Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 octobre 2013 6 19 /10 /octobre /2013 00:09

J'avais acquis en janvier 2008 un petit morceau de bravoure à l'INA  mais le lien ne permet plus d’accéder à la vidéo (je pense qu’elle a été retirée des archives pour une raison que j’ignore François Desperriers l’avait programmée lui aussi en 2012 link mais même punition, encore une censure des hygiénistes). Cependant, comme j’avais eu la bonne idée de retranscrire l’interview je vous la restitue pour que vous en goutiez tout le sel. C’était sur l’ORTF donc du sérieux…


photo399.JPG

 

- Le journaliste : Docteur Généti êtes-vous pour ou contre le vin ?


- Le Docteur Généti : Je suis pour le vin mais on ne doit jamais de toute façon dépasser 3/4 de litre par jour. On peut dire aussi qu'une notion qualitative du vin intervient et les vins frelatés et un peu tourmentés par les uns et par les autres seront des vins plus nocifs.


- Le Journaliste : D'autre part vous êtes médecin sportif donc vous devez avoir pour les sportifs des normes encore plus sévères ?


- Le Docteur Généti : Les sportifs peuvent boire du vin même en période de grande compétition et même s'ils ont la classe internationale mais du vin en quantité très restreinte pendant les repas seulement. D'ailleurs aux JO de Londres les français avaient manqué de vin et cet incident avait joué sur leur état d'esprit pendant un certain temps.


- Le Journaliste : Ça n'avait pas amené des contre-performances tout de même ?


- Le Docteur Généti : Non pas de contre-performances tout de même mais des incidents psychologiques. A Tokyo les français emmènent leur vin.


 

Faisait suite à cette interview une « Enquête sur la consommation de vin à Lyon. »

 

- Le journaliste s'adressant à un spécialiste du vin : Avez-vous l'impression qu'on boit moins de vin dans la région ?


- Le spécialiste : Ha, j'ai l'impression oui, très nette même, très nette, très nette ; d'abord les bonnes maisons de vin sont de plus en plus rares, que les anciens bistrots où on était vraiment recommandé pour le vin ont disparu, et puis d'un autre côté la jeunesse n'en boit pas.


- Le patron du bistrot : Il se boit quand même moins de vin que d'habitude. Chez nous nous vendons du vin c'est des vins d'AOC, du Beaujolais, des Mâconnais et des Côtes-du-rhône.


- Le journaliste : Quel est le vin qui a la prédilection de vos clients ?


- Le patron : C'est le Beaujolais. A Lyon les clients ce sont des connaisseurs, d'abord parce qu'ils habitent prêt du Beaujolais et ils ont l'occasion d'aller souvent le dimanche en voiture s'y promener. C'est une région très agréable.


- Le journaliste s'adressant à nouveau au spécialiste : Les amateurs alors penchent pour quel vin ?

- Le spécialiste : Ah be en principe les amateurs aiment le Beaujolais, le Mâconnais et tout ça...

- Le journaliste : Vous avez l'impression que vos clients sont des connaisseurs ?

- le spécialiste : Ah oui oui ! Les miens oui, la preuve vous n'avez qu'à les regarder voyez la bougie qu'ils ont (rires) ah ils ne viennent pas ici pour les 1/4 Vittel eux !

 

Avez-vous vu sur face de Bouc la bougie de Vincent Pousson ? Toutes ses groupies la cherchent. Aidez-les !

 

Partager cet article

Published by JACQUES BERTHOMEAU - dans Billet
commenter cet article

commentaires

Téka 19/10/2013 08:30


Hier soir, François D'haene a remporté l'ultra trail le plus dur au Monde à La Réunion, Le Grand Raid surnommé la Diagonale des Fous, 169 km en moins de 23 heures avec un dénivelé positif de près
de 10 000 mètres, ce grand gaillard d'1m92 qui en plus d'être kiné dans la vie est aussi...vigneron dans le Beaujolais au Domaine du Germain, comme quoi!

  • : Le blog de JACQUES BERTHOMEAU
  • Le blog de JACQUES BERTHOMEAU
  • : Espace d'échanges sur le monde de la vigne et du vin
  • Contact

www.berthomeau.com

 

Vin & Co ...  en bonne compagnie et en toute Liberté pour l'extension du domaine du vin ... 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



 

 

 

 

Articles Récents