Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 mai 2011 5 06 /05 /mai /2011 00:09

En son temps, juillet 2008, j’ai commis une chronique : les positions du buveur : debout, assis, couché... link qui, sans conteste, marqua les esprits polissons et participa à conforter ma mauvaise réputation chez les gens bien comme il faut. Ce matin je ne repasse pas les plats mais vous pose une question qui me taraude la tête depuis une station prolongée en terrasse, au soleil : Que boire au lit ? Rassurez-vous le soleil n’y est pour rien, même si certains en doutent, l’irruption de cette question dans ma tête est due à l’impact d’un beau sourire décochée par une jeune et belle fille assise à la table d’à côté. Le temps à fait, en un éclair, un zoom arrière jusque mes 20 ans de ce beau mois de mai 68.  Aucune nostalgie mais seulement, dans l’instant, le plaisir retrouvé de cette simplicité et de cette liberté qui flottaient dans l’atmosphère de ce chaud mois de mai. Nous nous sommes tant marrés ! Et, sans vous confessez les secrets de ma vie de débauché, nous avons, pour beaucoup d’entre nous, goûtés aux plaisirs du lit.Dans les plaisirs du lit le cinéma place aussi le petit déjeuner sur plateau, toasts beurrés, marmelade d’orange, orange pressée, œuf coque, thé ou café... Dans la réalité l’exercice est plus périlleux, plein de miettes et d’éventuels débordements forts ennuyeux. Je ne pratique pas. Lire au lit oui mais y manger non. Cependant en cédant à l’air du temps qui prône l’oenotourisme je fais une suggestion très porteuse pour l’extension du domaine du vin jusqu’à la chambre à coucher. Dans le forfait proposé aux couples officiels, clandestins ou de rencontres, il serait inclus une forme de parcours initiatique à l’œnophilie préalable aux égarements des corps. Bien plus que les pensums dégustatifs en des lieux moins propices aux ébats, cette forme moderne d’approche du vin, j’en suis persuadé séduirait les amants enflammés. Imaginez-les, piaffants d’impatience alors qu’un docte initiateur, après avoir longuement disserté sur le pliocène ou le crétacé, s’engouffre pesamment dans l’explication de la rétroolfaction. Alors qu’au mitan du lit, où la rivière est profonde, entre deux folies de leurs corps, ils pourraient s’adonner aux joies de la découverte d’un beau millésime. Je suis persuadé qu’ainsi les commentaires de dégustation gagneraient en spontanéité, en créativité...

 

Donc, après ces savantes et opportunes considérations, il ne reste plus aux gens de l’art qu’à s’atteler à cette grisante tâche, à broder sur ma proposition, à laisser libre court à l’expression la plus accomplie de leur science du vin. Le cahier des charges de l’exercice est une livre blanc grand ouvert : tout est possible ! Ne réfrénez surtout pas votre créativité. Ouvrez de nouveaux espaces à la dégustation ! Marquez de votre empreinte une nouvelle ère ! Utilisez toute la palette à votre disposition ! Afin de vous mettre en condition je vous offre quelques vers de Clément Marot :

 

Baiser souvent n’est-ce pas grand plaisir ?

Dites ouy, vous aultres amoureux ;

Car du baiser vous provient le désir

De mettre en un ce qui estoit en deux.

L’un est très bon, mais l’aultre vault trop mieux :

Car de baiser sans avoir jouyssance,

C’est un plaisir de fragile assurance ;

Mais tous les deux alliez d’un accord

Donnent au coeur si grand esjouyssance,

Que tel plaisir met oubly à la mort.

Partager cet article

Published by JACQUES BERTHOMEAU - dans Billet
commenter cet article

commentaires

Stéphane 06/05/2011 09:08



Boire au lit? C'est vrai qu'il y a bien d'autres choses, bien d'autres plaisirs, bien d'autres folies a expérimenter que d'ingurgiter une liquide quel qu'il soit.


Boire en position horizontale n'est pas l'idéale.
On peut essayer la missionnaire mais attention au verre!
Non bien sur ses fesses, qu'importe le flacon pourvu qu'on ait l'ivresse!


 



daniel cherel 06/05/2011 08:02



Boire au lit  :rien sinon un bon grog si l'on est enrhumé.


Boire dans la chambre  avant ou après ce que conseille Marot  : du champagne pour les grandes occasions seulement



  • : Le blog de JACQUES BERTHOMEAU
  • Le blog de JACQUES BERTHOMEAU
  • : Espace d'échanges sur le monde de la vigne et du vin
  • Contact

www.berthomeau.com

 

Vin & Co ...  en bonne compagnie et en toute Liberté pour l'extension du domaine du vin ... 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



 

 

 

 

Articles Récents