Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 septembre 2014 1 15 /09 /septembre /2014 00:09

petillon-003.jpg

 

Tout juste de retour de Corse, le verdict est tombé, pas de très haut, vu la hauteur de vue du qui a pleuré le jour où le Monsignore du quai des Chartrons s’est élevé dans les cieux du bas de Saint-Emilion, si humide que la brume peina à se lever au-dessus des cloches, le docu qui va passer à la Télé ce soir est un docu qui ne vaut pas la peine d’être vu. Pour ce faire, notre peine à jouir du clavier a annexé 3 brillants bloggeurs, dont la surface médiatique, certes moindre que la sienne qui, chacun le sait, à un côté désert de Gobi, fait frémir le cercle de leurs amis, afin de jeter un opprobre définitif sur ce film que le susdit, jamais en reste d’élégance, avait qualifié de merde. Pour faire bon poids, le petit sous-traitant, le magistral jeteur d’appât, a annexé le Jacques Dupont. J’adore ce recours ultime a quelqu’un qui le tient en très haute estime, moi, si j’étais le Jacques, je ferais comme Pierre Mendès-France avec les voix du PC stalinien : à la poubelle !


Mais, à toute chose malheur est bon, ce qui me réjouit profondément dans tout ce tintouin, je ne fais pas ici référence au bas-bruit des 3 blogueurs émérites, c’est le tas de pognon dépensé par le tonton pour que France 3 ne diffuse pas ce « docu à la con ». Vous savez ce genre d’exercice ce n’est pas donné, ça douille sec. Que de salive dépensée en pure perte, sauf pour ceux qui l’ont dispensée. Moi je serais vraiment vénère, d’abord de m’être fait rouler dans la farine par une « gourgandine », puis de me retrouver passer à la télé dans un état de ridicule achevé. C’est dur à avaler lorsqu’on a pris la bonne habitude de tout contrôler sans l’air d’y toucher. Je trouve qu’il est très mal entouré cet homme, il devrait se préoccuper de l’efficacité de ses porte-serviettes qui ne sont pas à la hauteur de leur seigneur, surtout le petit qui fait des moulinets.


Les blogueurs sont comme la pile Wonder, ils ne s’usent que si l’on s’en sert en des mains viles. 


Pour les éminents blogueurs et commentateurs d’un article des INROCKS link sur le fameux documentaire que l’expression « et des poussières » ne signifie pas que les vins de Norbert contiennent des poussières mais « Indique qu’une quantité, une valeur, un montant est arrondi à la baisse. » pas la peine d’en faire des tonnes pour disqualifier l’auteur. Parfois je me dis que Michel Onfray a raison sur les ignares mais bon ça a au moins le mérite de se faire une idée de la qualité des auteurs.


C’est à peine à un kilomètre et des poussières d’ici.


Le trajet prend généralement deux heures et des poussières.


Je me suis couché vers minuit et des poussières.


Partager cet article

Published by JACQUES BERTHOMEAU - dans berthomeau
commenter cet article

commentaires

patrick axelroud 18/09/2014 06:11


J'croyons pas Cher Taulier. Certes je ne crache pas sur un bon déci de Fendant bien que mon goût me porte plus vers la Rèze du Valais ou l'Yvornne du Chablais.C'est bien du rondouillard et
bonhomme "Jacques" Dupont dont je parlais qui, sauf erreur officiait au coté d'Isabelle Saporta et de Bernard Farges qui manifestement faisait de la figuration .Impossible de le confondre avec le
"Michel" Roland présent chez le sonneur de cloches au coté d'un des futurs maître du monde venant de l'extrème orient, et reconnaissable à son sourire : " Si du lion tu vois les dents, ne
t'imagine pas qu'il te sourit " (AL MUNATABBI.)    Ici c'est le dislexique de service ou "jo le rapide" qui serait le responsable de la boulette justement relevé ,avec humour, par ce
bon Taulier. Comme on dit au "Canard" corvée de tournée pour le fautif,lors d'une éventuelle rencontre.

patrick axelroud 17/09/2014 20:37


Ca c'est ben vrai comme disait la mère Denis ou encore "Beaucoup de bruit pour rien " comme dirait Shakespeare.Assez nul et ch.... ce film. Chacun y jouait son rôle d'ou une juxstaposition de
plan et rien de bien vivant.Sauf, bien sur, volant la vedette à tous Dominique Techer apportant une note de fraicheur ,de sincérité et de vérité. Le carillonneur bien vivant lui, puisque le
ridicule ne tue plus.Déception en ce qui concerne François Simon que je m'attendais à voir dans ses oeuvres , aguiché que j'étais par les nombreuses louanges régulièrement décernées par notre
excellent Taulier, toujours aux bonnes places si j'en crois ce qu'il rapporte de sa soirée post visionnage.Le Simon lui m'a semblé quelque peut jésuite.Mais c'est peut être le loi du genre quand
on participe à ce genre de " performance " Etonné par ailleurs du peu de commentaire sur ce film. nos amis vignerons épuisés par une rude journée de vendange étaient peut être déjà couchés et les
non vignerons évoluant dans le monde du vin n'y ont peut être trouvé qu'un niveau assez bas juste de digne du grand public.

JACQUES BERTHOMEAU 17/09/2014 22:43



Coucou sieur PAX z'auriez pas abusé du fendant : votre François Simon ne serait t'y pas notre Michel Rolland 



  • : Le blog de JACQUES BERTHOMEAU
  • Le blog de JACQUES BERTHOMEAU
  • : Espace d'échanges sur le monde de la vigne et du vin
  • Contact

www.berthomeau.com

 

Vin & Co ...  en bonne compagnie et en toute Liberté pour l'extension du domaine du vin ... 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



 

 

 

 

Articles Récents