Samedi 2 mars 2013 6 02 /03 /Mars /2013 12:00

  « Jeudi dernier, Karine Le Marchand a reçu la médaille de l'Ordre National du Mérite Agricole, des mains du ministre de l'Agriculture Stéphane Le Foll. L'animatrice de « L'amour est dans le pré » était venue en compagnie de ses proches, dont Lilian Thuram, son compagnon. » indique le quotidien en ligne Gala.


« C'est Bruno Le Maire, qui avait proposé le nom de Karine Le Marchand pour cette décoration créée en 1883. Plus de 28.000 personnes la portent aujourd'hui pour récompenser leurs « services rendus à l'agriculture ».


Karine Le Marchand au moment de recevoir cette distinction a déclaré : « J’ai été surprise qu’on me la propose. Sur le papier c’est même plutôt risible qu’une citadine comme moi reçoive cette distinction, mais je n’en ris pas, bien au contraire »

 

Amélie de Menou la journaliste de Gala est un peu fâchée avec la géographie parisienne puisqu’elle annonce « Au ministère de l’Agriculture, rue de Varenne dans le sixième arrondissement parisien, elle est comme chez elle. »


La suite, est dans le plus pur style people « Quelques minutes avant d’être intronisée Chevalier de l’Ordre du Mérite agricole, Karine Lemarchand vous accueille avec son habituel sourire «ultrabrite», vous présente le maître des lieux –«Monsieur Stéphane Le Foll, ministre de l’agriculture, s’il vous plaît!»- et n’économise pas sa joie de retrouver «ses» agriculteurs, les anciens candidats du programme qu’elle présente depuis 2009 ans sur M6, L’Amour est dans le pré. Thierry, Rémi et Jo les jumeaux, trois Philippe, «Pascalou» le moustachu, Jean-Claude dit «Jojo»… Ils sont tous venus rendre hommage à leur animatrice préférée. Même Pierre, le viticulteur du pays basque et Frédérique, sa fiancée enceinte de sept mois, tenaient à être présents, quitte à délaisser quelques heures leur stand d’Armagnac au Salon de l’Agriculture, porte de Versailles. »


Plus tôt dans l'après-midi, Stéphane Le Foll et Karine Le Marchand s’étaient retrouvés dans l'émission de RTL « A bonne heure », présentée par Stéphane Bern et enregistrée depuis le Salon de l'agriculture. Ce fut l'occasion pour Stéphane Le Foll de confier que, oui, il a regardé L'amour est dans le pré ... mais uniquement pour « être capable d'en parler" au moment de la décoration :


« J’ai fait attention à aller regarder. J’ai regardé un certain nombre d’épisode car, cet après-midi, j’aurai l’occasion de remettre le mérite agricole et donc il fallait que je sois capable de parler de l’Amour est dans le pré ! »


Karine Le Marchand devenue spécialiste des problèmes de cœur du monde agricole en a profité pour lancer à Stéphane Le Foll :


    « Faut qu’il fasse quelque chose pour le célibat des agriculteurs notre ministre !

Stéphane Le Foll, avec humour, lui répondit plus tard dans l'émission :


    « Vous parliez du célibat, le ministre de l’Agriculture a suffisamment de sujets à traiter pour déléguer … Je délègue l’amour ! »


Au 78 de Varenne à 18h30. « Dans le Salon Sully du ministère, les proches de l’animatrice sont dans leurs petits souliers. Au premier rang, sa fille Alya, son amoureux depuis 2007, Lilian Thuram, sa maman Martine. Ses amis, dont Laurent Petitguillaume et Stéphane Plazza, ses collègues de la chaîne et la production de l’émission. Karine a revêtu une «cotte» - la combinaison traditionnelle des agriculteurs– customisée spécialement pour l’occasion. Le ministre de l’agriculture Stéphane Le Foll arrive. Brièvement et dans une ambiance résolument détendue – à l’image de la star du jour- il rend hommage au programme de M6, rappelant qu’il représente toute la diversité des agriculteurs françaises, valorise la ruralité et prouve que tout le monde a droit à sa part de bonheur et d’amour. Epinglée et soudain débordée d’émotion, Karine, à son tour prend la parole et, s’adressant aux ex-candidats de l’Amour est dans le pré, déclare: «Moi qui suis tellement citadine… Ce que j’aime dans la nature, ce n’est pas tout à fait comme vous. Ce n’est pas la terre à laquelle vous êtes si attachés. Moi, ce que j’aime c’est vous. Les gens de la campagne…»


« Il y a eu beaucoup d’émotion. Elle a pleuré au moment de son discours, on ne s’y attendait pas », a confié au Parisien l’une des personnes présentes dans la salle lors de la cérémonie. Karine Lemarchand avait même réservé une partie de son discours à ces derniers : « Vous m’avez fait confiance, vous m’avez ouvert votre cœur. »

Par JACQUES BERTHOMEAU - Publié dans : les afterwork du taulier
Ecrire un commentaire - Voir les 6 commentaires
Retour à l'accueil

Commentaires

c'est tres bien ......on l'a donne ,pour 90% du temps a des gens qui ne font pas la difference entre un radis et un "poireau"...quelle tristesse quand je vois des "vieux" ,comme pepe Louis (sans doute...)qui n'arrivent meme pas a vivre de leur retraite, et qui ont ,eux consacrés leur vie a cette profession, qui est comme un sacerdosse,   ....enfin...!! on devine puorquoi....lilian Thuram..etc...mais tout de meme ,felicitation Madame.

Commentaire n°1 posté par jacques le 02/03/2013 à 13h07

Boudiou, ça c'est de l'info :-)

Commentaire n°2 posté par Michel Smith le 02/03/2013 à 13h57

Ce poireau est vraiment joli et contribue à rendre plus belle encore cette Dame qui nous fait rêver sur le petit écran.

Commentaire n°3 posté par Thérèse le 02/03/2013 à 20h04

C’est vrai qu’elle est jolie, cette dame. Mais c’est qui ?

Qui est Lilian Thuram ? C’est quoi, l’amour est dans le pré ? C’est quoi le mérite agricole ?

Enfin, j’ai pas vu le poireau : il s’agit bien d’un légume avec des poils au bout, blanc à son extrémité la plus enfoncée et vert pour la partie aérienne, dont on ne fait rien sauf de la soupe ou bien le laisser pourrir dans une vinaigrette jusqu’à ce qu’il pue le soufre et c’est tout. Je suppose que c’est plein de méthionine ....

Commentaire n°4 posté par luc charlier le 02/03/2013 à 22h27

La méthionine fait partie des huit acides-aminès essentiels à l'homme.

Y a-t-il huit chaines du télécran essentielles? Croyez-vous qu'il y a huit émissions utiles? Alors que depuis longtemps il n'y a même plus La minute nécessaire de Monsieur Cyclodède qui se posait déjà la question: "Vérifions l'infaillibité du pape".

Après une journée de vigne, à braver le vent, le froid, le chaud, la pluie et même la soif, je trouve l'excuse le la fatigue pour me poser sur un canapé en face du télécran et en cinq minutes je ne le regarde plus, c'est lui qui me regarde. Mais ne me dit rien.

Et dans ce second télécran, ici, tout le monde peut nous regarder, et certains parlent.C'est ici que c'est nécessaire, utile, ...

 

Commentaire n°5 posté par olivier de moor le 03/03/2013 à 09h59

@demoor : oui, essentielle, la méthionine. C’est un AA (pas confondre avec d’autres abbréviations utilisant ce sigle) réellement passionnant. Je ne sais pas pour le poireau, mais sa présence dans l’oignon et surtout les légumineuses nous transforme en gazogène ambulant. Tous ceux qui ont fait un peu de chimie du vivant (rappelez-vous du baron von Liebig : Tierchemie ist Schmierchemie !!!!) ont été bassinés par l’élongation des chaînes protidiques grâce au groupe S-CH3. J’ai tout oublié !

Et pour ceux qui, comme moi, coupent souvent la France en deux par l’A75 et puis l’A71 avant d’arriver dans l’Orléanais ... et les difficultés de circulation, on sait où se trouve Commentry et ses odeurs particulières. Un néphrologue défroqué ne peut pas ignorer non plus que, sur le même site (classé Seveso), Adisseo (ex-Rhône-Poulenc mais appartenant maintenant au chinois Blue Star), qui produit de la vit. A, a vu un cluster de cancers du rein quasiment unique au monde chez ses employés.

Commentaire n°6 posté par luc charlier le 03/03/2013 à 20h15

Articles récents

Liste complète

Derniers Commentaires

Archives

 
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés