Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 janvier 2013 3 09 /01 /janvier /2013 14:00

Ce titre est odieusement racoleur, attentatoire au savoir-vivre ensemble, inutilement agressif à l’endroit de nos amis bordelais. J’en conviens mais, « objection votre Honneur », comme le dirait madame Michu devant sa télé, je vous ai « enduit » en erreur (ça c’est pour la minute français du sieur Luc Charlier) à l’insu de mon plein gré.

panier_bois_caisse_vin.jpg

Les caisses dont je cause au-dessus ce sont bien sûr des caisses de VIN.


On compte les exportations volume en caisses à Bordeaux ! C’est plus chic qu’en bouteilles, ça fait initiés. Les anglo-saxons adorent.


Pourquoi ?


De la faute des perfides habitants de la perfide Albion gros clients de la place de Bordeaux depuis des histoires de mariage. Bref, nos chers voisins, qui ne font rien comme les autres, n'ont jamais eu le même système de mesure que nous. Leur unité appelé « gallon impérial » valait précisément 4,54609 litres.


Afin d’éviter un casse-tête dans la conversion, le vin de Bordeaux était  transporté en barriques de 225 litres, soit 50 gallons, en arrondissant. Et 225 litres correspondent à 300 bouteilles de 75 centilitres. Or 300 est un chiffre plus aisé pour faire des calculs que 225.


Donc on avait : 1 barrique, 50 gallons, 300 bouteilles. Ainsi un gallon valait 6 bouteilles.

 

C'est pourquoi, aujourd'hui encore, la caisse de vin c’est 6 bouteilles.

 

Denis Godelu, un lecteur attenti, a raison, au moins sur un point au moins, le reste je ne sais pas mais la CAISSE c'est 12 bouteilles

 

" j'avais lu (je sais plus ou...) qu'a bordeaux, le tonneau faisait 900 litres soit 200 gallons ou 1200 bouteilles c est a dire 100 caisses de...12 bouteilles" merci à Denis Godelu le Taulier c'était pris les pieds dans les bouteilles...


Merci au sieur Porry de sa collaboration pour l’érection de cette chronique.

 

Ondorkan-02231.jpg

Partager cet article

Published by JACQUES BERTHOMEAU - dans les afterwork du taulier
commenter cet article

commentaires

Luc Charlier 10/01/2013 12:48


Et voilà, rendez service au peuple, éduquez les masses laborieuses, et tout de suite on vous en veut. Si oncques correction
j’apportai, ou si jamais il fallut que rectification je suggérasse, ce n’était que pour vous plaire, mes seigneurs. Et pan, sur la gueule. C’est trop injuste.


Cela étant, la caisse de Montrose transformée en panier à chat, j’adore. Il doit m’en rester une de 1991, année de naissance de la
Loute et millésime où peu de crus méritaient d’être montrés. Celui-ci était du nombre. On avisera.

  • : Le blog de JACQUES BERTHOMEAU
  • Le blog de JACQUES BERTHOMEAU
  • : Espace d'échanges sur le monde de la vigne et du vin
  • Contact

www.berthomeau.com

 

Vin & Co ...  en bonne compagnie et en toute Liberté pour l'extension du domaine du vin ... 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



 

 

 

 

Articles Récents