Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 février 2010 1 01 /02 /février /2010 00:00

Genou-6916.JPG
Mardi soir dernier je rentrais fort tard, fourbu et frigorifié, de la Gare Lyon en provenance de Montpellier Bio par le métro lorsqu’à l’arrêt de la station Corvisart mon regard fut attiré par une grande grappe affichée. Qu’est-ce donc me dis-je ? Comme c’était écrit je lis « Saint Mont Façonnés à la Main ». La rame repartait jusqu’à Glacière ma station d’arrivée et mes neurones glacés se réactivaient. Vous connaissez mon peu d’amour pour les campagnes d’affichage dans le métro alors pendant que je regagnais mon home je dressais mon plan de bataille pour le lendemain : retour sur Corvisart, photos, étude de l’affiche et le plus important voir si cette belle campagne permettait au parigot lambda rentrant du boulot de comprendre au cours de ses quelques secondes de vision de quoi il s’agissait : de vin ou d’une campagne pour la promotion du raisin, d’aller au-delà du slogan, de faire la relation entre Saint Mont et sa localisation géographique, de se dire en revoyant de nouveau l’affiche à quelques stations suivantes : « tiens j’en achèterais bien », puis ayant pris le temps ou ayant eu la chance de descendre dans une station où l’affiche est exposée de pouvoir y lire tout en bas juste au-dessus du logo des financeurs « à découvrir en magasin, sur les meilleures tables et chez votre caviste » se poser la question essentielle : « mais je vais les trouver précisément où ces fameux Saint Mont de vignerons ? » www.vins-saintmont.com

En effet, le vieux principe de la réclame c’est de déclencher un réflexe quasi-pavlovien du consommateur : marque/acte d’achat. À noter, n’en déplaise aux créatifs d’agence, que l’esthétique de l’affiche peut parfois être contre-productive en brouillant l’impact direct. L’important c’est d’abord d’être vu, donc d’attirer le regard, ensuite d’être compris. L’affiche de Saint Mont capte l’attention c’est incontestable mais l’embrouillamini des mains qui exhibent verres, sécateurs, grappes, bouchon, poignée de terre...etc, des grains de la grappe, des bouteilles... est certes lourdement démonstrative sur le « façonnés à la main » mais indescriptible vu d’un wagon de la rame. Pour le texte c’est du même tonneau : il faut être à quai pour le lire « Fruits de toute l’attention de nos vignerons, les Grands Vins de SAINT MONT sont façonnés à la main, jour après jour, révélant ainsi leur finesse et l’authenticité de leur nature. » Phrase trop longue, trop conceptuelle, qui décourage le lecteur. De plus, avez-vous observé les usagers du métro lorsqu’ils attendent la rame sur le quai ? Si oui vous aurez constaté qu’ils tournent dans leur grande majorité le dos aux affiches. Donc, l’efficacité du message tient dans sa brièveté et sa visibilité vue de la rame.
Genou-6921.JPG


Vous allez me dire que je pinaille mais toutes ces belles affiches dans le métro c’est du bel argent qui provient en des proportions que j’ignore : des vignerons eux-mêmes via leur CVO qui, me dit-on, a été multipliée par 4, de la région Midi-Pyrénées, de l’UE. En conséquence ce n’est pas pour faire joli mais pour à la fois faire progresser la notoriété de Saint Mont et faire vendre des belles bouteilles de cette appellation. L’important c’est le lien qui se créé pour mener le consommateur jusqu’au rayon. Comme j’ai beaucoup d’amitié pour les Gascons de Saint Mont, et tout particulièrement pour un digne porteur de black béret, je me suis enquis de ce qui se faisait pour tisser ce lien et par la même occasion pour le faire savoir. J’ai donc enquêté. Qui donc enquête à chaud dans les médias du vin ? Assurément pas grand monde, les petits séjours dans le terroir sont plus douillets que le macadam parisien. Et pourtant c’est là que tout ce joue. Le consommateur lambda, dont ces « beaux messieurs » se fichent comme de la guigne, c’est bien lui qui forme les gros bataillons qui font la consommation.

Qu’ai-je découvert ? Ça :

 DSC8630

Un essaim sympathique de « black béret gascon », avec même quelques femmes en son sein, assemblé sous la pancarte symbolique de la station BASTILLE s’apprêtant à fondre sur les magasins Nicolas de notre ville capitale. Mon cœur tressaille d’allégresse même si je n’ai pu accéder à cette info que parce que j’ai fait le boulot. Bravo ! La prochaine fois il faudra mieux mailler la chaîne. Le faire savoir. Buzzer sur le Net. Faire dans le cousu main puisque tout est fait à la main à Saint Mont. Je vous assure chers vignerons que ça ne coûte pas très cher d’avoir de l’imagination. J’aurais pu en rester là mais comme je suis un bon petit soldat du vin bravant la pluie j’ai endossé ma canadienne et je suis parti jusqu’au Nicolas du 137 boulevard Auguste Blanqui où le vigneron André Micas officiait. Fidèle au poste, il m’a accueilli avec beaucoup de gentillesse en compagnie du caviste, Matthieu Lechevalier, lui aussi fort avenant. Petite dégustation puis petite discussion à trois. Suggestion du caviste qui confie être friant de la présence d’un vigneron dans sa boutique : pouvoir signaler l’opération à l’avance avec une petite affiche pour que ses clients puissent être mieux prévenus. Là encore, la logistique fait la force des armées et si demain d’autres enseignes, telle Monop sont envahies par les black bérets de Saint Mont il faudra faire un petit effort d’organisation. Je suis reparti de chez Nicolas avec un magnum de Collection Plaimont 2005 sous le bras www.plaimont.com , acheté bien sûr, car d’abord ça peut toujours servir pour faire un petit cadeau et puis le sympa André Micas méritait bien de l’appellation Saint Mont. Allez haut les cœurs les Gascons ! Vous êtes sur le bon chemin, celui qui fait le lien avec ceux qui vous font vivre : vos consommateurs.

Genou-6928.JPGGenou-6944.JPG

Partager cet article

Published by JACQUES BERTHOMEAU - dans berthomeau
commenter cet article

commentaires

Hub 02/02/2010 23:16


Si vous descendez à Glacière, vous devez connaitre le caviste "La Treille d'Or", rue de la Tombe Issoire, juste une station plus loin (St-Jacques).
Je ne suis pas sûr qu'on y trouve du St-Mont qui m'a l'air assez trusté par Nicolas, en tous cas il est à leur catalogue depuis des années.

Au fait, félicitations pour le Wine Blog Trophy !


Dalb 01/02/2010 14:00


Merci du message : je n'avais pas compris que c'était lié à Nicolas. Je vais y aller de ce pas... Dalb


tchoo 01/02/2010 12:12


Si vous trouvez du Saint Mont en Bib rouge de 3 L, achetez, c'est bon, facile à boire!

Vive la Gascogne!


  • : Le blog de JACQUES BERTHOMEAU
  • Le blog de JACQUES BERTHOMEAU
  • : Espace d'échanges sur le monde de la vigne et du vin
  • Contact

www.berthomeau.com

 

Vin & Co ...  en bonne compagnie et en toute Liberté pour l'extension du domaine du vin ... 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



 

 

 

 

Articles Récents