Mercredi 16 mai 2012 3 16 /05 /Mai /2012 16:00

Je propose à votre lecture l’excellent article « Baclofène et conflits d'intérêts » de Bernard Granger Professeur à l’université René Descartes (Paris) et directeur du service psychiatrie de l'hôpital Tarnier. ICI link 


EXTRAIT


Qui pourra s'étonner dès lors que de nombreux adversaires du Baclofène se trouvent du côté de ceux qui ont des liens financiers directs, ou indirects par le biais des associations qu'ils dirigent, avec les firmes commercialisant ou se proposant de commercialiser les produits cités ci-dessus?


Ces liens ne sont quasiment jamais dévoilés par ceux qui en sont les bénéficiaires, ni par les médias dans lesquels ils s'expriment. Emettons le souhait que ces conflits d'intérêts soient rendus publics, y compris par les médias non spécialisés, pour une information plus complète et plus objective.


L'extension de l'utilisation du Baclofène représente aussi une menace pour l'existence ou le périmètre de certaines structures spécialisées dans l'alcoolisme. Doit-on être surpris des obstructions de certains des représentants de ces associations et organismes à l'égard du Baclofène?


Prenons l'exemple de l'Association nationale de prévention en alcoologie et addictologie (ANPAA). Fondée en 1872, cet organisme est reconnu d'utilité publique depuis 1880. Il est implanté sur l'ensemble du territoire national avec 89 comités départementaux et 19 comités régionaux coordonnés par un siège national. Il est animé par de nombreux bénévoles et 1400 professionnels. C'est donc un dispositif de première ampleur dans la lutte contre l'alcoolisme. Or, dès le départ, l'ANPAA et ses dirigeants ont été de farouches opposants à l'utilisation du Baclofène, ayant même, semble-t-il, interdit sa prescription!

 

 

Par JACQUES BERTHOMEAU - Publié dans : les afterwork du taulier
Ecrire un commentaire - Voir les 2 commentaires
Retour à l'accueil

Commentaires

Effectivement cet article est excellent. Et la photo d'Elisa Berthomeau aussi.

Je pense qu'il faudra malheureusement un peu plus qu'un coup de pied au postérieur pour faire entendre raison à certains. Nous nous y employons.

Sylvie Imbert - Association BACLOFENE

Commentaire n°1 posté par sylvie Imbert le 17/05/2012 à 14h01

je mets un lien, merci jacques

Commentaire n°2 posté par Olivier Borneuf le 17/05/2012 à 18h58

Derniers Commentaires

Archives

 
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés