Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 juillet 2013 2 16 /07 /juillet /2013 11:00

Bidochon.jpg

 

Hervé Lalau a un côté Lucky Lucke, il tire plus vite que son ombre et hier, bien sûr, il a dégainé le premier pour répondre à ma petite énigme de l’été link. À propos du héros de Morris, en rapport avec le sujet de ma chronique matinale, « en 1984, toutes les affiches du film Les Dalton en cavale ont dû être enlevées à cause de la campagne anti-tabac (on pouvait y voir le cow-boy allumer une cigarette). Sa silhouette s'en trouva considérablement modifiée, lui qui fumait depuis son deuxième album. Il arrêta donc le tabac et troqua son mégot contre un brin d'herbe, bien plus sain. Et à partir de ce moment-là, il commença à tirer DEUX fois plus vite que son ombre. Morris sera récompensé pour cette initiative par l'O.M.S. (l'Organisation Mondiale de la Santé) dans le cadre de la Journée Mondiale sans Cigarette, le 7avril 1988. »


Dernier détail, j’adore les liens, Lucky Lucke fut une collaboration franco-belge puisque Goscinny en fut le scénariste  (à partir de l'album no 9 Des rails sur la prairie jusqu'à l'album no 46 Le Fil qui chante (sauf l'album no 10), et notre Hervé est un français émigré en Belgique pour la bonne cause vineuse. Voici sa réponse :


Je ne peux pas jouer, il y aurait délit d'initié.


C'est Jean-Luc, bien sûr; notre Dehaene, le Flamand qui collectionne les coqs (haan = coq). Il paraît qu'il avait oublié le rendez-vous.


On racontait une blague à son sujet du temps où qu'il était Premier, comme on dit en Belgique.


C'est l'été. Le Roi Baudouin, qui est un type très simple, dans l'intimité, va acheter des côtelettes, pour faire un barbecue au Palais de Laeken, juste à deux, avec Fabiola.


Chez le boucher, face au Palais, il rencontre Jean-Luc, tout nouveau premier ministre. Pour faire mieux connaissance, et pour lui présenter la Reine, il lui propose de venir partager leur barbecue.

Le gros Jean-Luc accepte, rouge de confusion.


Alors qu'ils arrivent au Palais, la Reine prend Baudouin à part: « Je t'avais dit de me ramener des côtelettes, pas le boucher! »

.

Bonne journée chez toi!


Et puis, ô surprise, ce fut une collègue de travail qui suivit de près Hervé :


Profitant de l'heure de l'apéritif pour me régaler de tes chroniques, je découvre celle-ci et réponds sans hésitation: Jean-Luc Dehaene.

Serais ravie de découvrir la cave Miroir d'autant que j'ai repéré sur la chronique de ton anniversaire un Domaine des ardoisières qui attise ma curiosité!

Bel été

Amicalement


La suite vit se pointer : Franck Boisset, Bruno Creugny, Joachim, Alexandre, Gérard Poirot, Jean-Yves, Alexixc, Jean…


Mention spéciale à Alexandre qui nous donne une info « Jean-Luc Joseph Marie Dehaene... Ancien premier ministre belge, né à....... Montpellier... C'est la BBQ attitude »


Enfin, je signale au sieur Régis Tomassian qui ironise sur la taille des verres que la taille de la quille n’a pas été mentionnée par le Taulier. Nous serions 12, Sonia et moi buvons aussi, au Miroir, si par un hasard heureux tout ce petit monde s’y rassemblait le même jour à la même heure, un jéroboam, soit 3 litres permettrait d’étancher la soif de ce petit monde ou mieux, chacun paye sa bouteille, mais alors la descente de la très pentue rue des Martyrs se ferait en roulé-boulé…

Partager cet article

Published by JACQUES BERTHOMEAU - dans les afterwork du taulier
commenter cet article

commentaires

Frank Boisset 18/07/2013 09:05


Cher jacques,


Sans vouloir m'imposer ni déranger quoique ce soit, je vous rejoindrais volontier au Miroir si je suis disponible. J'irai de mon flacon, comme il se doit et pour le roulé-boulé, aucun problème,
j'habite Rue Lamartine, en bas de la rue!


Bien amicalement,

Michel Smith 17/07/2013 11:14


Je crois que même sans comprendre, c'est drôle. En tout cas, j'ai pigé ;-)


 

Luc Charlier 17/07/2013 08:14


Mes amis, je m’indigne, non pas parce qu’on s’en prend à un compatriote – M. Dehaene représente une coterie très éloignée de la mienne – mais face à votre peu de raffinement sur ce coup-là. Je
vous signale en outre qu’il est ... héraultais de naissance (comme ma compagne).


Dehaene fut un politicien important. On l’invite (il a 73 ans) sur un plateau de télé et il oublie le RV. Pour ne pas rendre la vie difficile au journaliste, il se pointe, toutes affaires
cessantes, dans la tenue qu’il portait.


Qui a–t-on invité ? Un ancien Premier, un des négociateurs de traités majeurs de l’UE, un connaisseur de football (!), un administrateur important de Dexia (co-responsable de la faillite de
cette banque). On n’a pas invité un amuseur, un dandy ou un clown. C’est ce qu’il dit qui compte, pas sa mise. Il n’est pas BHV, Villepin ou Doc Gynéco.


Je ne partage presque jamais ses opinions, et certainement pas ses idées philosophiques ni sa vision du monde futur. Mais j’approuve totalement son attitude.


Il faut être aussi formaliste qu’un Français (un Britannique l’aurait été tout autant, je vous le concède) pour s’en plaindre ou ironiser.


Maintenant, je vous livre une petite plaisanterie à son sujet :


En visite dans le ranch texan de Reagan, il lui demande : « Mr. President, you « fock » horses, don’t you ? ». (« fokken » signifie élever en
néerlandais, pas du tout « to fuck », mais J-L. Dehaene possède un accent particulier en anglais). Interloqué, Reagan lui réplique : « Pardon ? ». Sur ce, Dehaene
lui fait : « Yes, paarden ». (« paarden » signifie « des chevaux » en néerlandais).


 


Essayez de comprendre, c’est drôle !

  • : Le blog de JACQUES BERTHOMEAU
  • Le blog de JACQUES BERTHOMEAU
  • : Espace d'échanges sur le monde de la vigne et du vin
  • Contact

www.berthomeau.com

 

Vin & Co ...  en bonne compagnie et en toute Liberté pour l'extension du domaine du vin ... 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



 

 

 

 

Articles Récents