Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 novembre 2009 4 05 /11 /novembre /2009 00:06

La Toile, l’Internet si vous préférez, telle celle de l’araignée capte dans ses mailles d’étranges messages. Je confie à votre sagacité celui qui suit que j’ai reçu hier dans ma messagerie via mon blog, sans retouche, en copié-collé.

« j'ai découvert votre blog, et ma question est la suivante.

connaissez vous, un collectionneur ou une société qui pourrai etre intéréssé par la cave de l'ancien président de Roumanie (Nicolae Ceausescu) environ 25000 bouteilles de cru français de plus de 25 ans

vous pouvez m'appeler sur mon portable  06 59 24 98 65 Mr Bacchetti

 Avec tous mes remerciements »

A l’heure où j’écris cette chronique je n’ai pas pris la peine d’appeler le sieur Bacchetti sur son portable. Je ne pense pas que je le ferai car ce genre de plaisanterie est si fréquent sur le Net que j’ai d’autre chat à fouetter. Si certains d’entre vous veulent se lancer dans l’aventure ils peuvent demander au sieur Bacchetti de leur fournir l’inventaire complet des 25000 bouteilles : origine et millésime. Un bémol tout de même : eu égard aux goûts de « chiottes » de Nicolae et d'Irina je doute, dans l’hypothèse fort peu vraisemblable que ces vins existassent, que 20 ans après leur chute le contenu des boutanches fusse bon à autre chose qu’à faire du très mauvais vinaigre. Les collectionneurs peut-être ? Bref, pour ceux que ça intéresse, j'en profite pour raffraichir les mémoires sur Ceausescu et son Irina.

Qui se souvient que Nicolae Ceausescu fut la coqueluche de certains intellectuels français car il fut le seul représentant d'un régime communiste à condamner l'invasion de la Tchécoslovaquie par les troupes du Pacte de Varsovie en 1968, pour réprimer le Printemps de Prague sous les chenilles des chars des pays frères. Ceausescu parle alors de « grave erreur, une menace sérieuse pour la paix, un moment de honte dans l'histoire du mouvement révolutionnaire » Du 14 au 19 mai 1968, alors que le quartier Latin a connu de violents affrontements, que Sud Aviation est occupé, imperturbable  de Gaulle lui rend une visite officielle.

« Lorsque le samedi 18 mai le général de Gaulle revient à Paris – après avoir écourté son séjour en Roumanie de quelques jours – le pays est en fâcheuse posture. Courroucé, le chef de l’Etat ne tarde pas à réagir. A minuit, il reçoit le Premier Ministre et le tance vertement : « C’est le bordel partout », lui dit-il, le rendant responsable implicitement de ce qui s’est passé en son absence. Selon Pierre Viansson-Ponté, Georges Pompidou propose alors de se retirer. »Im est prêt à remettre sa démission si cela doit permettre de reprendre l’initiative. » Mais de Gaulle la refuse : le moment n’est pas encore venu. » Eric Roussel in Georges Pompidou JC Lattès.

Beaucoup d’entre vous se souviennent sans doute des images à la télévision de l’air interloqué, puis paniqué, de Ceausescu lorsque du haut du balcon de son palais de 11000 pièces, le 21 décembre 1989, la manifestation de soutien populaire au régime tourne à la démonstration massive contre lui.  Huit minutes après le début du discours de Ceausescu la foule crie « Timişoara ». Le Conducător stupéfait interrompt son discours et la transmission télévisée est coupée. Le lendemain, le bâtiment du Comité Central, où Ceausescu présidait une réunion, est envahi. Les époux Ceausescu, Nicolae et Irina, rejoignent un hélicoptère sur le toit du bâtiment pour s'enfuir avec deux conseillers et trois hommes d'équipage dans le but de rejoindre un palais de province et de reconstituer les forces encore fidèles au régime. Le 23 décembre, à la suite d’un procès sommaire de 55 minutes, un simulacre de tribunal réuni en secret dans une école de Târgovişte à 50 km de Bucarest, les Ceausescu sont déclarés coupables de génocide, condamnés à mort et passés par les armes sur la base militaire de Târgovişte. Le soir même les images des corps du couple sont diffusées à la télévision. Les cadavres seront enterrés dans un cimetière de Bucarest dans une tombe sans nom. Aujourd'hui ce n'est plus le cas, les tombes sont régulièrement fleuries par des fidèles du couple présidentiel.

 « Paris 21 avril (AFP) - Les éditions Flammarion viennent d’acquérir un lot de 564 carnets retrouvés en décembre dernier à Bucarest, dans les locaux du Comité Central que venaient d’abandonner l’ex-dictateur Nicolae Ceausescu et sa femme Elena. Ces carnets sont à la fois un journal intime et une méditation de l’ancienne Première Dame de Roumanie sur le socialisme scientifique tel qu’il était appliqué dans son pays. Cette énorme masse de notes représente douze mille cinq cent trois pages dactylographiées qui seront prochainement traduites et publiées in extenso par les soins du CNRS.

Elena, mélange extravagant de comtesse Batory et de madame Bidochon, incarne à la perfection la bêtise à la tête de l’État, son triomphe et ses défaites. Elle aurait du régner sur un pavillon de banlieue. Elle a pu, dans le désordre du monde, raser des villages, construire des sortes de pissotières géantes, abattre des intelligences. La Roumanie, après la Pologne, a vu pousser et se flétrir la fleur sanglante de l’insondable connerie. »

En cadeau Bonux : une photo inoubliable de 2 spécimens de dictateurs, notre Conducător bien sûr, mais l'autre quel est-il ?

Partager cet article

Published by JACQUES BERTHOMEAU - dans berthomeau
commenter cet article

commentaires

philippe privet 02/11/2015 23:28

ben, c'est moi !

Norbert 05/11/2009 21:05


Je ne comprends pas bien ces préjugés à l'égard des caves des dictateurs.
Il serait vraiment très intéressant, sur le plan sociopolitique, de voir ce que ceux qui pouvaient tout se permettre mettaient dans leur cave (ou bien ce que ceux qui voulaient leur plaire y
envoyaient).
Et de comparer avec des caves démocratiques...
PS: s'agissant de Honnecker, je crois qu'il était plutôt le tombeur que le créateur du Mur (bien involontairement, certes)


Monard 05/11/2009 13:41


Erick Honneker


Michel Smith 05/11/2009 13:24


Si jamais cette cave existe - moi non plus je ne vais pas perdre mon temps à appeler ce type - je serais incapable de goûter ne serait-de qu'une larmichette des vins de cette pseudo collection même
pas bonne à faire du mauvais vinaigre.


Ulrich Buchwald 05/11/2009 12:21


Trop facile -  il s'agit d' Erich Honecker.  Il existent des jolis blagues:  Une patineuse celèbre de l'ex RDA rencontre Erich Honecker et lui demande: Monsieur Honecker, svp
ouvrez le mur pour une  journée.  Il lui répond:  T'es une coquine, tu veux être toute seule avec moi, hein ?


  • : Le blog de JACQUES BERTHOMEAU
  • Le blog de JACQUES BERTHOMEAU
  • : Espace d'échanges sur le monde de la vigne et du vin
  • Contact

www.berthomeau.com

 

Vin & Co ...  en bonne compagnie et en toute Liberté pour l'extension du domaine du vin ... 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



 

 

 

 

Articles Récents