Mercredi 4 juillet 2012 3 04 /07 /Juil /2012 00:09

Si vous souhaitez faire du buzz, vous chopez des tonnes de commentaires, animez votre blog qui est à la peine, faites ce que je viens de faire : titrez à la Libé ! Ensuite, en quelques paragraphes, plus ou moins bien argumentés, pointez le doigt sur la paille du camp d’en face pour mieux masquer la poutre qui est dans le vôtre. Ça marche à tout coup, et l’approche est réversible : le propre et le sale, avec une échelle de Richter de la propreté permet aussi de vilipender, par exemple, ceux qui pratiquent la culture raisonnée. « Ils en ont parlé ! » et le ton monte, les noms d’oiseaux pleuvent, et chacun repart content d’avoir mouché les cons d’en face. Aborder le sujet par le seul bout d’une petite lorgnette orientée dans la direction que celui qui la tient a décidé de choisir, est bien plus payant, en terme de bruit, que de partir d’un réel constat scientifique, solide et argumenté, tel celui de mené par Geneviève Theil et 3 autres chercheurs dans l’ouvrage  Le vin et l’environnement, faire compter la différence sur lequel j’ai chroniqué récemment link  3 commentaires! Ça se passe de commentaire.


tracteur-pulverisation_jpg.jpg

C’est trop lourd, trop ardu, pas le temps de se plonger dans l’aridité sourcilleuse des scientifiques. Ça eut payé mais ça ne paye plus coco ! Mieux vaut s’en tenir à son quant à soi, à ses approximations, ses à priori, c’est plus commode et plus rassurant. Fut un temps où j’aurais moi-même participé à l’empaillage, tenté de convaincre les excités des deux bords de revenir à un peu de raison, de sortir de leurs tunnels respectifs. Maintenant je n’en ai rien à péter dans la mesure où, soit nier les problèmes, soit tordre la réalité pour qu’elle entre dans sa manière de voir, ne change rien au cours des choses. Ces questions environnementales je les avais abordées dans mon rapport pour bien souligner que s’il y avait un secteur où elles devaient être abordées sans retard et avec diligence, c’était bien celui de la vigne et du vin. Se gargariser au terroir tous les matins c’est bon pour la notoriété, mais éviter de le massacrer, de le bombarder, de le pulvériser, sans discernement, me semblait mauvais pour la santé, au sens propre, comme au sens économique c’est-à-dire marchand. Nos concurrents du Nouveau Monde, avec leur organic, mis en avant, ne s’en privaient pas. Mais ici nous sommes dans un pays de gaulois où la castagne et la mauvaise foi sont de mise. Nous ne bougeons ou n’avançons qu’en réaction. En janvier 2007, j’avais commis déjà commis une petite chronique « Confusion Sexuelle et Cu » link qui n’avait reçu que 2 commentaires. En ces temps préhistoriques des blogs, bien avant Face de Bouc, nous étions entre nous.


Bref, comme nous le faisait dire, face au démon et ses œuvres, le curé de la paroisse : « j’y renonce !» Je laisse le champ libre aux petites querelles sans grands débouchés sur la réalité à ceux que cela passionne. Il n’en reste pas moins vrai que ce qui se passe dans la vigne ne fait pas l’objet d’un très grand intérêt de la part des journalistes du vin qui passent leur temps, et c’est logique, le nez au-dessus de leur verre. Cependant, comme le voyage de presse, le tous frais payés pour se pointer dans un vignoble, est la règle pourquoi ne pas organiser une petite balade dans les vignes pour que nos plumitifs et plumitives puissent s’imprégner d’une belle journée de traitement, respirer le bon air chargé des effluves de produits phytosanitaires. Pourraient même monter sur le tracteur, aider à approvisionner le pulvérisateur, lire les étiquettes des toxiques, se renseigner, comprendre. Bon, je sais, ils ont d’autres chats à fouetter, mieux à faire qu’à aller humer l’air de la campagne où se mêlent des fragrances fortes qui pourraient obstruer leurs petits poumons urbains. Cependant, puisque l’Internet est un accès à tout, je conseille à ceux qui ne sont pas tout à fait des confrères, de se rendre à cette adresse de mon beau Ministère, celle du Service Régional de la Protection des Végétaux Aquitaine...link ... « Au service de l'Agriculteur et du consommateur » est-il inscrit à son frontispice. Beau programme, non ! Il dépend du DRAAF, le directeur régional de l’agriculture, en l’occurrence ici mon ami Hervé Durand, très compétent sur ces questions comme sur d’autres. Je pourrais même lui demander de vous faire toucher du doigt la réalité de ce que l’on a coutume de dénommer le terrain. Bref, je vous invite à surfer sur le site, à cliquer sur les icones, à compléter vos connaissances. Pour ceux qui n’auraient pas cette curiosité, ils trouveront ci-dessous un avant-goût de ce qu’ils y auraient découverts. Bonne dégustation pour les autres.


                                                                                                         Nb de spécialités VIGNE

 

* DESHERBAGE * CULTURES INSTALLEES             234

* DESHERBAGE * DESTRUCTION DES REJETS      19

* DESHERBAGE * PEPINIERES                                     12

* SUBSTANCE DE CROISSANCE * AMELIORATION DE LA QUALITE DES FRUITS   2

* SUBSTANCE DE CROISSANCE * DESTRUCTION DES GRAPILLONS            1

* SUBSTANCE DE CROISSANCE * MODIFICATION DU NIVEAU DE NOUAISON    1

* SUBSTANCE DE CROISSANCE * REGULATION DE LA MATURATION DES FRUITS               1

* SUBSTANCE DE CROISSANCE * STIMULATION DE LA CROISSANCE DES ORGANES                       AERIENS                3

* SUBSTANCE DE CROISSANCE * STIMULATION DE LA RHIZOGENESE SUR PLANTS RACINES OU NON    5

* TRAIT. DES PLANTS * CIRE A GREFFER               6

* TRAIT. DES PLANTS * POURRITURE GRISE        4

* TRAIT. DES PLANTS * SUBSTANCE DE CROISSANCE      1

* TRAIT. DU SOL * NOCTUELLES TERRICOLES      22

* TRAIT. PARTIES AERIENNES * ACARIENS          10

* TRAIT. PARTIES AERIENNES * ACARIENS (E. CARPINI)                28

* TRAIT. PARTIES AERIENNES * ACARIENS (MAC DANIELI)          6

* TRAIT. PARTIES AERIENNES * ACARIENS (P. ULMI)      26

* TRAIT. PARTIES AERIENNES * ACARIENS (T. URTICAE)               19

* TRAIT. PARTIES AERIENNES * ACARIOSE          42

* TRAIT. PARTIES AERIENNES * ALTISE 45

* TRAIT. PARTIES AERIENNES * BLACK ROT         191

* TRAIT. PARTIES AERIENNES * CHENILLE BOURRUE      12

* TRAIT. PARTIES AERIENNES * CICADELLE DE LA FLAVESCENCE DOREE 102

* TRAIT. PARTIES AERIENNES * CICADELLE DES GRILLURES         79

* TRAIT. PARTIES AERIENNES * CIGARIER            12

* TRAIT. PARTIES AERIENNES * COCHENILLE FARINEUSE             21

* TRAIT. PARTIES AERIENNES * COCHENILLE FLOCONNEUSE      21

* TRAIT. PARTIES AERIENNES * COCHENILLE LECANINE                21

* TRAIT. PARTIES AERIENNES * COCHENILLES    4

* TRAIT. PARTIES AERIENNES * COUPE BOURGEON       15

* TRAIT. PARTIES AERIENNES * DROSOPHILE     18

* TRAIT. PARTIES AERIENNES * ECAILLE FILEUSE              3

* TRAIT. PARTIES AERIENNES * ERINOSE             41

* TRAIT. PARTIES AERIENNES * EULIA   25

* TRAIT. PARTIES AERIENNES * EUTYPIOSE         1

* TRAIT. PARTIES AERIENNES * EXCORIOSE        201

* TRAIT. PARTIES AERIENNES * LUTTE CONTRE LE GEL   1

* TRAIT. PARTIES AERIENNES * MILDIOU            407

* TRAIT. PARTIES AERIENNES * NECROSE BACTERIENNE              45

* TRAIT. PARTIES AERIENNES * OIDIUM              270

* TRAIT. PARTIES AERIENNES * POURRITURE GRISE       61

* TRAIT. PARTIES AERIENNES * PYRALE                7

* TRAIT. PARTIES AERIENNES * ROUGEOT PARASITAIRE                161

* TRAIT. PARTIES AERIENNES * STADES HIVERNANTS DES RAVAGEURS (ACARIENS, COCHENILLES,...) 6

 * TRAIT. PARTIES AERIENNES * THRIPS                 27

 * TRAIT. PARTIES AERIENNES * TORDEUSES (COCHYLIS ET/OU EUDEMIS)           163

 *Trt Part.Aer.*Champignons producteurs d'ota             23

 *Trt Part.Aer.*Stimul.Déf.Naturelles   2

Par JACQUES BERTHOMEAU - Publié dans : berthomeau
Ecrire un commentaire - Voir les 16 commentaires
Retour à l'accueil

Articles récents

Derniers Commentaires

Archives

 
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés