Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 mars 2011 2 01 /03 /mars /2011 09:06

  

Populaire, tout simplement populaire, oui Annie Girardot l’était sans solliciter de nous cette émotion de pacotille qui dégouline maintenant de nos écrans de télévision, elle touchait nos cœurs, tissait des liens de tendresse avec nous le public, elle nous ressemblait dans ses réussites comme dans ses échecs. Compagne de nos vies, jeune et belle dans Rocco et ses frères de Visconti en 1960, avec son timbre de voix reconnaissable entre tous, si frais où affleure la gouaille du peuple, émouvante dans Mourir d’aimer de Cayatte où elle incarnait en 1970 Gabrielle Russier, extraordinaire en 2002, en mère étouffante dans La Pianiste de Michael Haneke. Comédienne sincère, assumant le temps qui passe sans artifices, Annie Girardot nous t'avons tant aimé qu’en ce petit matin glacé c’est un fragment de notre cœur qui disparaît avec vous. Merci pour tout ce que vous nous avez donné.

 

Partager cet article

Published by JACQUES BERTHOMEAU - dans Billet
commenter cet article

commentaires

Luc Charlier 01/03/2011 13:12



Vite, entre deux coups de sécateur : « Ce Smith, quel beau gonze ! ».


Et il marche en Weston’s. Putain de Tramontane, ça fouette.



Michel Smith 01/03/2011 11:44



Une sacrée belle gonzesse que la Girardot !



  • : Le blog de JACQUES BERTHOMEAU
  • Le blog de JACQUES BERTHOMEAU
  • : Espace d'échanges sur le monde de la vigne et du vin
  • Contact

www.berthomeau.com

 

Vin & Co ...  en bonne compagnie et en toute Liberté pour l'extension du domaine du vin ... 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



 

 

 

 

Articles Récents