Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 juin 2013 6 22 /06 /juin /2013 00:09

photo164.JPG

 

J’vous l’avions bien dit, comme le disait plaisamment le grand Jacques qu’a été mon maire à Paris « les promesses n’engagent que ceux qui les font », le dernier millésime  de Vinexpo a tenu les siennes c’est ce que nous rapporte  Frédéric Durand-Bazin dans le Figaro.fr « Même s'il est encore trop tôt pour faire un bilan de Vinexpo, les organisateurs se félicitent d'avoir accueilli cinq jours durant, au parc des expositions de Bordeaux, plus de 2 400 exposants provenant de 44 pays différents, 45 000 visiteurs et 1 200 journalistes. « La profession a bénéficié d'une croissance de la consommation mondiale de 10 % au cours des dix dernières années, explique Xavier de Eizaguirre, le président de Vinexpo. Et cette progression devrait se poursuivre au même rythme au cours des cinq prochaines années. » De quoi redonner du baume au cœur des producteurs français, qui ne cachaient pas dans les travées du salon leur inquiétude, compte tenu de la menace de guerre commerciale entre la Chine et l'Union européenne. L'empire du Milieu a, en effet, indiqué son intention de surtaxer l'importation de vins européens en représailles à la décision de Bruxelles d'imposer des taxes provisoires sur les importations de panneaux solaires, de cellules photovoltaïques et de composants chinois.


Le salon a été également marqué par la montée en puissance des exposants japonais, mexicains, turcs et chinois; un immense pavillon était même mis à leur disposition. À l'inverse, les maisons de champagne se font de plus en plus rares. Après Laurent Perrier et les marques du groupe LVMH (Moët & Chandon, Dom Pérignon, Ruinart, Mercier...), qui ont déserté Vinexpo depuis de nombreuses éditions, c'est au tour de Roederer et de Billecart-Salmon de se retirer, cette année, de l'événement. "Nous préférons privilégier Vinexpo Hongkong ou Prowein, le salon qui se déroule chaque année à Düsseldorf", explique-t-on dans l'une de ces grandes maisons de champagne. Sans compter le prix de la manifestation, qui conduit certains à faire des arbitrages entre les différents salons. "Entre la location du stand, les chambres pour dix collaborateurs et les vins que nous mettons en dégustation, c'est un budget de plus de 100 000 euros ! Et je ne parle pas des hôtels qui en profitent pour doubler voire tripler le coût de leurs chambres. » l'article ICI link 

 

Vous me connaissez je ne suis pas un gars contrariant et je n’ai pas le temps de me pencher sur les statistiques de Monsieur Beynat pour les analyser mais, ce que je puis vous dire, c’est que je n’ai jamais entendu dire par un dirigeant d’entreprise qu’il a dépensé 100 000 euros pour des prunes ou les beaux yeux de la princesse. Tout le monde est officiellement content, il ne reste plus qu’à faire la comptabilité de tous les grands exposants qui se sont retirés depuis 10 ans. La méthode Coué n’a jamais été d’une grande efficacité, la fuite en avant non plus d’ailleurs, se contenter d’une simple constatation de flux ne permet pas de s’ajuster à la nouvelle donne du marché et des salons concurrents. Pour autant Vinexpo conserve un grand attrait mais celui-ci se situe surtout hors le grand barnum des bords du lac : « des fêtes superbes, des inaugurations de chais… » en quelque sorte des off en des lieux qui ne sont pas de carton-pâte. Les autres off se développent et embellissent, continuer à les ignorer avec hauteur et suffisance, voire même à leur chercher des poux sur la tête c’est méconnaître les tendances d’un marché qui est celui des néo-consommateurs. Ce ne sont pas les invitations de blogueurs aux soirées châtelaines qui répondront à ces nouvelles appétences.


La transition est toute trouvée avec nos blogueurs et leurs lecteurs, c’est une étude de Vincent Gombault, de la division Conditions de vie des ménages de la très sérieuse INSEE : L’internet de plus en plus prisé, l’internaute de plus en plus mobile


« En 2012, trois personnes sur quatre résidant en France métropolitaine ont utilisé Internet au cours des trois derniers mois, contre seulement 56 % en 2007. La fracture numérique se réduit entre catégories sociales : Internet touche la quasi-totalité des cadres depuis 2007 ; quatre ouvriers sur cinq l’utilisent en 2012, contre un sur deux cinq ans auparavant. Des différences de pratique selon l’âge demeurent, mais l’usage de l’internet se banalise. De nombreuses fonctionnalités disponibles sur la toile sont de plus en plus utilisées. Achats mais aussi ventes en ligne sont ainsi de plus en plus sollicités ces dernières années.


Le développement accéléré de l’internet mobile accompagne ces évolutions : en 2012, 40 % des personnes résidant en France ont déjà surfé sur Internet, en dehors de chez elles, via un ordinateur portable, un téléphone portable ou un appareil de poche, elles n'étaient que 10 % cinq ans auparavant. » link 


graphique1.jpg

graphique2.jpg

graphique3.jpg

 

graphique4.jpg

 

Sans transition vous comprendrez plus facilement qu’avec tout ce temps passé devant un écran, en plus de celui de la télé, fait que plus personne n’a le temps, même pas celui de se faire à manger alors y vont au supermarché acheter vite fait des pizzas au moins cher du moins cher. Rien que du bon : démonstration via Capital.fr


photo163.JPG

 

Les astuces des industriels de la pizza ne manquent pas pour tirer les prix


Faux fromage, jambon à l’eau… Pour faire des pizzas à bas coût, les industriels usent parfois de recettes inattendues.


-          Carrefour, Leader Price : ils utilisent du faux fromage


-          DR.Oetker, Super U : ils réduisent la taille de leurs pizzas


-          Auchan, Carrefour : ils préfèrent la pâte à la garniture


-          Buitoni, Intermarché : ils remplacent les tomates par du concentré


-          Intermarché : il incorpore du jambon à l’eau


-         Picard : il opte pour une cuisson économique

 

-          Aldi, Sodebo : ils rognent sur les poids des ingrédients chers…


Le contenu de l’article ICI link 

 

Ci-dessous une vrai Pizza


photo165.JPG

 

Partager cet article

Published by JACQUES BERTHOMEAU - dans berthomeau
commenter cet article

commentaires

le Taulier pour Daniel-Etienne Defaix 26/06/2013 18:33


Cher ami
Jacques Berthomeau
Toujours une
belle plume Grand Jacques! Bravo !
En revanche
je ne suis pas vraiment sur la même longueur d’onde en « ressenti » suite aux retombées de ce Vinexpo…
Pourtant
comme beaucoup j’aimerai que les pris baissent, c’est la raison pour laquelle nous nous sommes entassés à 4 sur 6 m², car il faut bien faire avec ses moyens quand on est un
paysan.
Pourtant je
n’accepte pas plus que vous qu’une chambre d’hôtel soit vendue deux à trois fois son prix… !
Mais voila en
lisant votre article, je me revois dans mon propre constat de la dernière édition voire de l’avant dernière, mais pas du tout dans celui de cette année !
Cette année à
4 nous n’avions pas une seule seconde à nous sur le petit stand de la maison Defaix et pour recevoir qui ? Que des professionnels passionnés ! Mieux encore quasiment que des acheteurs
!
J’aime à me
rappeler une citation de feu mon grand père qui me disait : « Mon garçon, rien ne sert de faire le meilleur vin du monde si tu ne le vends pas, et rappelle toi toujours dans ta vie de vigneron
que seule la bouteille vendue sera ta meilleure publicité ».
Cher jacques,
je ne peux que penser à lui en revenant de Vinexpo cette année.
Pas une
visite d’un seul grincheux sur notre stand en 5 jours
Des ventes
qui ressemblent d’ores et déjà à celles cumulées de 2 salons Vinexpo
Des commandes
dans l’urgence que nous préparons actuellement et qui vont plus que me tripler mes ventes d’un juillet normal.
Ce n’est plus
du ressenti, c’est un fait, nous avons fait un vrai beau salon professionnel et bien sincèrement ce n’est pas des plans sur la comète ou des promesses en l’air mais bel et bien ce dont nous avons
tous besoin des ventes pour nous remonter le moral et qui sait nous aider à repartir et redresser notre beau pays viticole.
Bien
cordialement
Daniel-Etienne
Defaix

Denis Boireau 24/06/2013 09:32


A propos de la communication de Vinexpo sur ses 45000 visiteurs: si le nombre d'usagers etait la mesure du succes, il faudrait convenir que le peripherique Parisien est aussi passionnant que
Vinexpo puisque lui aussi attire ce genre de foule chaque matin!

  • : Le blog de JACQUES BERTHOMEAU
  • Le blog de JACQUES BERTHOMEAU
  • : Espace d'échanges sur le monde de la vigne et du vin
  • Contact

www.berthomeau.com

 

Vin & Co ...  en bonne compagnie et en toute Liberté pour l'extension du domaine du vin ... 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



 

 

 

 

Articles Récents