Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 mars 2014 6 08 /03 /mars /2014 00:09

patates-032.JPG

 

Depuis la soudaine conversion d’Alain  Passard aux légumes, sa fuite résolue de Varenne, tout le monde s’y mets pour nous bassiner avec les légumes oubliés : panais, navet, topinambour, rutabaga… les chefs de haute-cuisine nous en font tout un plat et Enrico Bernardo dans le Figaro nous la joue accord mets/vins : « que boire avec les légumes oubliés ? » afin de nous placer les seconds vins des GCC de Bordeaux. J’en ris a gorge déployée !

 

Mais pourquoi aller chercher si loin du dépaysement, alors qu’avec notre bonne vieille patate, la grosse Bintje des grasses plaines de l’Aisne, tout est permis.


patates-031.JPG

 

Bien sûr elle est la reine des friteslinkou de la soupe de légumes en compagnie de ses acolytes le navet, la carotte et le poireau, mais on oublie trop souvent que cuite bouillie en robe des champs la grosse patate se prête à toutes les folies pour un tout petit prix.


Je ne vais pas vous faire l’histoire de la patate, pour ceci allez ICI link


Les patates modernes se vendent lavées, brossées et se présentent luisantes comme des sous neufs. C’est pour faire joli et plaire aux ménagères de plus de 50 ans.

 

Moi je préfère les grosses patates bien sales. Les laver est à la portée du premier con venu, donc de ma pomme.


Les miennes, 2,5 euros le kg proviennent de chez Laurent Bérurier est maraîcher à Neuville-sur-Oise, il cultive 145 variétés de légumes dont raffolent les grands chefs, la carotte jaune, la blette rhubarbe, la tétragone…


Le principal avantage de la patate bouillie est pratique : elle dispense de l’épluchage à cru. On les épluche cuites et la peau s’enlève comme du papier à musique en trois coups de couteaux…


Le second avantage est bien sûr économique :


-         si vous l’achetez en gros la Bintje Bassin Nord non lavée cat. II 50-75mm sac 10kg  c’est en ce moment 190 euros la tonne (cotations FranceAgrimer) soit 19 cts d’euros le kg.


 

-         Si vous les achetez sur le NET link-         Pommes de terre Bintje sac 10 kg Prix Unitaire 3,99 € Poids: 10 kg origine: France Cal: 35/50 soit 0,39 cts d’euros le kg.

 

 

-         Chez Leclerc POMMES DE TERRE BINTJE Cal. 50 et +. Cat. 2. Soit le kg : 0,30 €. 2.95 EUR (LE FILET DE 10 KG) ORIGINE France

 

-         Chez votre marchand de légumes comptez comme chez le mien : 1,50 euros le kilo


photo755

 

Mode cuisson dans un gros faitout à l’eau froide poignée de gros sel gris ou comme moi du gros sel de Colonnata, évitez la cocotte-minute qui ne permet pas de vérifier en live l’état de la cuisson de vos grosses patates en plongeant une fine lame dans leur chair.


patates-036.JPG

Mode opératoire :


Dès que vos grosses patates sont cuites à point, vous en sortez une en la piquant délicatement avec une fourchette, vous l’épluchez avec dextérité puis vous la déposez dans une large assiette creuse.


patates-038.JPGpatates-040.JPGpatates-041.JPG

 

Vous l’écrasez brutalement à la fourchette pour la réduire en une purée granuleuse.


patates-042.JPG

 

Vous poivrez l’appareil et ajoutez de la cannelle moulue ou râpée.


patates-043.JPG

 

Vous saupoudrez l’appareil de farine ou de fécule (pour les no gluten).


patates-045.JPG

patates-063.JPG

 

Délicatement, l’appareil étant encore assez chaud, dans le creux de vos mains formez une boulette que vous déposez sur une assiette plate  garnie un mince lit de farine


patates-047.JPG

 

Tapez-là ou roulez-là.


patates-048.JPG

 

Tournez-la pour la réduire à l’état de galette (grande ou petite selon vos désirs et la taille de votre patate).


patates-051.JPG

 

Dans une grande sauteuse faites fondre une grosse noix de beurre salé jusqu’à ce qu’il devienne mousseux.


patates-052.JPG

 

Lorsque le beurre a atteint cet état déposez délicatement avec une spatule la galette dans la sauteuse.


patates-053.JPG

 

Cuisson douce et précautionneuse.


patates-054.JPG

 

Retournez la galette pour dorer la seconde face.


patates-055.JPG

 

Le temps de cuisson de la galette dépend de votre goût pour une croûte dorée ou plus carbonisée.


patates-058.JPG

 

Vous répétez cette gymnastique autant de fois que vous avez de patates bouillies et, si vous avez la main cuisinière vous pouvez, comme le Taulier en faire cuire une colonie.


patates-059.JPG

 

Veillez bien à laisser vos patates au chaud dans l’eau pour qu’elles conservent leur chaleur qui est l’un des éléments de la réussite du pétrissage express  de vos galettes.


Donc n’égouttez pas vos patates bouillies !

 

La galette de patates à la cannelle se mange chaude, tiède ou froide, seule ou en accompagnement d’une belle viande blanche… avec de la salade… comme support de ce que vous voulez


patates-061.JPG

 

Bien évidemment il est possible d’incorporer dans sa galette de patate toutes sortes d’ingrédients : herbes fines, oignons dorés, des restes de pot-au-feu, du jambon, du fromage râpé ou en lamelles…


patates-062.JPG

 

Elle peut aussi se manger nature et même sucrée…


Bref, c’est un petit plat simple, qui ne demande pas beaucoup de temps, facile à préparer, délicieux et qui ne coûte pas cher… Mon plat est le fruit de 2 patates bouillies (600g) qui m'ont permis de fabriquer 7 petites galettes. Hormis le prix des patates, un peu de farine, de la cannelle, du beurre et la cuisson le calcul est simple à faire : mon plat revient entre 1 et 2 euros.


Ce message s’adresse à tous les adeptes des plats cuisinés moins cher que moins cher acheter en GD, il est possible de bien manger à petit prix en étant sûr de ce que l’on sert dans son assiette et celles de la maisonnée. Piquez un peu de temps à votre télé pour cuisiner et votre pouvoir d’achat retrouvera des couleurs…


Symphonie pour grosses patates bouillies en sol mineur…

 

Pourquoi sol mineur ?

 

Pour vous signaler que le terroir ça existe aussi pour les produits modestes.

 

Il est d'autre terroirs modestes, tel celui de Saint-Drézery où officie Catherine Bernard qui fait du bon vin et fort bien la cuisine. Bon appétit et soif XXL...


023-copie-2.JPG025.JPG

Partager cet article

Published by JACQUES BERTHOMEAU - dans berthomeau
commenter cet article

commentaires

patrick axelroud 08/03/2014 06:31


Cheu nous il n'y avait pas de cannelle; on appelait ca des croquettes et on les mangeait parsemées de sucre en poudre .Et si pour certain "lundi c'est raviolis" les croquettes c'était le vendredi
soir .

  • : Le blog de JACQUES BERTHOMEAU
  • Le blog de JACQUES BERTHOMEAU
  • : Espace d'échanges sur le monde de la vigne et du vin
  • Contact

www.berthomeau.com

 

Vin & Co ...  en bonne compagnie et en toute Liberté pour l'extension du domaine du vin ... 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



 

 

 

 

Articles Récents