Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 septembre 2013 1 16 /09 /septembre /2013 11:00

 

Je sais que je vais me faire incendier par la confrérie des francophones pur jus, non filtrés, levures indigènes, sans soufre ajouté, conduit par notre ami belge Jacques Verpooten mais c'est ainsi que l'impérialisme américain nous ronge de l'intérieur.
 
Va pour les food trucks (prononcez foude treuque) qui ont débarqué en France et prolifèrent dans nos bonnes vieilles villes. Que voulez-vous, les jeunes mangent debout, les urbains sont pressés, pas trop fortunés mais ils veulent bien bouffer. Sur le marché de la nourriture de rue (street food) les baraque à frites, à crêpes ou à pizza, les fast-foods et autres sandwicheries proposent en général de graille banale ou médiocre... Les nouveaux arrivants proposent  de la qualité, élaborée sur place, à partir de produits frais et des prix raisonnables.

camion-qui-fume-2.jpg
« Sur ce modèle importé des États-Unis, l'Américaine Kristin Frederick a lancé en 2011 le premier food truck parisien, sous le nom du Camion qui fume.   Carton plein: avec ses hamburgers 100% maison, elle s'est attiré une clientèle prête à poireauter plus d'une heure sur les places de marchés. Elle a même pu acheter son deuxième camion, plus spacieux: le Bus qui fume!   Au départ limité à la capitale, le phénomène du camion gourmet concerne désormais tout le pays, puisqu'on compterait actuellement entre 30 et 40 food trucks sillonnant les grandes villes de France.» notait Anne Laure-Pham dans l'Express Style du 23 juillet 2013.link dont l'analyse du phénomène est très complète et intéressante.

« Les marques de l'industrie agroalimentaire n'ont pas tardé, elles aussi, à tenter de se réapproprier la tendance, comme l'ont montré la Potatomobile de McCain ou le Hot-truck à saucisses d'Herta.  Une mode mise en avant par Internet Pour le moment, les burgers et autres tacos trustent la plupart des food trucks franchouillards, hélas! Même si, dans la foulée, on a vu apparaître des camions thématiques plus audacieux -Mozza & co, pour les amateurs du fromage italien- et de nouveaux plats disponibles: bo bun (salade vietnamienne de vermicelles de riz) dans le deuxième camion de la Caravane Dorée, blanquette de veau et autres plats bio bien de chez nous chez 2F1C (deux filles un camion)... » 

1236240_512301145506217_1075343075_n.jpg
La [check-list] du Monde du 12 septembre nous annonce que : 
Depuis le 1er septembre, un nouveau site référence les positions des très tendances camions-cantines qui sillonnent la capitale, mais aussi les routes de France link qui localise sur une carte interactive les camionnettes de restauration ambulantes parfois difficiles à suivre à la trace. Tous les food trucks sont ainsi répertoriés, grâce à l'un des cinq filtres suivants : hier, déjeuner, dîner, demain et après-demain... 

Votre Taulier va faire la tournée sur son beau vélo de ces fameux food truck pour les tester et voir ce qu'ils servent à boire aussi bien aux petites louves et petits loups qu'aux vieux et vieilles édentés et bien sûr aux jeunes cadres dynamiques et aux executive-woman pressés...

Food-truck1.png

 

Partager cet article

Published by JACQUES BERTHOMEAU - dans les afterwork du taulier
commenter cet article

commentaires

Jacques Verpoorten 18/09/2013 20:40


en quoi l'excàs ?????   Jacques

JACQUES BERTHOMEAU 18/09/2013 22:07



Dans votre premier commentaire vous avez oublié le c dans excès comme quoi ça peut arriver à tout le monde d'oublier. Il faut parfois être indulgent sur les doigts qui glissent sur le
clavier 



Jacques Verpoorten 18/09/2013 18:01


Je sais que je vais me faire incendier par la confrérie des francophones pur jus, non filtrés, levures indigènes, sans soufre
ajouté, conduit par notre ami belge Jacques Verpooten mais c'est ainsi que l'impérialisme américain nous ronge de l'intérieur.


 Je ne comprends pas cette réflexion concernant "ube"
confrérie des francophones. mes amis (meilleurs que moi) dégustateurs sont pour le sans soufre ajouté - au moins dans des mesures très raisonnables, contre la chaptalisation - quand nous goûtons un Pinot Gris avec 16.5 gr de sucre!!! enfin, pour le vin du
viticulteur qui y met sa personnalité, nouis sommes contre les escès en barique ( ou fût). Bref, nous cherchons "qualité-prix" et si vous venez en Belgique , je vous invite à une de nos
réunions.


Chez nous, il manque d'éléments féminins afin d'affiner nos jugemenrts et vous avez de la chance !!!!  signé  Jacques Verpoorten  avec un
 r, svp. à bientôt , amicalement vins !

JACQUES BERTHOMEAU 18/09/2013 18:04



Verpooten avec un r comme Excès avec un x cher ami Jacques 



Philippe Caussanel 16/09/2013 11:30


Dans mon île natale, La Réunion, nous étions en avance... sans le savoir!


Cela fait belle lurette -certainement avant les Amerlocs- que dans chaque ville, on trouve des "camions bar" où sont généralement servis des plats locaux: caris, massalés... 

  • : Le blog de JACQUES BERTHOMEAU
  • Le blog de JACQUES BERTHOMEAU
  • : Espace d'échanges sur le monde de la vigne et du vin
  • Contact

www.berthomeau.com

 

Vin & Co ...  en bonne compagnie et en toute Liberté pour l'extension du domaine du vin ... 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



 

 

 

 

Articles Récents