Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 juin 2012 1 11 /06 /juin /2012 00:09

 2 femmes en tout et pour tout sur 90 membres, sans compter les 2 présidents, des 2 Comités AOP et IGP vins tout nouvellement nommés en février par arrêté ministériel : c’est beau comme une forme de mépris bien machiste des professionnels de la profession qui ne manquent pas une occasion de se gargariser dans les colloques ou dans les gazettes spécialisées de la montée en puissance des femmes en tant que consommatrices de vin et, bien sûr vigneronnes ou vendeuses de vin.


Je salue donc Mmes Caumette Nathalie, à Autignac (Hérault) et Neisson-Vernant Claudine, au François (Martinique).


Bravo les mecs, scotchés pour certains à leurs strapontins depuis des lustres, vous êtes à la hauteur qui est la vôtre !


Je n’aurais pas l’outrecuidance de désigner certains qui sont présents dans le décret par seul le fait du Prince ou le poids d’organisations nationales qui n’en ont rien à péter du vin si ce n’est que comme une annexe à leur fonds de commerce. Combien de retraités ou d’apparatchiks ? Beaucoup de place étaient libérables pour que des fesses de femmes viennent se poser sur les travées des Comités Nationaux de l’INAO.


Enfin, et je m’en tiendrai là sinon ma plume pourrait déraper dans les PQ : les personnalités qualifiées à la discrétion du Ministre, beaucoup de Gros Culs auraient pu, sans préjudice aucun pour l’avenir des AOP et des IGP, dégager au profit de vigneronnes ou de femmes du vin dont la qualification est reconnue mais sans doute n’ont-elles pas autant d’expérience qu’eux pour cirer les pompes de ceux qui aiment qu’on leur cire avec assiduité, échine courbée et révérence incorporée.


Pour que certains mauvais esprits ne me fassent pas dire ce que je n’ai pas écrit il y a dans cette liste des professionnels compétents et représentatifs qui ne sont pas responsables de la nomination de ceux qui feraient mieux d’aller planter leurs choux ailleurs.


Le titre de cette chronique est inspirée d’un tube tombé dans l’oubli « Mais où sont passées les gazelles » de Lizzy Mercier-Descloux née Martine-Elisabeth Mercier le 16 décembre 1956 à Paris, décédée le 20 avril 2004 à Saint-Florent en Haute-Corse d’un cancer. En 1983, elle accomplit un long périple en Afrique. Partie d'Éthiopie sur les traces d'Arthur Rimbaud, elle finit en Afrique du Sud, alors encore sous le régime de l'Apartheid. Elle s’inspire de la musique de Soweto pour son hit français Mais où sont passées les gazelles ?


« Les gazelles » à la Mothe-Achard Vendée désignait le groupe féminin de danse du patronage, les gars du bourg comme des métairies les avaient surnommées les « gas-oils ». En un demi-siècle pas sûr que les abonnés aux places dans les Comités aient vraiment dépassé ce stade.


alessandro-and-co-036.JPG

- Arrêté du 9 février 2012 portant nomination au comité national des appellations d’origine relatives aux vins et aux boissons alcoolisées, et des eaux-de-vie de l’Institut national de l’origine et de la qualité


1o En qualité de représentants professionnels du secteur de la production

 

M. Angelras (Bernard), à Nîmes (Gard).

M. Baccino (Alain), à Cuers (Var).

M. Biau (Philippe), à Monfaucon (Dordogne).

M. Boesch (Gérard), à Soultzmatt (Haut-Rhin).

M. de Boüard de Laforest (Hubert), à Saint-Emilion (Gironde).

M. Brisebarre (Philippe), à Vouvray (Indre-et-Loire).

Mme. Caumette (Nathalie), à Autignac (Hérault).

M. Cavalier (Jean-Benoît), à Vacquières (Hérault).

M. Cazes (Emmanuel), à Perpignan (Pyrénées-Orientales).

M. Fabre (Vincent), à Cissac-Médoc (Gironde).

M. Farges (Bernard), à Mauriac (Gironde).

M. Férat (Pascal), à Vertus (Marne).

M. Gachot (Damien), à Corgoloin (Côte-d’Or).

M. Héraud (Stéphane), à Marcillac (Gironde).

M. de Larquier (Jean-Bernard), à Arthenac (Charente-Maritime).

M. Laurendeau (Patrice), à Notre-Dame-d’Allençon (Maine-et-Loire).

M. Parcé (Marc), à Banyuls-sur-Mer (Pyrénées-Orientales).

M. Paris (Gilles), à Chiroubles (Rhône).

M. Pastorino (Eric), à Gonfaron (Var).

M. Pellaton (Philippe), à Laudun-l’Ardoise (Gard).

M. Piton (Jean-Louis), à Apt (Vaucluse).

M. Rotier (Alain), à Cadalen (Tarn).

M. Sempe (Jean-Paul), à Bourrouillan (Gers).

M. Vinet (Gérard), à La Haye-Fouassière (Loire-Atlantique).

 

2o En qualité de représentants professionnels du secteur du négoce

 

M. Barillère (Jean-Marie), à Reims (Marne).

M. Castéja (Philippe), au Bouscat (Gironde).

M. Chapoutier (Michel), à Saint-Barthélemy-de-Vals (Drôme).

M. Crouzet (Franck), à Saint-Loubès (Gironde).

M. Delord (Jérôme), à Lannepax (Gers).

M. Gagey (Pierre-Henri), à Beaune (Côte-d’Or).

M. Géré (Vincent), à Echebrune (Charente-Maritime).

M. Heydt-Trimbach (Pierre), à Ribeauvillé (Haut-Rhin).

M. Jacob (Bernard), à Varrains (Maine-et-Loire).

M. Jousset-Drouhin (Frédéric), à Bouze-lès-Beaune (Côte-d’Or).

M. Lavau (Frédéric), à Sablet (Vaucluse).

M. Lefort (Rodolphe), à Basse-Goulaine (Loire-Atlantique).

M. Leizour (Gilles), à Lannion (Côtes-d’Armor).

M. Morillon (Florent), à Chassors (Charente).

M. Schyler (Yann), à Bordeaux (Gironde).

 

3o En qualité de personnalités qualifiées

 

M. Blanchez (Vincent), à Vitry-sur-Seine (Val-de-Marne).

M. Bronzo (Michel), à Sainte-Anne-du-Castellet (Var).

M. Despey (Jérôme), à Saint-Geniès-des-Mourgues (Hérault).

M. Durup (Jean-Paul), à Irancy (Yonne).

M. Faure-Brac (Philippe), à Paris.

Mme. Neisson-Vernant (Claudine), au François (Martinique).

M. Pauleau (Christian), à Nueil-sur-Layon (Maine-et-Loire).

M. Payon (Cyril), à Béziers (Hérault).

M. Prince (Jérôme), à Beaune (Côte-d’Or).

M. Ribéreau-Gayon (Dominique), à Bordeaux (Gironde).

 

Arrêté du 9 février 2012 portant nomination au comité national des indications géographiques protégées relatives aux vins et aux cidres de l’Institut national de l’origine et de la qualité

 

1o En qualité de représentants professionnels des secteurs de la production, de la  transformation ou du négoce des produits en cause


M. Baux (Jacques), à Taden (Côtes-d’Armor).

M. Birot (Pierre), à Murviel-lès-Béziers (Hérault).

M. Bou (Christophe), à Saint-Sulpice (Tarn).

M. Bougrier (Noël), à Onzain (Loir-et-Cher).

M. Calmette (Boris), à Fabrègues (Hérault).

M. Carrère (Michel), à Toulouse (Haute-Garonne).

M. Carretier (Denis), à Olonzac (Hérault).

M. Champetier (Pierre), à Labeaume (Ardèche).

M. Defrances (Michel), à Caussens (Gers).

M. Delaunay (Laurent), à L’Etang-Vergy (Côte-d’Or).

M. Floutier (Jean-Marc), à Savignargues (Gard).

M. Gally (Gilles), à Juvignac (Hérault).

M. Girard (Bertrand), à Cognac (Charente).

M. Hérissé (Joël), à Bourgneuf-en-Retz (Loire-Atlantique).

M. Issaly (Michel), à Gaillac (Tarn).

M. Maffre (Etienne), à Goult (Vaucluse).

M. Malinowski (Franck), à Sèvres (Hauts-de-Seine).

M. Moreno (René), à Montagnac (Hérault).

M. Musellec (Philippe), à Saint-Samson (Côtes-d’Armor).

M. Orion (Philippe), à Chantonnay (Vendée).

M. Patti (Salvatore), à Collobrières (Var).

M. Paul (Eric), à Montfort-sur-Argens (Var).

M. Pelletier (Thomas), à Vaux-sur-Aure (Calvados).

M. Poli (Eric), à Linguizzetta (Haute-Corse).

M. Pons (Sébastien), à Aspères (Gard).

M. Praz (Bertrand), à Wettolsheim (Bas-Rhin).

M. Reggio (Olivier), à Marseille (Bouches-du-Rhône).

M. Rolandeau (Denis), à Tillières (Maine-et-Loire).

M. Servage (Michel), à Puichéric (Aude).

M. Simonou (Olivier), à Nîmes (Gard).

M. Taillades (Francis), à Ouveillan (Aude).

M. Verdier (Denis), à Saint-Côme-et-Maruéjols (Gard).

 

2o En qualité de personnalités qualifiées

 

M. Bordereau (Michel), à Chalonnes-sur-Loire (Maine-et-Loire).

M. Despey (Jérôme), à Saint-Geniès-des-Mourgues (Hérault).

M. Devic (Bernard), à Caves (Aude).

M. Dubois (Serge), à Sète (Hérault).

M. Escudier (Jean-Louis), à Armissan (Aude).

M. Nadal (Bernard), à Valflaunes (Hérault).

M. Saintout (Dominique), à Bordeaux (Gironde).


Partager cet article

Published by JACQUES BERTHOMEAU - dans berthomeau
commenter cet article

commentaires

olivier de moor 11/06/2012 22:43


ça me fait penser à Zola Budd, elle courait pied-nus...


 


 

cat64 11/06/2012 09:34


et si j'en crois les commentaires fieleux des déçus des dénominations, même  2 c'est déjà trop !! je n'ai jamais été militante féministe mais là, messieurs les responsables, STOP vous
dépassez les limites du supportable. Elles sont toutes les deux des présidentes qui n'ont pas volé leur mandat, investies dans le collectif par dévouement et non pas carriérisme...c'est
dérangeant çà? et pour changer çà que faut-il faire? et si les vigneronnes qui pilotent tant d'exploitations viticoles votaient utiles et élisaient des responsables F ? ( c'est à dire des
responsables en formes et capables de faire plus chose à la fois, ...)

Michel SMITH 11/06/2012 09:18


Ça n'a rien à voir avec la féminisation, mais je suis ravi de voir que le jeune Emmanuel Cazes va pouvoir représenter les vignerons dans ce machin-là !

Belle réflexion sociétaleclavel 11/06/2012 08:38


Le milieu profssionnel viti-vinicole est un des plus résistant à la féminisation. Pourtant de plus en plus d'exploitations viticoles sont dirigées par des femmes tres compétentes et qui font
parler de leurs vins. La composition des instances délibérantes nationales de la viticulture sont le fruit de savants dosages de type politiques, et beaucoup de leurs membres sont de
simples figurants . Dommage !!

gus 11/06/2012 07:39


Et le masculin de gazelle c'est "gazier", non ?


Bonne journée.

  • : Le blog de JACQUES BERTHOMEAU
  • Le blog de JACQUES BERTHOMEAU
  • : Espace d'échanges sur le monde de la vigne et du vin
  • Contact

www.berthomeau.com

 

Vin & Co ...  en bonne compagnie et en toute Liberté pour l'extension du domaine du vin ... 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



 

 

 

 

Articles Récents