Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 décembre 2010 2 28 /12 /décembre /2010 09:00

Pourquoi le « Made in China » est plus cher ?

 

« C'est devenu une tendance pour les Chinois de voyager à l'étranger pour acheter des produits comme les IPads, les ordinateurs portables et les appareils-photo. Et les fêtes de Noël et du Nouvel An vont voir davantage encore de Chinois du continent chercher les bonnes affaires à Hong Kong, Macao ou autres endroits.

 

Ironie du sort, la plupart de ces produits sont faits sur le continent. Alors pourquoi cette folie des voyages, me direz-vous ? Tout simplement parce que, ironie du sort encore, ils coûtent plus cher sur le continent.

 

Prenez l’IPad 16 giga, assemblé à Shenzhen, dans la province du Guangdong, par exemple. Son prix de lancement était de 499 Dollars US (3 326 Yuans) pièce aux Etats-Unis, et de 3 888 Dollars HK (3 336 Yuans) à Hong Kong. Mais quand il a été lancé sur le continent un an plus tard, il coûtait 3 988 Yuans, soit au moins 650 Yuans de plus qu'à l'étranger.

 

Et cette différence de prix serait plus grande encore si on prenait en considération le revenu par tête en Chine et aux Etats-Unis. Le revenu par tête en Chine représente un treizième de celui des Etats-Unis.

 

En théorie, les produits faits sur le continent devraient coûter moins cher sur le marché local. Mais alors pourquoi coûtent-ils donc plus cher ?

 

Les rabais à l'exportation sur les produits chinois sont la principale raison qui explique pourquoi les produits exportés du continent sont moins chers à l'étranger.

 

La Chine dispose d'un avantage comparatif s'agissant de la fabrication et de l'assemblage des produits, mais, en plus de cela, elle octroie des rabais sur les taxes pour les produits qui sont exportés afin de favoriser la croissance économique et de résoudre le problème du chômage.

 

C'est cette politique qui est devenue la source de profits supplémentaires pour de nombreuses entreprises étrangères. Et compte tenu de la concurrence féroce sur le marché mondial, cette politique a aussi pour conséquence d'abaisser le niveau des bénéfices des exportateurs chinois.

 

Les rabais sur les taxes frappant les produits chinois non seulement donnent des subventions indirectes aux pays développés et aident les gens du monde développé à maintenir leur haut niveau de consommation, mais ils abaissent aussi le prix des produits chinois vendus à l'étranger et les rendent plus chers sur le marché intérieur. Ainsi, un rabais de 17% sur la TVA a pour conséquence qu'un produit coûtera au moins 17% de plus sur le marché intérieur qu'à l'étranger.

 

La concurrence sur les marchés des pays développés est féroce. De nombreuses marques européennes, américaines ou japonaises disposent plus ou moins d'une base de consommateurs fixe. Par conséquent, ils ne peuvent conquérir de nouveaux consommateurs dans l'environnement de marché existant des pays développés en affichant leurs produits à un prix plus élevé. De plus, dans ces pays, la logistique est relativement bien construite, ce qui permet plus aisément aux marques internationales d'être vendues avec des coûts intermédiaires faibles.

 

Mais quand les mêmes produits Made in China sont réexportés vers la Chine, ils sont frappés par des droits de douane, la TVA et la taxe à la consommation.

 

En Chine, le coût de distribution des produits est très élevé parce que le réseau de vente du pays n'est pas complètement développé. Les distributeurs doivent payer des frais de transport et de location de leurs boutiques relativement plus élevés. Ils doivent aussi payer une certaine somme à des agents situés à différents niveaux de la chaîne des ventes. Tout cela s'ajoute au prix des produits Made in China qui sont réexportés et vendus dans le pays.

 

Les coûts logistiques des produits chinois locaux représentent entre 20 et 40% de leur prix. Même aux Etats-Unis, où le coût du travail est relativement élevé, ce pourcentage est bien inférieur. En fait, lors de la dernière décennie, il est tombé à environ 10%, et il était de 8,7% seulement en 2002.

 

Les coûts parallèles sont plus élevés en Chine que dans les pays développés pour des raisons institutionnelles. Par exemple, le transport par voie ferrée, par route et par avion est loin d'être complètement marketisés en Chine. Avec pour résultat que les coûts logistiques sont élevés et les services comparativement médiocres. Les statistiques montrent que les coûts logistiques représentent environ 21,3% du PIB de la Chine tandis qu'ils ne comptent que pour 10% du PIB dans le monde développé.

 

De plus, la plupart des marques internationales disposent de puissants réseaux de distribution, ce qui leur donne l'avantage de pouvoir fixer les prix de leurs produits, alors que les marques chinoises ne peuvent pas encore le faire. Et du fait du manque de marques chinoises réellement de classe mondiale, les marques internationales célèbres tiennent toujours le haut du pavé sur le marché haut de gamme en Chine. Ce qui fait que les marques internationales peuvent tirer profit de cet avantage pour y vendre leurs produits à des prix beaucoup plus élevés que dans les pays développés pour faire le maximum de bénéfices.

 

Il reste un fait, celui que le coût de production des produits Made in China reste le même, qu'ils soient vendus localement ou à l'étranger. Les produits de marque coûtent plus cher en Chine pour des raisons logistiques. Si la Chine pouvait intensifier sa réforme et réduire ses coûts, les marques internationales faites en Chine coûteraient beaucoup moins cher sur le marché intérieur, et moins de Chinois iraient les acheter à l'étranger ou les passer en fraude à la frontière. Et plus important encore, cela stimulerait la consommation intérieure. »

 

L'auteur est Han Qi, professeur d'économie à l'Université d'Economie et des Affaires Internationales

 

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Partager cet article

Published by JACQUES BERTHOMEAU - dans à lire
commenter cet article

commentaires

Bacchus 30/12/2010 22:54



Impossible de ne pas avoir une pensée po Albert CAMUS !



Luc Charlier 28/12/2010 17:44



Yohan (joli prénom, c’est aussi celui de mon fils aîné), le but d’un blog est justement d’échanger ce genre de vues. Tu es un très
gentil garçon de défendre ainsi ton employeur, et ton salaire aussi... par la même occasion, c’est de bonne guerre. Qui te dit que l’endoctrinement dont tu es victime – j’ai été
« cadre », puis consultant dans l’industrie pharmaceutique pdt 15 ans, la partie honteuse de ma vie – te laisse une vue plus exacte que celle d’un journal chinois ? Et que ce que
tu as appris à HEC (ou ailleurs) « sur le monde qui change » est utile à notre planète. Le blog de Bertho, c’est surtout ça. Je ne l’ai jamais rencontré, et il est probablement beaucoup
plus « raisonnable », diplomate, et ... rangé que moi. Mais souvent, il pose les bonnes questions et il permet « qu’on » essaie d’y répondre. Toi tu le fais adroitement, et
dans une langue correcte, merci (ce n’est pas toujours le cas).


L’autre question demeure : un quadrillage du territoire par des émetteurs d’ondes nuisibles (si, je t’assure, et on le verra très
clairement avant longtemps), la vente à des prix exorbitants de bidules dont PERSONNE n’a réellement besoin, les bénéfices dans la poche des actionnaires des multinationales etc ... le veut-on
vraiment ?


Moi pas.


Cela ne veut pas forcément dire que j’ai raison, mais j’essaie quand même de convaincre.


Le grand tort de « la gauche » (qu’est-ce que cela veut encore dire ?) et des « verts » (même remarque),
c’est qu’ils ne s’adressent qu’à eux-mêmes, aux convertis. C’est les gens comme toi que je voudrais amener à reconsidérer leurs positions : plus de « pricing », plus de
« bottom-line », plus de « la place ». Il est urgent de démanteler le système capitaliste dans son ensemble. Il faut plus d’agriculteurs et moins de chimie, plus de
communication de proximité et moins de déplacements, plus d’équipements collectifs et moins de gadgets , renouvelés tous les 3 ans. Tu te souviens des petits chiens japonais miniaturisés et
informatisés, qu’il fallait faire pisser et qui crevaient. Ton ipad (puisque je sais ce que c’est maintenant), c’est aussi utile que cela.


Maintenant, si tu crois qu’il faut pouvoir consulter le cours de la bourse, regarder « Bonanza » en haute définition sur un
écran de 3 pouces, connaître les programmes du cinéma de Tamanrasset et la météo qu’il fera à Acapulco le 3 juin 2012, alors que tu prends le téléphérique qui monte à l’Aiguille du Midi au départ
de Chamonix, pour aller faire la Vallée Blanche, libre à toi.


A propos, je l’ai parcourue trois fois, cette Vallée Blanche, et c’était féérique. Je ne suis sans doute plus capable de cet effort
physique, mais je regrette de ne pas y être monté autrement que par la benne, enfin, je le regrette un petit peu ....



Bourgine 28/12/2010 17:26



Je ne sais pas si c'est l'auteur ou la traduction, mais il y a certains contre-sens dans l'article du QdP, non ? Cela dit, je ne sais pas non plus à quoi sert ce genre de matériel, on peut
téléphoner à sa chérie avec ?



JACQUES BERTHOMEAU 28/12/2010 17:35



Je vous signale que c'est l'édition française du QdP alors si contre-sens il y a merci de nous dire lequel ce sera plus éclairant que d'affirmer qu'il y en a un... Je viens de le vérifier il y a
une rubrique réactions des lecteurs sur le Site du QdP donc...


Quand à l'Ipad il existe et je ne l'ai pas inventé  mais ce n'est pas un Iphone voir ma réponse au sieur
Charlier



Yohan Castaing 28/12/2010 16:43



Je suis à votre disposition



JACQUES BERTHOMEAU 28/12/2010 16:46



Ok je suis preneur soit d'une chronique, soit de références... sur ma messagerie...



Yohan Castaing 28/12/2010 16:35



Ne reprenez pas alors les erreurs des autres et ne considérez pas que le "Quotidien du peuple" soit la vérité de l'Asie.


Votre article est publié et peut-être demain on le reprendra sans vérifier la source.


en tout cas bravo pour votre blog et courage. 


Je me permets visiter le site anthocyanes.fr certains articles sont en accord avec vous.


Cordialement,



JACQUES BERTHOMEAU 28/12/2010 16:40



Pas d'accord je ne fais que publier le point de vue d'un Pr chinois dans son intégralité c'est la règle. Je ne dis pas que ce qu'il soutient est la vérité mais c'est son analyse. Par ailleurs il
n'affirme pas que tous les Ipads sont fabriqués au même endroit. Ceux qui reprendraient cet article devrait mentionner la source comme moi. Le Quotidien du Peuple. Par ailleurs je suis preneur de
toutes sources chinoises plus fiables que l'organe officiel du PC chinois


Merci



  • : Le blog de JACQUES BERTHOMEAU
  • Le blog de JACQUES BERTHOMEAU
  • : Espace d'échanges sur le monde de la vigne et du vin
  • Contact

www.berthomeau.com

 

Vin & Co ...  en bonne compagnie et en toute Liberté pour l'extension du domaine du vin ... 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



 

 

 

 

Articles Récents