. Ces deux petites cuves de 15 hectos chacune représentent cependant 25 % de sa production, un blanc déjà plusieurs fois médaillé dont la totalité était déjà vendue. « Perdre son vin juste après un an de travail en cave, sans parler de tout le travail à la vigne, il s'agit de vieux cépages avec de petits rendements sur le terroir de Maury, c'est très dur à encaisser », confie-t-elle. Les deux cuves avaient été sorties dans la cour de la cave pour se stabiliser, la mise en bouteille était programmée mercredi. Les deux vannes ont été tournées en quelques minutes. Un vrai jeu d'enfant pour les auteurs de cet acte de vandalisme qui, en s'en prenant ainsi au travail du vigneron, s'en prenne directement à sa personne pour délivrer un message on ne peut plus explicite qui fait penser à une méthode d'intimidation ou de règlement de compte. » Source l’Indépendant.


Face à autant de de bêtise, de lâcheté, de méchanceté mais aussi stupidité de la part de celui ou de ceux qui ont ouverts les vannes on reste stupéfait, abasourdi, mais on peut aussi se remémorer  ce qu’écrivait Carlo M. Cipolla dans Les lois fondamentales de la stupidité humaine

 

« L’individu stupide est le type d’individu le plus dangereux. »


Il s’agit de la Troisième Loi fondamentale : « Est stupide celui qui entraîne une perte pour un autre individu ou pour un groupe d’autres individus, tout en n’en tirant lui-même aucun bénéfice et en s’infligeant éventuellement des pertes. »


Cipolla souligne que les esprits rationnels découvrent cette Troisième Loi ils réagissent instinctivement avec scepticisme et incrédulité. Comment en effet concevoir et comprendre les comportements déraisonnables. Comme sa Troisième Loi « part du principe que l’humanité se divise en 4 grandes catégories : les crétins, les gens intelligents, les bandits et les êtres stupides, il en renvient au pragmatisme du quotidien.


-         « Nous avons tous le souvenirs d’occasions où un individu a accompli une action qui lui a valu un gain et qui nous a causé une perte : nous avions affaire à un bandit.


-         Nous nous rappelons aussi certains incidents lors desquels un individu a accompli une action qui entraînait une perte pour lui-même et un gain pour nous : nous avions affaire à un crétin.


-         Nous nous remémorons des cas où un individu a agi de manière à procurer un bénéfice à tous les intéressés : c’était un être intelligent.


-         Ces cas se produisent, en effet, mais tout bien réfléchi, il faut avouer qu’ils ne sont pas légion dans notre vie de tous les jours. Notre quotidien est surtout fait d’incidents qui nous font perdre de l’argent, et/ou du temps, et/ou de l’énergie, et/ou notre appétit, notre gaieté et notre santé, en raison de l’action improbable d’une créature ridicule qui n’a rien à gagner et qui ne gagne effectivement rien à nous causer de l’embarras, des difficultés ou du mal. Personne ne sait, ne comprend ni ne peut expliquer pourquoi cette créature ridicule agit ainsi. En réalité, il n’y a pas d’explication ou, mieux encore, il n’y qu’une explication : l’individu en question est stupide. »


Au-delà de ce constat reste à soutenir, pas seulement par les mots, Katie Jones. La solidarité c’est simple comme un geste simple : je propose que Vincent Pousson, celui par qui la nouvelle nous est arrivé, nous mijote – c’est un grand mijoteur – une étiquette : une bouteille pour Katie Jones, qui pourrait servir de base à ce geste simple qui bien sûr irait puiser au fond de notre poche. Au boulot Pousson ça te changera des travelos de Barcelone link. Merci !

 

Partager cet article

Published by JACQUES BERTHOMEAU - dans berthomeau
commenter cet article

commentaires

jmPaul 06/04/2013 22:42


Mais qui va être au RSA ? les ex coopérateurs du Mont Tauch oui . C'est ceux-là les plus à plaindre .

Reggio 06/04/2013 10:59


Normal, Katie cumule les trois tares qui rendent les gros cons encore plus cons : c'est une fille, elle réussie et elle est indépendante.

Michel Smith 06/04/2013 10:11


Comment ça ? Des travelos ça Barcelone ? Je pensais que c'était réservé à Paris et au Bois de Bouloggne. Quoiqu'il en soit, il me semble que les clients de Katie se soient déjà mobilisés pour
cheter la future récolte 2013. Y'a pas que des corniauds ni que des salopards chez nous, dans le Sud.;-)


 

Vincent Pousson 06/04/2013 10:04


Bravo Jacques! Pour l'étiquette, je veux bien d'autant que j'aime beaucoup ses vins, mais Katie Jones
en a déjà de très jolies!

  • : Le blog de JACQUES BERTHOMEAU
  • Le blog de JACQUES BERTHOMEAU
  • : Espace d'échanges sur le monde de la vigne et du vin
  • Contact

www.berthomeau.com

 

Vin & Co ...  en bonne compagnie et en toute Liberté pour l'extension du domaine du vin ... 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



 

 

 

 

Articles Récents