Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 décembre 2014 6 20 /12 /décembre /2014 00:09

Oiseaux-Tempête-Photo

 

Mardi en recevant mardi midi Echo d'oco la Newsletter de Natoli&coe j’ai un test Face Bouc en postant l’édito : Qu’est-ce qu’un vin à défaut ?


Vous y écriviez, cher Jean Natoli :


« Je possède trois casquettes relatives au monde du vin : œnologue, vigneron, consommateur. Sans devenir schizophrène, je note avec l’âge que la vision de chacun de ces mondes ne se recoupe pas facilement.


Du simple point de vue de la dégustation, j’observe des différences majeures de perception sur ce qu’un œnologue de ma génération appellerait un défaut. Aujourd’hui, certains défauts ne semblent plus un problème pour un nombre croissant de professionnels. Cette observation concerne évidemment en premier lieu certains vins « nature ». Ce nouveau vocable reste relativement peu précis, sociologiquement connoté et médiatiquement très couru.


La suite ICI link


Votre comparaison avec le couac ou le canard en musique m’a fortement interpelé car elle restreint le champ à la musique symphonique, le jazz et la fanfare… En quelque sorte : les grands vins, les autres un peu plus border line et les vins populaires…


Pourquoi pas mais ces références restent dans le domaine musical que vous côtoyez. Les autres sont-ils exclus du champ musical ? Des barbares !


0.jpg

 

Je n’en si pas si sûr, ces jeunes gens boivent.

 

Boivent-ils bons ?

 

Pour eux, la réponse est oui.

 

Alors, que faire, que dire, qu’écrire ?


Surtout pas, comme je l’ai lu sur mon mur, les fourrer dans le grand sac des bobos car c’est faux.


Les rencontrer, les écouter, les entendre, échanger, les convaincre peut-être, mais surtout les prendre pour ce qu’ils sont : des nouveaux buveurs de vin… Moi je trouve ça plutôt réjouissant…

 

 

« Oiseaux-Tempête. Ce n’est donc pas que du post-rock expérimental à composante politique. Dans quelle mesure la musique peut-elle accompagner un désarroi ou une révolte ? Oiseaux-Tempête offre une réponse à la question… »



Je roule en ce moment vers Saint-Émilion pour y déjeuner avec des amis du cru. Oui, oui, j’en ai là-bas. Nous serons 12 chez Saint François d’Assises… Je n'aurai pas le nez sur mon écran pour engranger le tombereau de commentaires...


Oiseaux-Tempête // Ouroboros from Léa Neuville on Vimeo.

Partager cet article

Published by JACQUES BERTHOMEAU - dans Billet
commenter cet article

commentaires

Denis Boireau 24/12/2014 09:06


La definition des 'defauts' par les oenologues m'a toujours semblee sujette a caution.


L'oxydation qu'ils trouvent delicieuse dans le Jura leur semble un defaut en Pays Nantais. Ils ont classe Beaucastel dans les plus grands vins pendant les 2 decennies ou il etait
franchement 'brett". Aujourd'hui ils rejettent impitoyablement le moindre gout animal.


Donc les modes ont autant cours aupres des vieux oenologues que des jeunes consommateurs. Que chacun vive sa vie sans chercher a placer des interdits sur le chemin des autres.


Enfin et surtout il ne faut surtout pas mettre tous les vins 'nature' dans le meme sac. A la Dive de l'an dernier il y avait au moins 90% des vins que le plus reactionnaire des oenologues
aurait classes sans defaut.

Jean Natoli 21/12/2014 21:29


Bonsoir Jacques, je découvre avec plaisir que mon édito (réservé surtout à nos vignerons partenaires) a retenu votre attention. Je n'ai pas votre talent de polémiste, j'essayais simplement de
comprendre la mode actuelle des vins "bizarres ou déviants". L'ennui naquit de l'uniformité, certes, mais la standardisation passe par le défaut ou la caricature. Il y a toutes sortes
d'impostures. Et l'imposture, même sympathique me pose toujours problème.Et je ne crois pas que les nouveaux buveurs dont vous parlez doivent désapprendre le bon vin avant même de l'avoir appris.


Quant à la tempête des oiseaux, indiscutablement, elle a du souffle...

Arnaud Daphy 21/12/2014 14:22


Jacques, si tu aimes les Oiseaux-Tempête, je t'invite à découvrir le superbe travail de Stéphane C., photographe et membre du groupe.


http://www.stephane-c.net/ 

Arnaud Daphy 21/12/2014 14:17


Comme le disait le grand Miles Davis, "Its ok to play a wrong note because the note you play after the wrong note might make the wrong note right."


http://www.bryanjudkins.com/post/149429495/there-are-no-wrong-notes-in-jazz-only-notes-in


 

  • : Le blog de JACQUES BERTHOMEAU
  • Le blog de JACQUES BERTHOMEAU
  • : Espace d'échanges sur le monde de la vigne et du vin
  • Contact

www.berthomeau.com

 

Vin & Co ...  en bonne compagnie et en toute Liberté pour l'extension du domaine du vin ... 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



 

 

 

 

Articles Récents