Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 novembre 2013 3 27 /11 /novembre /2013 10:00

La disparition de Georges Lautner a fait réapparaître à la surface  de la Toile une vieille chronique, du 19 juillet 2007, de votre Taulier bien-aimé « La déconnante vieillit mieux que le tragique »link.


morvan-2007-044.jpg

 

« Film culte que ces Tontons Flingueurs de Georges Lautner qui passe régulièrement à des horaires raisonnables sur les chaînes généralistes. 


« Des accros connaissent les dialogues d'Audiard par cœur et, au café, il s'en trouve toujours un, à l'heure du pousse-café, pour jurer que oui, il a « connu une polonaise ». C'est un rien machiste. Les vérités s'y débitent comme des évidences : « Les cons, ça ose tout, c'est même à ça qu'on les reconnaît ! » affirme l'imperturbable Lino.


Alors, pourquoi diable ce film, au budget serré, traverse-t-il le temps sans prendre une ride ? Comme la recette du succès n'existe pas je vais risquer une explication : nos quatre larrons, si différents, ont pris du plaisir en tournant le film. Les 4 sont des pros, sérieux, mais ce sont aussi, chacun à leur manière, de bons vivants. Lino adorait cuisiner « Quand le menu ne lui convenait pas, il apportait sa gamelle, à la manière d'un ouvrier de la Fiat ! »


Reste la grande question : « que contenaient les grosses flasques achetées chez un épicier des environs et faussement étiquetées « The Three Kings, scotch whisky » ?


Du thé, comme d'ordinaire sur les tournages ? 


Jean Lefèvre vend la mèche « A mon avis, ça devait être du genièvre. Vous savez, je suis du Nord, et le genièvre, c'est ce qu'on donnait aux mineurs avant de descendre dans les puits. Croyez-moi, ça vous tortille les boyaux ! »


Je concluais par un non politiquement correct : « Pour tourner des films cultes : tournez bourrés ! »


Pour ceux qui veulent se régaler du  duo Audiard-Lautner les Roux-Combaluzier de l’esprit râleur à la française c’est ICI link chronique du 23 novembre non expédiée aux abonnés afin de ne pas encombrer leur boîte e-mail du week-end. Attentionné le Taulier.

Partager cet article

Published by JACQUES BERTHOMEAU - dans les afterwork du taulier
commenter cet article

commentaires

olrik 29/11/2013 00:05


Réconfortante apologie de la biture dans notre monde orwellien où Big Brother est un sinistre buveur de flotte.


A rapprocher d'un autre "film-cuite" avec un Gabin en grande forme : Un singe en hiver.

  • : Le blog de JACQUES BERTHOMEAU
  • Le blog de JACQUES BERTHOMEAU
  • : Espace d'échanges sur le monde de la vigne et du vin
  • Contact

www.berthomeau.com

 

Vin & Co ...  en bonne compagnie et en toute Liberté pour l'extension du domaine du vin ... 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



 

 

 

 

Articles Récents