Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 juillet 2013 3 10 /07 /juillet /2013 10:08

photo194.JPG

 

 

Ce matin, le sémillant Olivier Legrand des vins du Rhône réunis, roi du double Tweet piqué, dénicheur de scoops patenté, m’a permis de me plonger dans le Décryptage des stratégies online et social media des syndicats viticoles réalisé par ViniPub La Régie Vin&Oenotourisme ce qui a eu l’effet de me plonger  dans un abime de perplexité. Tout ça pour ça !


Alors je me suis dit mon gars t’arrive pépère au bout de ta carrière pourquoi te mettre à dos tous ces nouveaux adeptes des réseaux sociaux ? Le mieux c’est de la boucler et de te taper une bonne mariennée après un beau déjeuner avec le dernier carré de tes copines. Et puis, réflexion faites, afin de ne pas décevoir ce cher Olivier qui a accepté de me défier en un contre un sur le parquet de la salle mythique du CSP, j’ai pris la sage décision de vous donner l’occasion  de consulter cette savante étude afin que vous puissiez vous forger votre opinion. ICI link 


Ceci fait tu fermes ton clapet Taulier et tu tires le rideau de fer de ton espace de liberté pour aller baguenauder dans un Paris plein de mille merveilles. Tu réfrènes ta plume. À quoi bon faire remarquer que tout cela en reste au stade de l’épaisseur du trait, du quasi-confidentiel, d’une micro-communauté qui se mord la queue et se chatouille le nombril, d’un niveau de part bruit proche de l’inaudible, rien qui puisse vraiment impacter le marché domestique du vin fort languissant. Investissement, vous avez dit investissement, quel investissement, c’est limite une plaisanterie de garçon de bain.


Bonne journée à tous et à toutes, je vous conseille vivement d’aller au bout du bout et de lire les conclusions de l’étude : Quelles tendances à venir dans la communication sociale du vin ? Je suis certain que les gars et les filles d’Ernest et Young apprécieront c’est tout à fait leur style de cru.


Comme je ne suis qu’un plaisantin je ne puis me réfréner en vous citant cette belle phrase « Toute stratégie de développement serait veine si la présence des professionnels du vin se voit interdite sur les réseaux sociaux »


De quelle veine est-elle ?


Bien sûr ce qui est vin n’est pas vain et, comme le dirait mieux que moi Fabrice le Glatin dit Vin sur Vin tout le monde ne peut accéder au vingt sur vingt, une telle ambition serait vaine


* A propos des congrès des radicaux de gauche dans une cabine téléphonique voici un grand retour en arrière : 1993, dans l'Express, c’est signé Dominique de Montvalon. Très instructif aussi...

 

« Comment ne pas saluer la réussite de la Convention nationale, réunie le 19 juin au parc floral de Vincennes, des radicaux de gauche, plus habitués jusqu'ici, selon un mot facile, à tenir congrès dans une cabine téléphonique qu'à voir affluer des stars rêvant de s'afficher sous leur drapeau? Car il y avait du beau linge. D'abord, pour voir et complimenter Bernard Tapie, en qui une certaine gauche, décidément défaite, met aujourd'hui tous ses espoirs. Ensuite, pour hacher menu l'usurpateur Michel Rocard, qui prétend s'asseoir durablement rue de Solferino dans le siège qui fut historiquement celui de François Mitterrand. Car ce n'est pas un hasard si la nomenklatura mitterrandiste, Laurent Fabius et Jack Lang en tête, était venue saluer le président de l'OM, et l'importance de l'événement. A défaut de faire gagner la gauche, au moins Tapie pourra-t-il demain faire chuter Rocard: il n'y a pas de petit bénéfice. « Tout ce qui est bon pour l'OM est bon pour Mitterrand » lançait jadis, dans un moment d'abandon, l'excellent Pierre Mauroy. Aurait-il été prémonitoire? » 


 

Partager cet article

Published by JACQUES BERTHOMEAU - dans les afterwork du taulier
commenter cet article

commentaires

Michel Smith 11/07/2013 13:23


Quand je pense que je me suis encarté au moment où le marchand de tapis venait réveiller le marchand de sommeil. Depuis, je ne renouvelle plus : j'attends quelqu'un de bien pour remettre un peu
de sens dans tout ça. Inch allah !

Guillaume Deschamps 11/07/2013 12:02


Mais la francophonie n'est-elle pas immense ? 


Et pour le reste, il n'est pas compliqué de se payer une commnunication en anglais, ce qui ouvre déjà pas mal de portes. Là encore tout est beaucoup plus question de volonté que de moyens... Mais
il est vrai que les réseaux sociaux peuvent être considérés comme à la pointe des techniques de communication actuelles, quand on voit que la plupart des interpros n'ont même pas de ligne de
communication claire. Une page Facebook peut facilement être l'arbre qui cache la forêt du manque d'idées et de stratégie, sur fond de guéguerre politique. Au moins aura-t-on bonne
conscience d'avoir "fait quelque chose" et de "vivre avec son temps".

Guillaume Deschamps 11/07/2013 11:47


Certes, il n'y a pas forcément matière à influencer profondément le "marché domestique" (sans parler du fait que, bien sûr, internet n'a pas de frontière). Mais il conviendrait peut-être de
comparer les différents budgets. Si certaines interpros (ou autres) consacraient aux réseaux sociaux (ou au web en général) ne serait-ce qu'un dizième du coût d'une page (ou soyons raisonnable,
un quart de page) de papier glacé, je reste persuadé que les retombées seraient pourtant bien plus importantes...

JACQUES BERTHOMEAU 11/07/2013 11:51



- l'Internet n'a pas de frontière sauf celle de la langue...


- d'accord sur l'investissement des interpros c'est d'ailleurs ce que j'ai d'ailleurs écrit.


Pour l'heure nous en restons au terrain de jeu sympathique 


 



  • : Le blog de JACQUES BERTHOMEAU
  • Le blog de JACQUES BERTHOMEAU
  • : Espace d'échanges sur le monde de la vigne et du vin
  • Contact

www.berthomeau.com

 

Vin & Co ...  en bonne compagnie et en toute Liberté pour l'extension du domaine du vin ... 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



 

 

 

 

Articles Récents