Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 juillet 2014 4 17 /07 /juillet /2014 09:42

sur-les-quais4.jpg

 

Sur les quais, film réalisé par Elia Kazan, est sorti en 1954, fut un véritable choc pour moi. Je l’ai vu dans le cadre de Cinéma&Culture à l’école d’agriculture. Le jeune Marlon Brando et la frêle Eva Marie-Saint qui jouera dans la Mort aux trousses d’Hitchcock, Rod Steiger… une Amérique violente…la question sociale : le film  est basé sur une série d'articles de Malcolm Johnson publiés dans le New York Sun à la suite d'une véritable rébellion ayant eu lieu dans les docks de New York quelques années plus tôt.


« Sur le port de New York, le syndicat des dockers (affilié à la puissante centrale AFL-CIO) est contrôlé par un gang mafieux dirigé par l'avocat Johnny Friendly et Charley Malloy qui n'est autre que le frère de Terry Malloy, ancien boxeur, lui-même docker et qui va participer au meurtre d'un employé qui refusait de se soumettre aux exigences du syndicat et qui voulait dénoncer leurs activités illégales.


Terry Malloy se retrouve alors face à un cas de conscience lorsque Edie Doyle, la sœur de l'homme assassiné lui demande de l'aider dans sa recherche des meurtriers... »


OK tout cela est bel et beau, même si nous ne sommes pas forcément doués en géo, Taulier tu ne nous feras pas avaler qu’Embres&Castelmaure soit un charmant port de pêche.


Soit !


Il n’empêche qu’il y a un quai, celui de la coopé… Vous savez la fameuse coopé qui…


Bon, passons… le feuilleton se continue ailleurs...


SUR LE QUAI MAILING

Partager cet article

Published by JACQUES BERTHOMEAU - dans Billet
commenter cet article

commentaires

patrick axelroud 14/09/2014 19:55


Salut Doc. - Simplet , de retour de Suisse , au rapport : Vignobles de Lavaux : Arrosage interdit ! Vignoble du Valais arrosage quasi obligatoire par divers moyens . Sierre " Ville du Soleil "
pour la Suisse et un sol des plus perméables absorbant une pluviométrie réduite ne permet pas autrement la culture de la vigne. ( Avons découvert à Sierre,un cépage remis en valeur par un couple
de jeune vigneron : La rèze - Il prend des risques compte tenu des particularités de ce cépage mais contrairement au résultat qu'on lui attribue - vin neutre il en fait un vin des plus
sympathiques. - pour la petite histoire c'était le cépage des Gletscher vein )

sylverado 29/07/2014 14:28


super sympa, convivialité et simplicité comme on aime, le chef nous régale de ses tapas qui changent toutes les semaines....
les vins de la coopé se boivent sans chichi, du producteur au consommateur.

patrick axelroud 19/07/2014 08:08


Tout doux Doc , l'Unesco ne soccupe que de sites et pas d'autre chose n'ayant aucune compétence, es qualité, pour se pronocer sur le vin. Et si St Emilion n'a rien à envier à Lavaux je pense que
le classement du vignoble bordelais tient plus de sa renomée mondiale qu'a un paysage exceptionnel ( mité aujourd'hui par des chais et caveaux de propriétaires et d'architectes en folie) Des deux
site Lavaux me parait plus méritant, de par lui même de ce label.De mémoire je n'ai pas souvenance de dispositifs d'arrosage mais plus des mini funiculaires pour faciliter le travail de la
vigne.Je ne sais si l'arrosage est bien utile dans un pays ou la pluviométrie ne semble pas être un problème et ou la proximité du Léman apporte une humidité bien venue. J'allons mieux r'garder
lors de notre prochaine visite et descendrons quelques déci à ta santé avant de venir au rapport.

Luc Charlier 18/07/2014 09:52


@Pax: Oui, oui. Il y a ... plus que cela, j'ai dû présenter une petite communication lors d'un congrès à Montreux. Frank Zappa et ses Mothers of Invention occupaient tous les meilleurs endroits
au moment où un imbécile a mis le feu à tout ce bordel avec un pistolet de détresse. Il y avait de la fumée sur tout le lac et le ciel était en flammes. J'te jure, c'était pas possible. J'ai donc
fui vers un joli château faisant oenothèque, emmenant mes invités de marque avec moi. Une firme pharmaceutique de renom (name withheld on request) assumait les frais. Nous y avons découvert les
Epesses, Calamin, Dézaley , Saint-Saphorin et autres. Admettons toutefois que le salaire horaire d'un ouvrier agricole suisse, qui impose un arrosage copieux pour ariver à un minimum de
rentabilité financière, dilue un peu le "jus de l'Unesco". 

patrick axelroud 17/07/2014 22:24


Ca va t'y comme ça Mosieur LUC ?

  • : Le blog de JACQUES BERTHOMEAU
  • Le blog de JACQUES BERTHOMEAU
  • : Espace d'échanges sur le monde de la vigne et du vin
  • Contact

www.berthomeau.com

 

Vin & Co ...  en bonne compagnie et en toute Liberté pour l'extension du domaine du vin ... 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



 

 

 

 

Articles Récents