Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 avril 2010 2 27 /04 /avril /2010 00:09

Dans ma Vendée profonde il existait une catégorie de femmes, généralement mûres, dont l’essentiel de l’activité sociale, vu qu’à cette époque « les femmes ne travaillaient pas », consistait à arranger des mariages. Les marieuses donc, ne s’embarrassaient guère de la carte du tendre ou, comme de nos jours dans les magasines féminins, de conseils pour dénicher l’âme sœur ou pour goûter au plaisir extrême du coup de foudre. L’important pour elles étaient d’assurer, au mieux des intérêts des parents, la croissance externe des métairies : d’unir des jeunes gens qui avaient du bien. Je vais m’en tenir là pour ne pas tomber sous le coup d’une « inculpation » d’analyse psychanalytique à deux balles, pour un usage plus conforme à la norme vous pouvez vous reporter au dernier ouvrage du stakhanoviste à la triste figure, le philosophe taliban : Michel Onfray avec son dernier opus  Le Crépuscule d’une idole, l’affabulation freudienne.

Mon propos de ce matin est bien plus terre à terre : je souhaite reprendre le fond de commerce des marieuses pour le masculiniser et le moderniser : je vais m’installer comme auto-entrepreneur marieur de vins. Qu’est-ce donc que cette nouvelle engeance berthomesque ? Tout d’abord le résultat du triste constat que mon « immense talent » de conteur de vins ne séduit aucuns vendeurs de vin. Y préfèrent soit les tartines copié-collée des gars et des filles sorties des z’écoles de commerce genre BEM, soit l’éloge des schistes ou des micaschistes du triasique profond car, comme tout consommateur le sait, le Trias est une subdivision de l’ère Mésozoïque comprise entre -251 ± 0,4 et -199,6 ± 0,6 millions d'années qui précède le Permien et qui est suivi par le Jurassien. Pourtant, j’ai toujours décroché le prix de géologie à l’école d’agriculture de la Mothe-Achard mais le frère Buton n’est plus là pour témoigner de ce talent ignoré.

  Tom 7422

Ceci écrit, il faut bien que mon ego surdimensionné en prenne un coup sur son beau chapeau Motch, comme j’ai de la ressource : à l’image de certains de mes collègues journalistes encartés : « je fais des ménages ». En clair, sollicité par e-mail par des collègues de travail ou des amis qui marient leur progéniture, en sus de mon job officiel, je fais le marieur de vins pour les repas de mariage. Illustration de mes propos voici le texte reçu le 1ier avril 2010 :

Bonjour,

Je vous avais parlé de la question du choix des vins pour le mariage de ma fille aînée en Bretagne en juillet prochain.

Le menu sera le suivant :

Vin d’honneur avec canapés...

Puis le repas :

Entrée : aumônière de Saint-Jacques

Poisson : St Pierre sauce Noilly flan de légumes/ballotin de riz

Viande : Pavé de veau sauce aux cèpes fagot de haricots/tomates provençales/gratinée de pommes de terre

Fromage : Chèvre chaud au miel et salade

Dessert : Pièce montée noix de coco/fruits de la passion

Merci de vos conseils.

Voilà ! Pour ceux qui se précipiteraient pour actionner les plus hautes autorités de la République sur mes activités au black je les rassure : mes conseils sont ici gratuits. Cependant, comme je suis une grosse flemme, j’ouvre un appel à 2 catégories de lecteurs : les es-spécialistes accords mets-vins et les vignerons qui veulent vendre du vin pour qu’ils m’aidassent dans cette tâche ardue. Je suis preneur. Deux détails d’importance : ça se passe en Bretagne donc il est des proximités géographiques dont il faut tenir compte et mon collègue n’a pas un portefeuille à soufflets...

Merci pour votre aimable et rapide collaboration... à vos claviers !

e7df75e3fb5bd3a0bbfb798e1a8f1061.jpg

4bb98e83668d2

Partager cet article

Published by JACQUES BERTHOMEAU - dans berthomeau
commenter cet article

commentaires

ramuncho 29/04/2010 22:37


Attention, n'oubliez pas le verre de Sauternes sans qui ce mariage ne pourrait être que terne...


Reggio 27/04/2010 18:28



Plates excuses ! je pensais que c'était une blague pour attirer le nigaud ! Et en fait de nigaud...j'en fait un bon ! Adiù Reggio



David Cobbold 27/04/2010 16:56



C'est bien de défendre les vins de sa région (et je l'ai fait), mais un muscadet avec le veau ? Puis pour la suite, on boit de l'eau ?


Je suis d'accord avec Jacques qu'il faut prendre ce problème à sa base, ce qui veut dire composer avec le menu donné, sans faire le puriste et le snob. Et pourquoi jeter
des opprobres dans un cas pareil ? Ce n'est qu'un mariage après tout !


On dit bien que la première étape d'un examen est de bien lire la question posée. 


 



Michel BEDOUET 27/04/2010 14:34



Bonjour Jacques, pour ce menu, le mariage avec DES Muscadet ( le mot est invariable) s'impose. Etant vigneron dans ce grand vignoble,voici mes propositions :


Avec l'aumônière de st jacques, un muscadet sèvre et maine sur lie Domaine BEDOUET 2009, pour son fruité et sa fraîcheur ( il irait d'ailleurs très bien au vin d'honneur), 3.80
euros ttc départ cave


Avec le st pierre, un muscadet sèvre et maine, premier essai en cru communal "Le Pallet" du domaine BEDOUET, cuvée "expression du Pallet" 2003, pour son extraordinaire longueur
en bouche et le plaisir d'un grand vin de gastronomie, 8.60 euros ttc départ cave


Avec le veau et le fromage, je partirais sur un muscadet sèvre et maine cru "Le Pallet" des vignerons du Pallet :" Jubilation le Pallet" 2007,pour ses arômes de pain grillé et de
fruits confits, relevés par un fin boisage,9.50 euros ttc départ cave, mais je sais que les bretons aiment les vins de Bordeaux, alors je suis d'accord pour une cuvée de cette région à dominante
Merlot comme alternative.


J'invite les mariés et, ou,leurs familles à venir déguster et faire leurs choix directement à la cave, je me ferai un plaisir de les recevoir et de leur faire découvrir les richesses de la
commune du Pallet , à 20 kms au sud de Nantes.



lucas 27/04/2010 13:47



Un coup d'cidre Loic Raison (à base de pommes traitées aux pesticides) acheté au Leclerc de Landerneau accompagnera parfaitement ce festin breton.


Vous pouvez panacher le doux et le brut à votre goût.



JACQUES BERTHOMEAU 27/04/2010 13:52



La connerie ne se panache pas elle est congénitale



  • : Le blog de JACQUES BERTHOMEAU
  • Le blog de JACQUES BERTHOMEAU
  • : Espace d'échanges sur le monde de la vigne et du vin
  • Contact

www.berthomeau.com

 

Vin & Co ...  en bonne compagnie et en toute Liberté pour l'extension du domaine du vin ... 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



 

 

 

 

Articles Récents