Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 septembre 2013 5 06 /09 /septembre /2013 00:09

jocaviste.jpg

 

La Newsletter N°6, datée du 26 août, du jeune syndicat des cavistes professionnels cher au coeur de son président Yves Legrand est titrée avec humour : entre deux eaux !!?


L'édito estime que la conjoncture accélère la recomposition du circuit et à partir du constat que :


1/ le nombre de cavistes a encore sérieusement augmenté entre 2012 et 2013 (+4,5%), faisant fi des pronostics présupposant que la crise réduirait le parc;

2/ et qu'à partir des 1ers résultats du dernier IAC (Indicateur d'activité des cavistes) le fossé se creuse entre cavistes.


de se poser la question : Quel sera le métier demain ?

 

Mais ce qui a retenu mon attention dans cette Newsletter c'est, à partir de l'étude téléphonique caviste annuelle d'Equonoxe, la collecte d'une liste de 444 prénoms portés par les 5468 cavistes métropolitains identifiés à date." Et à bien y regarder, les interactions entre générations et milieux sociaux éclairent les différentes approches du vin que les cavistes relaient eux-mêmes à leurs clientèles."


Intéressant mon cher Yves, même si le titre Philippe, Michel, Alain, Nicolas, Laurent et les autres... fait la part belle à la gente masculine, certes très majoritaire, puisque seules 18% des cavistes sont des femmes (hors couples ou cogestion), Marie-X, Martine, Christine, Nathalie, Véronique et les autres … méritaient mieux que l'arrière-boutique.


Je suis taquin mais le monde du vin est si masculin qu'il faut bien pousser un peu le bouchon pour faire avancer le schmilblick cher à Coluche.


Il ne vous reste plus qu'à consulter les résultats de cette étude cher lecteurs mais, comme disent les jeunes, pour faire la honte aux papys cavistes je vous livre le Top 5 des noms de cavistes femmes les plus jeunes (*)

 

Aurore 23,5 ans

Delphine 28 ans

Emilie 28 ans

Julie 28,5 ans

Laure 30 ans

 

Comme dirait le sieur Feuilly bonne fin de journée à vous et large soif ! Nos amis cavistes vous en saurons gré... la soif est leur fond de commerce...

 

L'étude téléphonique caviste annuelle d'Equonoxe arrive à son terme et des premiers résultats commencent à sortir des moulinettes des statisticien (ne)s.


Parmi les informations relevées et/ou confirmées lors de ces entretiens téléphoniques, (la plupart du temps forts sympathiques selon les dires des enquêtrices (eurs), de grands mercis pour vos accueils cordiaux), une liste de 444 prénoms portés par les 5468 cavistes métropolitains identifiés à date. Et à bien y regarder, les interactions entre générations et milieux sociaux éclairent les différentes approches du vin que les cavistes relaient eux-mêmes à leurs clientèles.

 

Les 10 prénoms de cavistes les plus courants

                       % âge des cavistes        Indice d'âge (100 = 44 ans et 7 mois)

Philippe               3,0%                          109

Michel                 2,3%                           119

Alain                    1,9%                           115

Nicolas                1,8%                             81

Laurent               1,8%                             94

Olivier                  1,7%                             96

Stéphane              1,6%                            94

Frédéric                1,6%                         102

Christophe            1,6%                             95

Eric                         1,5%                           100

 

10,7% des cavistes portent un des 5 noms ci-dessus. L'examen des prénoms portés par les cavistes gérants et/ou responsables des magasins incarnent les générations de cavistes qui se succèdent.

 

Au sein du palmarès, les Michel tirent les couleurs des baby-boomers, avec 2,3% de cavistes âgés en moyenne de 53,5 ans à comparer aux 44 ans et 7 mois des cavistes en général. Mêmes classes d'âge pour les Alain, âgés de 51,4 ans en moyenne.


Néanmoins, avec 3,1% de cavistes, ce sont les Philippe qui incarnent le mieux les cavistes hommes. Agés de 48,7 ans en moyenne, ils font la transition entre les générations, ainsi que, bien qu'un peu plus jeunes, les Eric et Fréderic (45 à 46 ans).


Les nombreux (cavistes s'appelant) Nicolas, à 36,2 ans en moyenne, tirent les cohortes de cavistes  trentenaires incarnant les nouvelles approches du vin plaisir, et ses tendances d'élitismes, d'hédonisme, d'authenticité ... Des générations qui associent symboliques et lucidité à un produit jusque-là purement alimentaire, que ce soit à usage quotidien ou plus exceptionnel.

 

Laurent, Olivier, Stéphane, Christophe et même bien qu'un peu plus âgés sont les jeunes quadragénaires. Nés après les 30 glorieuses, ils font le lien entre les différentes cultures du vin.


Des mémoires et approches radicalement différentes qui accompagnent l'évolution d'une société qui s'est urbanisée et accélérée. La dimension traditionnelle du vin et la puissance des personnalités qui font l'image du vin et des arts de vivre associés glorifie ses figures d'ainés, via les Joseph, à 65 ans passés, ou Maurice, sexagénaires le plus souvent aussi, mais aussi les Henri, Gilbert, Marcel voire Jean-Claude, 58 à 59 ans en moyenne.


Top 5 des noms de cavistes hommes les plus anciens (*)


Joseph 65,3 ans

Henri     59

Jean-Pierre        57,2

Rémi     57

Claude  55,9


Top 5 des noms de cavistes hommes les plus jeunes (*)

 

Aurélien              28,8 ans

Guillaume           31,3

Julien                   31,4

Thomas               33,9

Benjamin            34,7


 (*) statistiques établies à partir d'au moins  3 cavistes différents (secret statistique).

 

Les nouvelles générations d'hommes sont jeunes, parfois même très jeunes, (quelques Kevin déjà ...)  incarnant avec les Gabriel une relève essentielle pour accompagner la montée en gamme de consommateurs côtoyant Binge Drinking et goûts trop sucrés. Mais si l'on ne retient que les prénoms relevés plus de 3 fois, ce sont les Aurélien qui figurent, à moins de 29 ans, comme les plus jeunes générations de cavistes, tandis que les jeunes trentenaires Guillaume et Julien assurent des dynamiques de cavistes prêts à défier les modèles d'entreprises traditionnelles.


A noter que les plus jeunes cavistes femmes ont commencé beaucoup plus tôt que leurs confrères...

 

Et Marie-X, Martine, Christine, Nathalie, Véronique et les autres … ?

 

Les 10 prénoms de femmes cavistes les plus courants


                          % âge des femmes cavistes             Indice d'âge (100 = 45 ans et 8 mois)

Marie-X               4,2%                                                     110

Christine             2,0%                                                     109

Martine               2,0%                                                     125

Isabelle                1,8%                                                      102

Patricia                 1,6%                                                     103

Sylvie                    1,6%                                                     105

Françoise              1,5%                                                    121

Nathalie                 1,5%                                                    91

Valérie                   1,5%                                                     90

Chantal                   1,3%                                                    129

 

A noter que si seules 18% des cavistes sont des femmes (hors couples ou cogestion), les cavistes femmes sont en moyenne légèrement plus âgées que leurs confrères  (45 ans et 6 mois et demi). Leur Top 10 des prénoms les plus courants concentre 18,9% des cavistes, les noms composés à partir de Marie figurant comme les plus courants (4,2% des femmes cavistes), suivie de  Christine, Martine, Isabelle, Patricia, ...


Là encore, les générations se détachent, Martine, Françoise ou Chantal incarnant les cavistes de 54 à 58  printemps alors que Valérie et même Nathalie, jeunes quadragénaires, apportent les sons de leur génération ("elle avait un joli nom, son guide ...")


Le lien des prénoms aux âges est un des outils des sociologues lorsqu'ils étudient les liens entre les individus.


Cette rapide étude estivale souligne l'adaptation du caviste aux évolutions de notre société et de ses époques. Les cavistes sont l'émanation d'une population disparate, les plus anciens issus du "petit peuple" jusqu'à des classes moyennes, tous plutôt éduqués, porteurs des états d'esprits correspondants. Cela a son importance pour accompagner l'évolution d'un produit aussi culturel que le vin.

 

Top 5 des noms de cavistes femmes les plus âgées (*)

Jacqueline          61 ans

Anne-X               60

Yolande               59,5

Chantal                58

Joëlle                   57,5


Partager cet article

Published by JACQUES BERTHOMEAU - dans les afterwork du taulier
commenter cet article

commentaires

Luc Charlier 06/09/2013 17:06


En tant que « poseur d’une bonne question », je souhaite insister sur l’attachement d’un grand nombre de lecteurs de ce blog, à en juger par nos commentaires en tout cas, au
développement (mais n’est-ce pas plutôt une régression depuis 20 ans ?) de la profession de caviste. En tant qu’amateur de vin, mais aussi en tant qu’opposant irréductible à la mainmise de
la GD sur tout ce qui est notre « alimentation » (incluant les nourritures spirituelles comme la lecture et la musique), je suis bien sûr attentif aux initiatives qui vous permettraient
de faire deux choses : regagner la clientèle des amateurs de vin et proposer plus de bouteilles à la découverte du public. Les buveurs occasionnels sont perdus de toute façon et ne
représentent pas un grand intérêt pour vous et l’offre actuelle « tourne en rond ». A quoi sert de présenter Mouton-Cadet ou Tariquet (pour prendre deux marques au hasard) ?
Ils sont partout ; tous les buveurs un tant soit peu intéressés les connaissent ; seul le prix fera la différence. Il me semble que la remarque un peu sarcastique de Denis (B.) n’est
pas du tout une méchanceté gratuite. Mon interrogation visait surtout à savoir si un « autre type » de vendeur (exploitant/gérant/propriétaire ...) que le français moyen (que ce soit
Paul ou Jacques, Kevin ou Yannick, suivant la génération) se livrait au commerce du vin, d’une part, et si certaines minorités se trouvaient ciblées. D’autres critères que les prénoms – Denis a
raison – pourraient avoir leur intérêt. Exemples (sans tabou) : les « expats » en col blanc, la communauté gay, les Slaves ou les Nordiques, les ressortissants de pays producteurs
...


 


Un collaborateur des ambassades ou consulats étrangers, de l’Union Européenne etc (pouvoir d’achat) sera sans doute sensible à un autre type d’accueil que le Beaujo/Médoc/Muscadet/Sauternes/
Champ’. Les homosexuels, souvent sans enfant et donc à temps libre et budget loisirs plus élevé, bons « fêtards», à sensibilité artistique et curiosité ouverte auront a priori plus soif
de découverte. Les Italiens ou Espagnols et l’importante communauté portugaise de France possèdent leurs propres références de départ. Y-a-t-il beaucoup de « vendeurs » qui sortent des
sentiers battus, issus du milieu gay eux-mêmes, d’extraction transalpine ou ibérique ... Ouh, me direz-vous, c’est de la discrimination et du cliché ! Pas du tout, c’est de la typologie et
elle permet simplement de s’assurer que ceux qui proposent le vin à la clientèle parlent la même langue (au figuré) que celle-ci. Car si le seul argument c’est l’ampleur de l’offre et le prix de
vente, la GD a gagné sur toute la ligne .... HELAS ! La GD, n’y allez pas ! 

Nathalie 06/09/2013 14:08


Que voici une dernière remarque agréable et encore bien négative...!!!? pour le plaisir ?


Et bien non, il s'agissait juste d'une petite extraction estivale, légère et sans prétention, de ce que notre travail d'observatoire économique est amené à réunir, je vous rassure, plus que mal
payé car les cavistes n'ont pas de moyens, vous le savez bien, la poésie ou le militantisme ne nourrissant pas son homme ... ou sa femme.


Quant aux prénoms "allochtones", ce qui est une vraie bonne question, et bien c'était aussi ce qu'il m'intéressait d'identifier, et ils restent rares voire rarissimes... Les listes de prénoms à
qui est intéressé pour peut-être construire des analyses sociologiques, ce qui n'est pas notre 1er métier, mais en tous cas faire quelques constats parfois marrants ...


Cordialement,

Denis Boireau 06/09/2013 11:10


les statistiques de prenoms en fonction de l'age sont beaucoup plus utilisees par le marketing et la vente que par les sociologues.


La, pour la sociologie des cavistes, il y a certainement des outils plus pertinents. Si le syndicat des cavistes a paye pour ca, ils ont du temps et de l'argent a perdre.

Luc Charlier 06/09/2013 08:34


Qu’en est-il de cavistes à prénom d’origine « allochtone », comme on dit ? On pense bien sûr aux ethnies dont la religion condamne la prise de boissons alcoolisées (et il en est
d’autres que l’Islam) mais aussi, a contrario, à celles réputées pour leur penchant à la boisson (Andy McTavish, Björn Lundgren, Boris Polack .... Nolwen Leroy !). Existe-t-il des cavistes
kasher ? Enfin, est-il vrai que le « Petit Nicolas » était abstinent ?

  • : Le blog de JACQUES BERTHOMEAU
  • Le blog de JACQUES BERTHOMEAU
  • : Espace d'échanges sur le monde de la vigne et du vin
  • Contact

www.berthomeau.com

 

Vin & Co ...  en bonne compagnie et en toute Liberté pour l'extension du domaine du vin ... 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



 

 

 

 

Articles Récents