Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 janvier 2012 1 23 /01 /janvier /2012 00:09

La première fois que j’ai croisé, à Bordeaux bien sûr, André Lurton c’était lors d’un énième débat organisé, suite à mon fichu rapport, par le journal Sud-Ouest je crois. Il l’avait lu. Comme je suis entré dans le monde du vin par la porte de derrière (celle des organisations professionnelles) et qu’André Lurton fut membre du CNJA où il faisait partie d’un « groupe AOC » créé par l’alsacien Marcel Blanck et où l’on retrouvait Gérard César, Marc Brugnon le champenois, Paul Avril de Châteauneuf-du-Pape… nous possédions les mêmes codes. André Lurton, toujours avec Marcel Blanck jeune vice-président de l’INAO, fonda le CNIVE : Comité National des Interprofessions Vins et eaux-de-vie qui s’est attelé aux problèmes d’exportation. Comme le disait Marcel Blanck « nous avons fait de la pub en Europe et aux USA. À l’époque, il n’existait rien et il a fallu faire preuve d’imagination. » Heureux temps avec des dirigeants viticoles de belle carrure !

 

Les Lurton, les enfants de François Lurton et de Denise Recapet, André en tête, avec ses frères Lucien et Dominique et leur sœur Simone ont fondé une véritable dynastie à lire ici link On s’y perd et parfois c’est un nom difficile à porter comme en témoigne Pierre, gérant et directeur de Cheval-Blanc, l’un des fils de Dominique, qui raconte, je l’ai entendu de sa bouche, que lorsqu’on envisageait de le recruter à Cheval Blanc il sentit que son patronyme pesait lourd et qui, avec humour, fit remarquer aux propriétaires (ce n’était pas encore le couple Baron Frère-Bernard Arnault) qu’il lui était difficile d’en changer pour celui de sa mère Hélène Laffitte, certes avec deux t. Bref, je me devais de vous donner toutes ces explications pour vous présenter François Lurton, fils d’André et d’Elizabeth Garros (en cinquième place dans la lignée des 7 enfants).

 

Pourquoi François ? C’eut pu être Christine, Jacques, Denis, Brigitte, Henri, Marie-Laure, Sophie, Gonzague, Thierry, Bérénice, Marc ou Jérémie… sans compter sur Pierre déjà cité…

 

La raison est simple : en ouvrant ma boîte aux lettres jeudi matin j’y ai découvert un haut paquet caractéristique du transport postal de vin. Étonné, je n’attendais rien, j’ai bien sûr ouvert le paquet pour découvrir, dès la capsule (à vis), le sceau de François Lurton Estate. J’ai aussitôt pensé, car j’avais lu un communiqué sur le sujet, que c’était Le Grand Araucano 2009 Cabernet-Sauvignon qui vient d’être élu lors de la 9 e cérémonie des « Wine of Chile Awards 2012 », le jeudi  12 janvier à Santiago, « meilleur cabernet-sauvignon chilien » et empoché une médaille d’or comme en 2006 et 2005. Caramba, le vin était blanc ! les fumées blanches 2011 indiquait l’étiquette, et je lus enfin qu’il s’agissait d’un Sauvignon blanc issu des Côtes de Gascogne.

Reanult-001.JPG 

J’avoue avoir un faible pour le Gers. La raison : de bons souvenirs tout simplement, une solide amitié et, pour tout dire, un peu le creuset de l’idée de mon rapport. C’est donc grâce à la conjonction de deux André : Lurton et Dubosc (Le nom de Lurton c'est une marque )que j’ai  eu  envie de chroniquer. Avec moi, comme vous pouvez le constater, tout est simple comme une lettre à la poste. Je ne suis pas compliqué. Je marche aux sentiments. Me restait plus qu’à mettre la bouteille au frais et puis trouver une occasion de la descendre, pardon de goûter ce sauvignon blanc de Gascogne. Et si l’occasion c’était un beau plat d’étrilles ! Attention une étrille n’est pas une étrille et pourtant toutes deux sont dures. Je m’explique, la première, qui sert au pansage des animaux, gratte dur ; la seconde est un « charmant » petit crabe qui pince dur.

etrille3.jpg

L’étrille, communément appelée en Vendée : balleresse, est d’un gris violet avec des reflets verts et de beaux yeux rouges proéminents. Contrairement au gros tourteau dormeur elle est petite (3 à 6 cm en moyenne), vive et agressive. Pour la pêcher il faut suivre la marée car c’est un crabe nageur ou aller la dénicher dans les creux de rocher où elle s’accroche comme un pilier en mêlée. Dans mes jeunes années, je fus, lors des grandes marées d’équinoxe, un bon pêcheur de balleresses ce qui me valait l’estime de mon beau-frère de l’époque grand pêcheur. Pour éviter de se faire pincer, et elle pince dur la diablesse mais relâche contrairement au tourteau, il faut la saisir si je puis dire « par la peau du dos ». J’aimais cette prédation sportive où la balleresse étrille avait toutes ses chances et comme, en plus, sa chair est d’une grande finesse et d’un goût iodé, je me régalais. Bien sûr, sa petitesse exige que l’on prenne son temps pour l’épibosser, mais lorsqu’on la pêche au moment de sa mue le régal est de consommer ses pattes en entier. Vraiment c’est un must ! Cuites les étrilles sont d’un beau rouge vif ! le problème c’est que ce n’est pas en ce moment la saison de la pêche des étrilles (de mars à octobre) mais comme mes souvenirs sont forts je vais m’imaginer face à un plat empli d'étrille-Macropipus puber (Linné, 1767)  déguster les fumées blanches de François Lurton.  Etrilles.jpg

Les étrilles du jour © Maurice Rougemont

Les fumées blanches étant selon ce qui est écrit sur la contre-étiquette « les brumes matinales qui s’étendent sur les vignobles en coteaux. » Du côté prix dans la boutique internet du site François Lurton www.francoislurton.com 4,90€ la bouteille et 15€ le BIB de 3L.Pas facile de dévisser la capsule, est bigrement serrée. Belle couleur jaune paille, nez agréable, vin vif, frais, de soif, qui se laisse boire et comme disent mes amis gascons sitôt bu, sitôt pissé... Moderne vous avez dit moderne François Lurton méfiez-vous les gascons ont la tête près du béret. Si vous souhaitez voir les étrilles in situ c'est ici link

Reanult-002-copie-1.JPG 

Partager cet article

Published by JACQUES BERTHOMEAU - dans berthomeau
commenter cet article

commentaires

  • : Le blog de JACQUES BERTHOMEAU
  • Le blog de JACQUES BERTHOMEAU
  • : Espace d'échanges sur le monde de la vigne et du vin
  • Contact

www.berthomeau.com

 

Vin & Co ...  en bonne compagnie et en toute Liberté pour l'extension du domaine du vin ... 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



 

 

 

 

Articles Récents