Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 juillet 2013 3 03 /07 /juillet /2013 13:20

Coluche-017.jpg

 

Le photographe Gaston Bergeret assigne en justice «Les Restaurants du cœur » link pour les droits d'auteur de la photo de Coluche prise il y a trente ans illustrant l'affiche de l'association caritative. Il avait donné, en 1986, l'autorisation de «manière orale et à titre gratuit».


Minable, Bergeret rompt l'engagement moral qu'il avait conclu avec Coluche, lequel a eu le tort de faire confiance à sa prétendue générosité. Toutes les raisons invoquées par lui ne tiennent pas : comment peut-il reprocher à l’association d’utiliser ce cliché pour engranger des recettes supplémentaires. C’est normal et ce réveil tardif est un geste de pure cupidité.

 

 

D’autant plus que, comme le souligne le site Numérama link« Cette générosité paraît d'autant plus naturelle qu'elle ne coûtait rien. Dans le cadre d'un reportage réalisé en 2011, que nous a signalé La Parisienne Libérée, Gaston Bergeret présentait différentes photographies prises lors de sa carrière. « Celle de Coluche, c'est 10 secondes », racontait-il. « Le temps qu'on se croise, que je lui demande les faveurs d'un portrait, et bien ça a mis dix secondes ».

 

« Je crois que c'est le portrait le plus rapide que j'ai fait de toute mon existence », ajoutait-il, avant de hausser les épaules, dans ce  que l'on comprend aujourd'hui être de l'énervement et non une fierté. » C'est celui que l'on voit chaque année, qui dure... qui réapparaît comme un bon petit diable à chaque hiver ».

 

Navrant,  désolant, bien dans l’esprit de ce temps, j’espère que les juges renverront sans un rond ce piteux photographe à la contemplation de « son œuvre », l’heure de la retraite approche arrondir les fins de mois devient une nécessité.

 

Pas vu ce gus avide lorsque les Restos furent en péril « État d’urgence : la seconde mort de Coluche, ils* veulent couper l’aide européenne aux Restos du Cœur* » link


photoCOL.jpg

Photo du taulier©

 

 

« Dieu a dit : Je partage en deux, les riches auront de la nourriture, les pauvres de l’appétit»

 

« L'argent ne fait pas le bonheur des pauvres. Ce qui est la moindre des choses. »

 

« Bien mal acquis ne profite qu'après.  »

Partager cet article

Repost 0
Published by JACQUES BERTHOMEAU - dans Billet
commenter cet article

commentaires

Marc Legrand 20/09/2017 11:38

Bonjour Jacques,

M'autoriseriez-vous à faire figurer votre photographie de cet étonnant sosie de Coluche sur mon site Internet ? La publication serait naturellement accompagnée d'un lien vers le présent article et de toute mention supplémentaire que vous jugerez bon d'ajouter.

Dans l'attente de connaître votre décision, je vous souhaite une agréable semaine.

Fraternellement,


Marc Legrand


PS : Vous pouvez me répondre ici et / ou me joindre à l'adresse électronique indiquée.

Marc Legrand 02/06/2017 23:43

Bonjour Jacques,

Pourriez-vous me préciser qui est la personne figurant sur la dernière photo de cet article ?

Vous remerciant par avance, je vous souhaite une agréable fin de semaine.


Fraternellement,


Marc Legrand

JACQUES BERTHOMEAU 05/06/2017 04:22

Coluche c’est notre histoire : dimanche 12 juin à 20h35 sur France 5 avec Marie Drucker et moi : http://www.berthomeau.com/article-coluche-c-est-notre-histoire-dimanche-12-juin-a-20h35-sur-france-5-avec-marie-drucker-et-moi-76379276.html

Marc Legrand 04/06/2017 23:09

Ou encore le nom et la date de l'émission de télévision à laquelle vous faites référence, bien sûr. Je ne trouve aucune autre photo de cette personne sur la Toile. :)

Marc Legrand 04/06/2017 23:00

Un sosie de Coluche "vieux" ce n'est pas banal. Vous n'avez pas le nom de cette personne ou celui de son agent éventuel ? J'aimerais contacter cet homme.

La ressemblance est stupéfiante.


Fraternellement,


Marc Legrand


P. S. : Vous pouvez me contacter sur ma boîte électronique, si besoin.

JACQUES BERTHOMEAU 03/06/2017 07:22

un sosie de Coluche invité lors de l'émission de télé à laquelle je participais

Jacques 04/07/2013 18:19


Ce qui me gênait dans le post initial du Taulier, c'était la condamnation définitive de Bergeret et un avis ne souffrant aucune contestation... Dans ces choses là, personne n'est tout blanc
ou tout noir... Regardez ce qui s'est passé l'an dernier pour les restau du Coeur belges (pourtant créés par Coluche lui même) et à qui les Restau du Coeur France dénient le droit d'utiliser
l'image de Coluche.


Je ne demandais dans mon post qu'une chose : que l'on donne la parole à la défense après une attaque en règle aussi violente par le Taulier et donc que l'on écoute aussi ce que Bergeret
avait à dire sur la question avant de le condamner définitivement à l'infâmie. La justice passera et nous verrons bien ce qu'il adviendra de tout cela...


Je crois malheureusement que le "Charité Business" induit des dérives perverses. Autour des Restau du Coeur (comme dans pas mal d'actions médiatiques à visées humanitaires), il y a beaucoup
d'argent brassé par des sociétés de production ou des agences publicitaires (entre autres), leurs bénéfices sont considérables et j'aimerais savoir combien revient dans l'escarcelle des restau du
Coeur. Si l'action de Bergeret pouvait aider à réfléchir comment donner un peu plus de moralité au système, ce serait bien (je ne suis malheureusement pas très optimiste sur ce point).

norbert 04/07/2013 11:39


Petit droit de réponse sur les propos de Jacques que d'ailleurs le Taulier avait justement rectifié.


Dans mon post, le n°2, je n'ai jamais dit que M. Bergeret était minable. Je m'en garderais bien. En revanche je parlais de l'action qui elle me parait être minable. On peut être un grand et
avoir, des fois, des comportements décevants, n'est ce pas. Je crois même que certains avaient interprété le même genre de commentaires sur un autre grand ... Français, Belge ou Russe je ne sais
plus.


Quant aux droits de l'image, je conçois tout à fait qu'ils fassent vivre leur auteur. Mais je crois aussi, que l'on ne peut pas s'accaparer l'autre sous prétexte de droits d'auteurs. Je n'ai
jamais bien compris que les photographes possèdent, donc exploitent, les photos de classe ou autres. Mais c'est là un autre débat.

Michel Smith 04/07/2013 11:17


Excellente analyse, Léon... qui devrait aussi appaiser la vindicte populaire. Reste plus aux avocats de concocter un
accord comme quoi toute utilisation autre que l'affichage dans les restos sera poursuivie par l'auteur de la photo. C'est ce que je garantirais si j'étais à sa place. Car cette photo est belle,
très belle.

  • : Le blog de JACQUES BERTHOMEAU
  • Le blog de JACQUES BERTHOMEAU
  • : Espace d'échanges sur le monde de la vigne et du vin
  • Contact

www.berthomeau.com

 

Vin & Co ...  en bonne compagnie et en toute Liberté pour l'extension du domaine du vin ... 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



 

 

 

 

Articles Récents