Lundi 17 septembre 2012 1 17 /09 /Sep /2012 16:00

Nul n’a encore percé le mystère de ce journaliste halluciné, même pas François Desperriers, l’homme qui lit plus vite que son ombre, qui a pourtant noté la phrase-culte : «J’aime pas les chauves-souris. Sale bête, il est bon, ce vin-là. À la coopérative, chauve-souris, du vin dans la chambre et ils ar rêtent pas de taper dans les murs ces cochons de Martiens, qu’est-ce qu’ils croient avec leurs antennes et leur grosse tête verte, je le dirai à la coopérative, Germaine…passe-moi mon pull-over…, saleté de chauve-souris, elle chante maintenant. Et il y a un gros Martien en bateau qui rame le long des rideaux. »


Je laisse le suspens planer et, pour vous faire patienter, je vous invite a prendre place pour quelques petites minutes dans un Spoutnik (voir la Vidéo link ). Les amoureux du vin que vous êtes seront ravis de ce petit film (voir plus bas).


J’ai toujours aimé les Spoutniks « Spoutnik 1 a été le premier satellite artificiel de la Terre. Lancé par l'URSS et mis sur orbite le 4 octobre 1957, par la fusée R-7 Il s'agissait d'une sphère de 58 cm de diamètre, pesant 83,6 kg. Satellisé sur une orbite elliptique à une altitude comprise entre 230 et 950 km, il tournait autour de la Terre en environ 96 minutes. Sa seule fonctionnalité a été l'émission d'un « bip-bip » sur les fréquences radio de 20,005 et 40,002 MHz1. » Les 10 Spoutniks ne transportèrent jamais d’humains mais des chiens : la chienne Laïka (S2), deux chiens, Belka et Strelka (S5), deux chiens, Ptchelka et Mouchka. S6 rata sa rentrée atmosphérique, entrant sous un mauvais angle, et fut détruit, tuant du même coup les deux animaux, la chienne Tchernouchka (S9),l a chienne Zvezdochka (S10).


spotnicks_parisf.jpg

Dans les années 60 il y eut aussi le groupe suédois The Spotnicks – je vous propose la vidéo d’Orange Blossom Special ça vaut le coup d’œil pour le son c’est autre chose.


Je remercie Christophe Charron qui m’a signalé ce petit film très épicurien sur la cuisine (thème imposé) dans l'espace : « Un petit plat pour l'homme » par Corentin Charron aka Onectin link  réalisé en conclusion de sa 3° année d'étude à Supinfocom Arles.


 

Par JACQUES BERTHOMEAU - Publié dans : les afterwork du taulier
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Retour à l'accueil

Articles récents

Derniers Commentaires

Archives

 
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés