Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 octobre 2011 1 10 /10 /octobre /2011 00:09

Cette idée sotte et grenue m’est venue alors que je faisais le pied de grue au restaurant AURI jouxtant la cantine de la rue Barbet de Jouy qui accueille les hordes de fonctionnaires des Ministères et de Matignon qui peuplent cette part du VIIe arrondissement. J’eus pu, en sirotant mon verre de Côtes-du-rhône fine fleur Domaine des Lauribes 2010, me remémorer le temps de mes premiers pas au Ministère de l’Agriculture où, à midi, nous faisions la queue pour aller à la cantine. Lieu stratégique pour lier connaissance avec quelques belles souvent flanquées de vieilles duègnes veillant sur leur fidélité. J’aurais pu aussi me souvenir de Ségolène Royal enserrée dans son petit imper qui avait des airs d’une moniale venant de prononcer ses vœux perpétuels.

photoAuri4.jpg

Non, dans cette petite enceinte délicieusement vieillotte je pensais qu’à cette époque une feuille passait dans le service pour savoir qui voulait acheter des poulets venant de la ferme de Grignon (camp de base de l’Institut National Agronomique de Paris). Les hygiénistes d’aujourd’hui en seraient tout bouleversifiés mais, qu’ils se rassurent, maintenant tous les produits des lycées agricoles sont accessibles, en des conditions d’hygiène absolues, au personnel du Ministère de l’Agriculture. Je ne vais pas vous en dresser la liste ce serait fastidieux mais me contenter de traiter le sujet par le versant vins.

 

Chaque année, en novembre, pour 2011 ce sera les 19 et 20 novembre, le lycée E. Pisani de Montreuil-Bellay organise sa traditionnelle foire aux vins des lycées viticoles producteurs de France et d'Europe. J’y suis allé une année pour un débat organisé autour de mon rapport par le bien nommé C. Pinard. Pierre Aguilas, l’homme fort de la Loire, signataire de la note stratégique Cap 2010 était de la partie. Pour la petite histoire il faut savoir qu’Edgard Pisani, Ministre de l’Agriculture du Général de Gaulle, fut le maire de Montreuil-Bellay et que le lycée agricole était son bébé. La manifestation est baptisée : « VINIFLORE » et elle est organisée chaque année depuis 1994 le troisième week-end du mois de Novembre

.

Je cite Marc Massot auteur du blog link

 

 « Les vins des différents lycées agricoles de France y sont proposés à la dégustation (gratuite) et à la vente, par les élèves des formations viti-vinicoles du Lycée de Montreuil-Bellay. « En même temps, les élèves des autres secteurs d’activités de l’établissement (travaux paysagers, services aux personnes) sont présents et participent à des démonstrations, par exemple de création de jardins. Divers produits non viticoles et provenant de lycées agricoles de toute la France sont également présentés et commercialisés : huîtres du Lycée de Bourcefranc-17, charcuteries du lycée de Vire-14, foie gras du Lycée de Fontenay-le-Comte-85… 

 

Les vins présentés proviennent de tous les lycées viticoles de France, issus de toutes régions (selon le concept « inventé » au lycée de Fondettes, en 1991, puis généralisé à tous les membres du GIE Club des écoles, chaque année, depuis 1994) : vins de Bordeaux (lycées de Libourne et de Blanquefort), de Bourgogne (lycées de Beaune et de Macon), d’Alsace (lycée de Rouffach), de Champagne (lycée de Crézancy), de la Vallée du Rhône (lycées d’Orange et de Carpentras), du Languedoc (lycées de Montpellier, Nîmes, Carcassonne),…

 

Montreuil-Bellay a innové à partir de 2008, en présentant aussi quelques vins de lycées viticoles européens : lycée d’Oppenheim (vallée du Rhin), de Fermil (vallée du douro), de Sant-Sadurni d’Anoia (Sp, Catalogne), d’Alba (It, Toscane), de Reze (Au),… Chaque année, de nouveaux partenaires étrangers sont présentés, entre autres pour favoriser l’éducation à la citoyenneté européenne. Ces partenariats commerciaux sont souvent associés à des partenariats pédagogiques : montage de projets européens (ex : Comenius, déposé par le Lycée E.Pisani en Février 2011 avec des partenaires portugais et bulgares), voyages de classes, accueils de stagiaires et / ou de classes étrangères, envoi de stagiaires… »

 

Vous comprenez donc mieux maintenant ma prétention, et d’être Ministre de l’Agriculture, et de vivre à l’Hôtel de Villeroy 78 rue de Varenne en autarcie. Deux objectifs tout à fait à ma portée mais tel n’est pas le sujet. Alors j’imaginais le tableau des livraisons à l’heure du laitier des gigots d’agneau de la Bergerie de Rambouillet, des poissons et coquillages amenés par les « chasse-marées » magnifiques boulonnais des Haras Nationaux, veaux, vaches, cochons, couvée portés par de belles Perrette au pot au lait, pendant que monterait des entrailles de l’hôtel l’odeur chaude du pain frais. Comme au plus beau temps du ventre de Paris le Ministère des agriculteurs et des pêcheurs déborderait de victuailles et justifierait vraiment son nom de Ministère de l’Alimentation.

 

Même qu’Alain Passard à quelques pas plus haut dans la rue de Varenne, à l'angle de celle de Bourgogne, viendrait porter quelques topinambours bio de ses jardins lointains. Bref, ainsi la vieille maison retrouverait des couleurs et des odeurs à faire baver d’envie le Ministère de l’Ecologie. Même que de temps à autre le Ministre pourrait tenir table d’hôte avec les enfants des écoles qui pourraient ainsi faire le lien entre le beefsteak de leur assiette et la vache qui broute dans le pré. Rappelons qu’à deux pas de chez moi, jusqu'en 1940, les Parisiens venaient acheter leur lait à la ferme Montsouris, ancienne vacherie datant du XIXème siècle, située au 26-30, rue de la Tombe Issoire (Paris XIVe) mais c’est une autre histoire, qu’un jour, je prendrai le temps de vous conter.

 

Mes deux hôtes étant arrivés, une fois le choix des mets fait, nous nous sommes mis en quête de la bouteille qui irait avec. Face à un Bordelais et à un Toulousain la balance pencha bien sûr vers un vin de la région-phare né au Domaine du Lycée Viticole de Libourne-Montagne : Château Grand Baril Montagne Saint Emilion 2006 à 16€ la bouteille

(en carton de 6 bouteilles 56,70 € livré chez vous soit 9.45 € la bouteille                  

Lycée viticole de Libourne-Montagne Goujon 33570 Montagne Tél : 05 57 55 21 22 expl.legta.libourne@educagri.fr

etiquette-chateau-grand-baril-z.jpg 

Le Château Grand Baril 2006 c’est un assemblage de :

    Merlot noir : 60 %

    Cabernet Sauvignon : 15 %

    Cabernet franc : 25 %

 

Commentaire de dégustation du site du lycée « Il a une robe pourpre aux reflets profonds. Le nez est subtil, avec des arômes de fruits rouges (cerise, mûre, musc et de truffe). La bouche est charnue et s'ouvre sur une attaque soyeuse, ronde et généreuse. »

 

Remarques du taulier :

1-      Pourquoi le Dupont Merveilleux du Vignoble ignore-t-il les vins des lycées girondins (hormis la Tour Blanche page 1109 qui est un Premier cru classé de Sauternes) alors qu’il tartine sur château Couhins cru classé des Graves en blanc géré par l’INRA. Sentirions-nous la bouse de vache ?

2-     Je sais que le château Grand Baril 2006 a obtenu une note de 87/100 au Guide Gilbert et Gaillard et ce n’est pas un cadeau (lire Comme Parker ils notent sur 100 : mais qui sont donc Gilbert&Gaillard ? link)

3-     En revanche il a aussi obtenu une médaille d'argent au concours des vignerons indépendants.  Bravo Michel Issaly, bonne pioche et rendez-vous au  restaurant du Ministère en attendant mieux.

4-     Le coefficient du restaurant AURI est imbattable sur Paris !

chateau-gd-baril-montagne-st-emilion-2006.JPG

Commentaire du taulier : Belle couleur pourpre avec des reflets tuilés, nez chaleureux et complexe, très cerise à l’eau-de-vie de ma mémé Marie. Souple en attaque, tanins soyeux et fondus. Bonne longueur en bouche et une finale très agréable.

 

Comme j’ai mangé un Tartare d’avocat&crevettes en entrée puis un Sauté de bœuf mariné nouilles chinoises sauce aigre-douce, la fin de mon verre de Côtes-du-Rhône blanc et ce beau Montagne Saint-Emilion 2006 château Grand Baril furent de bons compagnons de ce repas studieux où nous parlâmes plus de vaches que de vins.

 

Si vous passez par Paris, et si le cœur vous en dit, nous pourrons aller déjeuner au restaurant club AURI 3-5 rue Barbet de Jouy http://aurirestaurant.fr/le-restaurant-club/

Partager cet article

Published by JACQUES BERTHOMEAU - dans berthomeau
commenter cet article

commentaires

Luc Charlier 27/10/2011 08:33



@ tous : Cela devient une « auberge espagnole », ce blog ! Vendanges obligent, j’avais loupé ce billet. Je
crois que le Taulier doit être content : voilà le but d’un espace de liberté ... et il est atteint. Moi, c’est comme cela que j’ai rencontré des personnages aussi différents que Daniel,
Denis, Sylvie, Gus ... Je vais être franc, si « bof » ne lui rendait pas visite, il nous manquerait. La rancoeur, le cynisme maladif, la hargne peuvent avoir quelque chose de
constructif aussi. Si seulement ils trahissaient simplement un excès de sensibilité, un désir de reconnaissance, un besoin d’amour. Qui sait ?


@ Jacques : ben voyons ! C’est TOI qui attire les jeunettes ... pour aller croquer gratos à la cantine des privilégiés de la
République !


 


PS : Mes amis, là, je pense qu’il ne va pas me rater, le Taulier. Gare à ma pomme !



Courcelle Chassin Nicolas 27/10/2011 07:19



Bonjour, Merci pour ce joli commentaire, je travaille pour le lycée viticole de Libourne montagne et je commercialise aussi le ch. la Tour Blanche.


Nous sommes présent régulièrement sur Pars pour découvrir nos vins. Je suis d'ailleur de passage le 2 Novembre , Nous avons aussi formé un groupe de plusieur lycées agricole mais surtout viticole
et nous exposons sur une péniche à l'entrée de paris , à ivry sur seine , 36 quai jean compagnon le 9 décembre de 17h à 21 h et le 10 décembre de 10h à 17 h.


n'hésitez pas à me contacter pour différentes informations. voici mon mail ( nicolas.courcelle-chassin@educagri.fr)


merci



Michel Grisard 10/10/2011 19:45



Effectivement, rien à voir avec les vins des lycées viticoles.


J'ai pensé que Jacques connaissait cette Jessy.


J'ai ouvert son blog et peut-être naïvement, j'ai répondu à cette blogueuse???


Michel.



JACQUES BERTHOMEAU 10/10/2011 22:14



Non, non, je ne la connais pas mais en ce moment mon blog attire des très jeunes et je ne sais pourquoi ?



daniel cherel 10/10/2011 17:48



J'avoue humblement ne rien comprendre aux deux commentaires qui précèdent sans rapport, semble t il,  avec le blog de Jacques ; il y  deux ou 3 jours un commentaire "hard+"est venu
polluer son blog et un autre, je crois me souvenir offre de voyage,   n'avait rien à y faire. Tout à fait d'accord pour les vins des lycées viticoles bons et de prix raisonnables. Je ne
parles pas bien entendu  de la Tour Blanche, très bon Sauternes, vendu au prix des

JACQUES BERTHOMEAU 10/10/2011 22:14



Je n'ai plus le temps de faire le ménage.


Pour le restaurant AURI il faut y aller avec moi ou un fonctionnaire ayant accès à la cantine Pour le 18 si je suis libre pourquoi pas ? Attention ce n'est pas un gastro !



Michel Grisard 10/10/2011 17:27



Jacques, si tu permets, je réponds à Jessy sur ton blog, "l'amicale des biens vivants..."


Jessy,


Après un petit tour sur beautiful-photographie:


A lire: "Dits du gisant" de Jacques Perrin, un livre de fiction sur un très grave accident de montagne. Suite à cet accident, à son long séjour à l'hôpital, à ses ré-operations...., ce livre
laisse un espoir immense, à nous pauvres vivants.


Je suis certainement partial, car Jacques est un ami de 25 ans, mais ce livre je l'ai "avalé" dans un TGV entre Chambéry et Paris. Je l'ai repris, car il est  dense d'humanité, loin d'un
roman à l'eau de rose.


Je peux te le prêter. Seule condition: il s'appèle "revient", car j'y tiens. C'est l'exemplaire que Jacques Perrin m'a offert.


Michel.



  • : Le blog de JACQUES BERTHOMEAU
  • Le blog de JACQUES BERTHOMEAU
  • : Espace d'échanges sur le monde de la vigne et du vin
  • Contact

www.berthomeau.com

 

Vin & Co ...  en bonne compagnie et en toute Liberté pour l'extension du domaine du vin ... 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



 

 

 

 

Articles Récents