Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 octobre 2011 4 13 /10 /octobre /2011 17:00

nathan_myhrvold_729-420x0.jpgNathan Myhrvold est un personnage controversé mais éclectique (voir son portrait sur link et lire cet article de Fortune de 2006 link  

C’est un amateur de bonne chère. Il  est très lié à Thierry Rautureau natif du Muscadet propriétaire de 2 restaurants à Seattle et dont la description de sa jeunesse sur Wikipédia vaut son pesant de drôlerie :

 

Early life : Thierry Rautureau hails from the town of Saint Hilaire de Clisson in the Muscadet region of France. His parents were farmers in a small agricultural community where the cows and chickens outnumbered the people. The family cooked only what they grew, thus providing a purely seasonal diet. As the oldest child, Rautureau was given the chore of doing the prep for dinner; and as such he quickly became acquainted with fresh homegrown ingredients at a young age.

 

Lire aussi Chef in the Hat link

 

Merci à Marc Vanhellemont pour le tuyau non percé !

 

Voici sa dernière trouvaille que je soumets à vos commentaires :

le-nouveau-carafage.jpg

Partager cet article

Published by JACQUES BERTHOMEAU - dans les afterwork du taulier
commenter cet article

commentaires

Olivier Borneuf 13/10/2011 21:31



Pfffff ! Même sur un blog tu ne peux pas t'empêcher d'être taquin cher David ! Bref, La France gagne de 10 points d'écart voire plus, le jeu est fait !


Bonne soirée les amis.


Olivier



David Cobbold 13/10/2011 18:46



Et effectivement il est bien de vous laisser gagner de temps en temps au rugby, pour le moral de ce beau pays.



David Cobbold 13/10/2011 18:44



Moi aussi. J'ai des cousins là-bas. Comme j'ai un huitième de gallois et un huitième d'écossais, je peux faire jouer le Grande Bretagne à l'unisson, même si mes trois-quarts restent anglais.



David Cobbold 13/10/2011 17:24



Myhrvold s'écrit avec un "r", cher Jacques.


Je l'ai rencontré il y a une quinzaine d'années en Bourgogne. Il faisait parie d'un groupe qui suivait des cours de cuisine et je les ai conduit pour deux journées de vistes et
dégustations en Côte d'Or, après un cours d'introduction aux vins de Bourgogne. Je crois que je n'ai jamais rencontré quequ'un d'aussi impressionant sur le plan de la capacité intellectuelle. Il
pourvait effectivement lire dans le bus et écouter mon discours, sans en perdre une miette, pauis, au retour à l'école situé pas loin de Joigny, reconnaîatre à l'avuegle tous les vins que j'ai
présenté dans la séancez de cloture et qui faisaient partie de la bonne cinquantaine que nous avions dégusté pendant les deux jours. 



JACQUES BERTHOMEAU 13/10/2011 17:30


depuis que nos amis anglais nous ont fait le plaisir de nous laisser tirer les premiers j'ai tendance David à rouler les R... reste plus que les Gallois et leur poireau : j'aime beaucoup le Pays de
Galles...


Denis Boireau 13/10/2011 17:19



Ce que les oenophiles devraient critiquer, c'est l'infanticide des vins trop jeunes, plutot que les techniques barbares qui en decoulent.



  • : Le blog de JACQUES BERTHOMEAU
  • Le blog de JACQUES BERTHOMEAU
  • : Espace d'échanges sur le monde de la vigne et du vin
  • Contact

www.berthomeau.com

 

Vin & Co ...  en bonne compagnie et en toute Liberté pour l'extension du domaine du vin ... 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



 

 

 

 

Articles Récents