Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 novembre 2013 2 19 /11 /novembre /2013 11:00

P-F0EUGENI.jpg

 

Cher François Pinault,


En 2012 vous avez réalisé votre rêve vous avez acquis une ouvrée (4.28 ares) de montrachet tout près du Château de Puligny-Montrachet, pour l’épaisseur du trait, un petit 1 million d'euros et vous avez ajouté à ce pécule 2 ouvrées de grand cru bâtard-montrachet aux environs de 900 000 € chacune.


Vous étiez déjà implanté en Bourgogne au travers du Domaine Eugénie, ex Domaine Engel acheté 13 millions d'euros en 2006, à Vosne-Romanée, soit 6 hectares dont 2.5 de grands crus.link


Bref, vous aimez le vin et la Bourgogne, ce qui est méritoire pour le propriétaire de château Latour. Alors je me permets, puisqu’en 1998 vous vous êtes adjugé 29,1% de Christie's International Plc pour une somme qui devait à l’époque représenter environ 1,6 milliard de francs, de demander aux manieurs de marteau de la vente des Hospices de Beaune de cesser de nous prendre pour des veaux.


Des veaux !

 

Dans son livre « De Gaulle, mon père », Philippe de Gaulle indique que le général a utilisé ce qualificatif en 1940 à Londres, après la signature de l'armistice entre la France de Pétain et l'Allemagne. Le général aurait dit : Ce sont des veaux. Ils sont bons pour le massacre. Ils n'ont que ce qu'ils méritent. »


Certes, mais il n’empêche que l’utilisation de la bétaillère n’est plus de saison depuis les directives communautaires à propos du confort des animaux. Vous allez me dire que vos gars au marteau ils font le boulot car, comme chaque année, ils pètent tous les records. Cette année 6,3 millions d’euros ont été atteint à l'occasion de la 153e vente.


Mais comme le fait remarquer le président des négociants, Louis-Fabrice Latour, c’est la pièce des présidents qui est un symbole essentiel de la vente des vins des Hospices et il a regretté que pour la troisième année consécutive, Christie’s ne s’investisse pas davantage : « On demande qu’ils s’y intéressent un peu plus, car ils ont accès à une brochette d’amateurs qui achètent des œuvres d’art à des prix incroyables. On ne les voit pas dans la salle. On demande aussi, depuis des années, que la pièce de charité soit un grand cru rouge pour monter plus. Donnez-nous un mazis-chambertin ou un clos de la roche et vous verrez  ! »


Mou du genou vos gars, sans doute faudrait-il les commissionner pour qu’ils mettent un peu plus d’ardeur à la tâche ?


Un peu plus d’humanité et de convivialité dans cette vente de charité ne serait pas du superflu mais c'est sans doute trop leur demander. Moi ce que j’en dis c’est pour causer mais ce n’est pas la peine de nous inviter si c’est pour nous parquer comme des veaux.


« Face à un supérieur, tu peux commettre trois erreurs,


Parler quand on ne t’y invite pas : c’est signe que tu te précipites trop.


Te taire quand il faudrait parler : c’est signe que tu caches quelque chose.


Parler sans prendre garde en premier aux expressions de son visage : c’est signe que tu es aveugle ! »


Confucius


Je suggère au maire de Beaune, pour la prochaine édition de la Vente de vous inviter cher François Pinault vous qui êtes un grand amateur d’art contemporain vous serez sans aucun doute fasciné par la modernité de la salle de presse plus proche du style Minitel du bar des Voyageurs de Romorantin dans les années 80 que du MOMA de New-York. Impossible de Twitter mieux valait tenter de communiquer avec le télégraphe Chappe.


Moi je me suis tiré boire un vin chaud dehors, du chardonnay qui plus est. C’était plus sympathique que le triste spectacle de la salle sous bonne garde, des gardes-chiourmes bien sûr.


Je m’en tiens là, cher François Pinault, comme vous le savez les réseaux sociaux ce n’est que du pipeau mais de grâce dites à vos manieurs de marteau de cesser de nous jouer du flutiau lors des conférences de presse. Amateur d’humour anglais je le suis moins du foutage de gueule.


Mes meilleures salutations.


 

5935440-les-50-plus-grosses-fortunes-du-vin.jpg

Partager cet article

Published by JACQUES BERTHOMEAU - dans les afterwork du taulier
commenter cet article

commentaires

Michel Smith 19/11/2013 16:23


De là à aller boire du Chardonnay chaud, faut l'faire ! ;-) T'aurais pu t'offrit un bon vieux Kir... Mais le but de la vente des Hospices n'est-ilpas chaque année de recueillir des millions ?

  • : Le blog de JACQUES BERTHOMEAU
  • Le blog de JACQUES BERTHOMEAU
  • : Espace d'échanges sur le monde de la vigne et du vin
  • Contact

www.berthomeau.com

 

Vin & Co ...  en bonne compagnie et en toute Liberté pour l'extension du domaine du vin ... 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



 

 

 

 

Articles Récents