Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 mars 2013 1 18 /03 /mars /2013 13:00

« L'avocat était célèbre, l'homme inconnu. Il ne laissait entrevoir qu'une passion pour l'opéra, les grands vins, la mer et le design. Des gouffres et de la solitude de sa vie, nul n'était autorisé à s'approcher. Dimanche, les mots les plus justes ont été ceux de son plus fidèle associé, Me Emmanuel Marsigny : « Olivier Metzner n'a pas su se défendre de lui-même. » Si vous souhaitez lire la suite allez sur ma page Facebook.


J’ai grand respect pour ceux qui mettent fin à leur jour. J’en ai bien peu pour ceux, les journalistes tout particulièrement, qui en cherchent et glosent sur les raisons ; voir ce qui s’écrit à propos du suicide du chef de Bernard Loiseau. Prétention que de vouloir pénétrer dans l’intime, dans le jardin d’intérieur de celle ou de celui qui a mis fin à ses jours.


« Dans la nuit du samedi 16 au dimanche 17 mars, Olivier Metzner est monté à bord de son bateau et s'est jeté à l'eau au large de l'île de Boëdic qu'il avait acquise dans le golfe du Morbihan. Son employé de maison a trouvé dimanche matin une lettre dans laquelle il indique dans les moindres détails ses dernières volontés. Olivier Metzner avait 63 ans »


Oui RESPECT à Me Olivier Metzner que je ne vous connaissais pas. Je m’incline face à son courage, je comprends son désarroi et je salue son choix d’homme libre…

 

« Un regard bleu vif derrière des lunettes demi-lune, un gros cigare dont il soufflait inlassablement la fumée au visage de ses interlocuteurs, et cette courtoisie sans faille qui faisait rempart »

photocigares.JPG

Partager cet article

Published by JACQUES BERTHOMEAU - dans les afterwork du taulier
commenter cet article

commentaires

Michel Smith 18/03/2013 15:25


Est-de oxymorique que de dire qu'un homme qui fume le cigare ne pouvais être courtois et que cette fumée dirigée vers son interlocuteur pourrait avoir double sens ? Lui permettre notemment de
montrer lequel des deux, daans le face à face, était le plus courtois ? Why not ? 

Bernard Pichetto 18/03/2013 14:49


Bonjour,


Me permettez-vous de mettre cette phrase, quelque peu oxymorique, en exergue ?


"...un gros cigare dont il soufflait inlassablement la fumée au visage de ses interlocuteurs, et cette courtoisie sans faille qui faisait rempart...".


Il ne me semble pas que souffler sa fumée de cigare au visage de ses interlocuteurs soit courtois... Mais peut-être était-ce cette fumée qui faisait rempart...


Cordialement,


Bernard.

JACQUES BERTHOMEAU 18/03/2013 14:52



Ma chronique n'aborde que le suicide et non la courtoisie du suicidé la phrase n'est pas de moi mais du journaliste du Monde qui a écrit ce papier lisible sur Facebook



  • : Le blog de JACQUES BERTHOMEAU
  • Le blog de JACQUES BERTHOMEAU
  • : Espace d'échanges sur le monde de la vigne et du vin
  • Contact

www.berthomeau.com

 

Vin & Co ...  en bonne compagnie et en toute Liberté pour l'extension du domaine du vin ... 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



 

 

 

 

Articles Récents