Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 octobre 2011 3 19 /10 /octobre /2011 00:09

« Après le Japon et la Corée du Sud, la Chine cite Confucius pour expliquer la réussite économique des pays asiatiques, soulignant l’organisation familiale des entreprises, le sens de la hiérarchie et du don de soi au profit du bien collectif. Le confucianisme est aujourd’hui revendiqué au nom de ces « valeurs asiatiques » autour desquelles un type alternatif de modèle culturel, social et politique pourrait se constituer et concurrencer celui de l’Occident. Loin de l’image réactionnaire du début du XXe siècle, on envisage aujourd’hui la pensée confucéenne au regard de sa pertinence dans le jeu du monde globalisé. La promotion des valeurs d’humanité (ren) et de tolérance (shu), qui sont le cœur de l’enseignement confucéen, lui confère en effet une portée universelle. L’expression « peuple racine » que l’on retrouve chez Mencius, disciple de Confucius, suggérant que le peuple est la chose la plus précieuse, fait aussi du confucianisme un allié d’une démocratisation à la chinoise. »

 

Ainsi s’exprime Shan Sa dans sa préface au livre de Yu Dan « Le bonheur selon Confucius » chez Belfond qui a connu un succès colossal en Chine. »Pour un Chinois, se réapproprier Confucius comporte une puissance symbolique qui dépasse tout cela (les enjeux mentionnés ci-dessus). Relire Confucius, c’est se réapproprier son histoire, c’est retrouver, en quelque sorte la mémoire collective » Alors, un petit effort camarade : «  cessons devoir en la Chine un simple eldorado post-Mao. La Révolution culturelle où les intellectuels, les lettrés (shi) se voyaient exfiltrés de leurs livres pour apprendre la vraie vie dans les champs et les usines » La Chine n’est pas qu’une vaste fourmilière laborieuse menée d’une main de fer par l’oligarchie du Parti. Sortons des clichés, dépoussiérons nos références car comme l’écrit le People’s Daily « Les cours de Yu Dan transforment une piles de classiques désuets en savoir pertinent pour le public de l’ère Internet »

 

Revenons au sujet du jour : je vous propose la lecture de l’édito d’Alain Bradfer dans la Cote des Grands Vins de France : LE TRUBLION CHINOIS. (avec son autorisation bien sûr)

photoBrad.jpg

photoBrad2.jpg

photoBrad-3.jpg

Partager cet article

Published by JACQUES BERTHOMEAU - dans Billet
commenter cet article

commentaires

  • : Le blog de JACQUES BERTHOMEAU
  • Le blog de JACQUES BERTHOMEAU
  • : Espace d'échanges sur le monde de la vigne et du vin
  • Contact

www.berthomeau.com

 

Vin & Co ...  en bonne compagnie et en toute Liberté pour l'extension du domaine du vin ... 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



 

 

 

 

Articles Récents