Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 octobre 2011 5 21 /10 /octobre /2011 16:00

Entre copains, via le Net maintenant, se colportent des histoires plus ou moins drôles et souvent salaces. Ces histoires qui les a inventées, nul ne le sais. J’en ai reçu deux la semaine dernière en provenance d’un inconnu m’ayant agrégé à une liste de personnes fort respectables de notre petit monde du vin. L’une est dans la langue de Molière, elle est délicieuse et savoureuse, racontable pour ceux qui comme moi avancent en âge et pas forcément en sagesse, je parle pour moi, elle est racontable à vos petits-enfants. La seconde plus drue, plus hot, adopte la langue de Shakespeare, enfin disons plutôt l’anglais, demandez à David Cobbold de vous la raconter, elle n’est donc pas à mettre dans toutes les oreilles.  C’est une histoire de marchands de vins

index.jpg

Tous les 10 ans, des copains se retrouvaient pour passer une bonne soirée ensemble.

 

Au moment de fêter leurs 40 ans, ils se retrouvent et se demandent où passer cette soirée. Au début ils n'arrivent pas à se mettre d'accord  sur le lieu mais l'un d'eux propose :

« Allons au restaurant Le Lion, la serveuse est vraiment jolie et  porte toujours un chemisier avec un décolleté bien plongeant. »

 

Aussitôt dit, aussitôt fait.

 

Et 10 ans plus tard, pour leurs 50 ans, ils se retrouvent à nouveau et se demandent où passer la soirée cette fois Au début ils n'arrivent pas à se mettre d'accord  sur le lieu mais l'un d'eux propose :

« Allons au restaurant Le Lion, on y mange très bien et la carte des vins est excellente. »

 

Aussitôt dit, aussitôt fait.

 

Et 10 ans plus tard, quand ils fêtent leurs 60 ans, ils se retrouvent à nouveau et se demandent comme d'habitude où passer la soirée. Au début ils n'arrivent pas à se mettre d'accord  sur le lieu mais l'un d'eux propose :

« Allons au restaurant Le Lion, c'est calme et non-fumeur. »

 

Aussitôt dit, aussitôt fait.

 

Et 10 ans plus tard, pour leurs 70 ans donc, ils se retrouvent et se demandent où passer la soirée.

Au début ils n'arrivent pas à se mettre d'accord  sur le lieu mais l'un d'eux propose : « Allons au restaurant Le Lion, c'est bien adapté aux fauteuils roulants et il y a un ascenseur. »

 

Aussitôt dit, aussitôt fait.

 

Dernièrement, ils fêtaient leurs 80 ans et se demandaient où aller. Au début ils n'arrivent pas à se mettre d'accord  sur le lieu mais l'un d'eux proposa :

« Allons au restaurant Le Lion. »

 

Et tous de répliquer :

Bonne idée, nous n'y sommes jamais allés !

inconnu.jpg 

At a wine merchant's, the regular taster died and the director started looking for a new one to hire.

A drunkard with a ragged, dirty look came in to apply for the position.

The director of the factory wondered how to send him away.

He gave him a glass to drink.

 The drunk tried it and said:

“It's a Muscat , three years old, grown on a north slope, matured in steel containers. Low grade, but acceptable.”

“That's correct", said the boss.

Another glass....

“It's a cabernet, eight years old, a south-western slope, oak barrels, matured at 8 degrees. Requires three more years for finest results.”

“Correct.”

A third glass...

“It’s a pinot blanc champagne, high grade and exclusive, «calmly said the drunk.

The director was astonished.

He winked at his secretary, secretly suggesting something.

She left the room, and came back in with a glass of urine.

The alcoholic tried it.

“It's a blonde, 26 years old, three months pregnant; and if you don't give me the job, I'll name the father.”

Partager cet article

Published by JACQUES BERTHOMEAU - dans les afterwork du taulier
commenter cet article

commentaires

Alain Leygnier 22/10/2011 08:57



Celle-ci n'a pas un rapport direct avec le vin, mais je la trouve savoureuse. Deux académiciens parlent d'un troisième. "Je l'ai vu hier", dit l'un, "le pauvre, il est complètement gâteux!". "'Et
bien c'est qu'il va mieux !.." réplique l'autre.



Luc Charlier 21/10/2011 22:45



De nous l'avoir FAIT partager.


Heureusement qu'il y a les Flamands pour vous apprendre la grammaire !



frank boisset 21/10/2011 16:35



Ces anglais sont sans égal.


David, merci pour la blague et merci à Jacques de nous l'avoir faite partager



  • : Le blog de JACQUES BERTHOMEAU
  • Le blog de JACQUES BERTHOMEAU
  • : Espace d'échanges sur le monde de la vigne et du vin
  • Contact

www.berthomeau.com

 

Vin & Co ...  en bonne compagnie et en toute Liberté pour l'extension du domaine du vin ... 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



 

 

 

 

Articles Récents