Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 novembre 2014 6 08 /11 /novembre /2014 00:09

1875643009.JPG

 

Comment peuvent-ils oser aligner de telles niaiseries me dis-je toujours ?


Oui, je n’en finis pas de m’étonner lorsque je lis la prose de certains conseilleurs en herbe qui ont encore du lait derrière les oreilles. Les voici, à peine sortis d’une vague école de commerce, au sigle en général pompeux, en anglais of course, nous abreuvant  des dites niaiseries du haut de leurs cours de marketing-packaging à peine assimilés.


Sur le site Winebusiness j’ai déniché une pépite du genre : 5 conseils pour concevoir une étiquette de vin efficace par Camille Franc datée du 4 novembre 2014.


L’entame est gentiment besogneuse :


« Si vous êtes dans l’industrie du vin depuis déjà un certain temps, il est très probable que vous ayez vu passer devant vos yeux plus d’étiquettes que de personnes ! Il est donc possible que vous ayez une idée très précise du « pourquoi » et « comment » habiller votre bouteille. Néanmoins la réalisation d’une étiquette de vin est toujours épineuse pour les viticulteurs qui ne savent pas toujours comment jouer avec les codes imposés par cette industrie traditionnelle. Il arrive également que l’importance de cette étape, essentielle et obligatoire pour la commercialisation d’un vin, effraie les moins initiés d’entre vous. Il est donc nécessaire de ne pas rendre cette tâche plus compliquée qu’elle ne l’est.

 

Vous n’avez pas besoin d’être un entrepreneur chevronné ou un designer professionnel pour réaliser l’étiquette parfaite. Il vous suffit de connaître les composants de base qui la constituent et d’avancer méthodiquement en prenant soin de transmettre au designer les informations dont il a besoin pour transcrire vos idées en un univers visuel. Voici donc quelques éléments clés qui vous permettrons d’appréhender plus sereinement cette étape. »


Vigneronnes et vignerons, les autres aussi, lisez la suite ICI link :


-         Par bonheur c’est gratuit ;


-         Les visuels d’étiquettes valent leur pesant de cacahuètes ;


-         C’est une bonne thérapie par le rire.


Pour vous inciter à lire ce morceau de bravoure je ne résiste pas au plaisir de vous offrir l'une des pépites :


« Voilà à quoi pourraient ressembler vos trois principaux arguments de vente:


« Mon mari et moi avons quitté nos emplois respectifs afin de nous lancer dans la fabrication du vin et de vivre notre passion. »


« Nous fabriquons un vin chaleureux et accessible à tous, qui puisse être apprécié autant par les débutants que les spécialistes. »


« L’exploitation de nos vignes est purement organique. »


Partager cet article

Published by JACQUES BERTHOMEAU - dans Billet
commenter cet article

commentaires

patrick axelroud 09/11/2014 07:16


Pour éviter qu'on rajoute un clac et qu'on aille se coucher sans lire plus loin

jacques 08/11/2014 09:38


a propos de traduction, cher Jacques, pourquoi mettre link et pas clic ? parlons, écrivons français !!!!    Jacques

JACQUES BERTHOMEAU 08/11/2014 09:46



tout bêtement parce que lorsque je poste un lien le moteur de mon hébergeur affiche link je n'y suis pour rien 



Rocky 08/11/2014 06:33


C'est curieux, on dirait que ce texte est directement traduit de l'américain ...


 

JACQUES BERTHOMEAU 08/11/2014 09:12



C'est aussi mon impression : 2 indices industrie du vin et organique au lieu de bio 



  • : Le blog de JACQUES BERTHOMEAU
  • Le blog de JACQUES BERTHOMEAU
  • : Espace d'échanges sur le monde de la vigne et du vin
  • Contact

www.berthomeau.com

 

Vin & Co ...  en bonne compagnie et en toute Liberté pour l'extension du domaine du vin ... 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



 

 

 

 

Articles Récents