Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 février 2014 2 18 /02 /février /2014 08:45

« Tandem aliquando, invasores fiunt vernaculi, disait-on autrefois : au bout du compte, les envahisseurs deviennent des indigènes. Nous vivons trop dans l’instantanéité pour nous souvenir de ce sage aphorisme. »

 

« Rien n’est bon ou mauvais pour la nature, sinon l’idée que l’on s’en fait. » Shakespeare

 

« On traîne une vision obsolète de la nature, aujourd’hui décalée avec la réalité de notre monde et de notre savoir. Même si la science révèle toujours davantage qu’il n’y a ni équilibre ni ordre dans la nature, que le hasard y joue à plein et que tout n’y est que perpétuel changement, rien n’y fait. On en reste toujours à cette idée héritée du romantisme allemand d’une nature fonctionnant comme un Tout, à l’image d’un organisme vivant dont il nous reviendrait de préserver l’intégrité et la santé.


Tout changement dans la nature éveille notre méfiance, alors que le vivant n’est qu’un changement incessant. Le temps intrinsèque de la biologie nous échappera toujours tant que nous l’assimilerons à celui de la physique, disait Henri Bergson. Acceptons parfois de nous laisser surprendre par cette nature vivante que nous peinons tant à prédire et que nous comprenons si mal. Qui aurait cru par exemple, il y a seulement dix ans, que la fameuse caulerpe, cette « algue tueuse » qui menaçait tant la Méditerranée, aurait aujourd’hui disparu de 80 % des sites où on l’avait inventoriée ? »


          Qui a peur des espèces invasives ?

 

« Chercheur au Centre de coopération internationale en recherche agronomique pour le développement (Cirad), Jacques Tassin vient de publier La Grande Invasion aux éditions Odile Jacob. Dans cet ouvrage limpide et profond, il remet en question la vision manichéenne portée sur les espèces dites invasives et, du même coup, notre regard sur la nature et son évolution.


4159--oskZL._.jpg

 

Tout d'abord, qu'est-ce qu'une espèce invasive ?

 

Lire sur le blog de Pierre Barthélémy Journaliste au Monde ICI link

 

Pigalle vient de sortir un nouvel album de 16 titres «T’inquiète…» Pigalle se produira au Trianon à Paris le 15mai, pour un concert exceptionnel avec la participation de plusieurs chefs comme le célèbre Yves Camdeborde, et de grands vignerons de vins naturels !


Partager cet article

Published by JACQUES BERTHOMEAU - dans Billet
commenter cet article

commentaires

patrick axelroud 19/02/2014 19:37


Merci à Roger Feuilly de chanter les louanges d'OSTERTAG qui est pour moi le vigneron qui produit les vins les plus élégants d'Alsace, d'une pureté et d'une radicalité qui devrait faire qu'ils
soient choisis si cela était d'actualité,en tant que vins étalons comme il existe le mêtre étalon en platine irridié conservé au pavillon de Breteuil. La renomée de ce très grand vigneron est
quelque peu eclipsée par les stars locales et il y en a, qui font assurément de trés bonne chose, mais qui font "leurs" vins et non plus ,pour moi du moins,"du vins"d'Alsace. La citation
rapportée par R.F est peut être un coup de pied de l'âne, visant indirectement un voisin, Marcel DEISS à BERGHEIM " Gourou, (s'il en est) du terroir " Il posséde des
vignes complantées de divers cépages, vendangées tel quel, vinifié de même, pour magnifier " le terroir " Le terroir...le terroir... comme s'exprimait les médecins de Molière. Les vins sont, au
minimum flatteurs mais trés appréciés.Ils figurent sur les cartes de trés grandes tables et, malgés des prix ahurrisants, on voit, en saison, suisses, allemands, luxembourgois faire leurs
emplettes de vins de DEISS sans plus aucune référence à l'Alsace et tant mieux pour lui. Cela va sans dire et encore mieux en le disant : ce qui prèdède n'engage que moi et certainement pas cet
excellent OSTERTAG a qui je m'en voudrai de porter tort.

patrick axelroud 18/02/2014 17:19


Caulerpe Taxifolia, en effet mais qui se souvient des " Pluies Acides " qui menaçaient nos forêts et qu'on nous faisait " toucher du doigt" dans les forêt vosgiennes ou de la Forêt Noire sans que
personne ne s'étonne qu'elles n'attaquaient que quelques touffes de résineux, ca et la mais jamais des grandes parcelles en totalité .Ces pluies étaient, en plus, sélectives ! On apprit, par la
suite que ces attaque étaient d'ordre parasitaire et que les forêt allemandes essentiellement complantées de Douglas avaient vue leur sol s'acidifier et ainis favorisant l'épidémie et
affaiblissant la résistance des essences "poussées" ( toute l'éfficacité de nos cousins germains!) Par la suite fut révélée que les Pluies Acides étaient une invention du lobby Mercedes voulant
imposer leur nouvelle invention : le pot catalityque !


"Il n’est plus nécessaire de lutter contre la censure de la presse, nous avons une censure par la presse."  CHESTERTON

Roger Feuilly 18/02/2014 10:52


J'ai envie de rappeler le mot d'un grand vigneron alsacien (à Epfig), André Ostertag : "Ceux qui croient que le terroir existe à l'état naturel se trompent. Le terroir, c'est l'homme qui taille
et qui laboure. C'est le regard de l'homme qui le fait..."

  • : Le blog de JACQUES BERTHOMEAU
  • Le blog de JACQUES BERTHOMEAU
  • : Espace d'échanges sur le monde de la vigne et du vin
  • Contact

www.berthomeau.com

 

Vin & Co ...  en bonne compagnie et en toute Liberté pour l'extension du domaine du vin ... 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



 

 

 

 

Articles Récents