Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 février 2012 3 01 /02 /février /2012 00:09

Même si je ne pousserai pas la provocation jusqu’à proclamer « Vive la crise ! » comme l’avait fait Yves Montand en 1984 link je suis de ceux qui, comme le Pousson des Corbières et de la Catalogne réunies, estime que le seul antidépresseur qui vaille, qui fait du bien au corps, au cœur et à l’âme, en ces temps de morosité, c’est la, ou les, belles quilles « dézinguées » entre amis. Alors, lorsque que notre Eva altière, conquérante, monte sur le tonneau pour proclamer, à la suite du Guillaume le Conquérant des belles « fillettes natures »*, que la patrie des bons vivants est en danger, qu’il faut, toujours et encore, se laisser aller aux petits plaisirs, le Taulier secrétaire autoproclamé de l’ABV crie ollé ! Oui phoque la crise ! Je me rallie à son panache blanc. J’enfourche mon fier destrier noir et je vais m’asseoir pour boire en savourant sa chronique de février.

  • Notre ami Guillaume se fait des « fillettes » au sens du grand historien Marcel Lachiver qui dans son Dictionnaire des mots du passé : « en Anjou, et dans bien d’autres provinces, le tiers de la pinte, du litre, la moitié de la bouteille, de 30 à 35cl environ » Ouf ! photo Eva

 

La crise. On commence à savoir qu’on a les pieds dedans. Et on n’a pas fini d'en bouffer. Les médias, les gens aussi, nous le rabâchent assez pour qu'on ne l'oublie pas, ne serait-ce qu'une seconde. Et c’est loin de s’arrêter. On en ingurgite tous les matins, tous les soirs. Le fait est que tout cela entretient une ambiance morose, complètement négative et pas franchement encourageante. On est bougon, de mauvais poil, angoissé, parano. Alors quoi? On doit se laisser envahir par cette ambiance, se laisser mourir au fond de son fauteuil et ne plus sortir de chez soi? Ne plus rien dépenser de peur de culpabiliser d'avoir trop dépensé?

 

Non ! Mince à la fin !

 

Au contraire, permettons-nous de temps en temps des petits plaisirs, qui nous font respirer un peu et apprécier la vie surtout. Des petits plaisirs gourmands, qui nous sortent de notre torpeur négative quotidienne pour nous régaler et nous faire un peu positiver. L'idée d'un luxe anti-crise ne vient pas de moi, rendons à Guillaume ce qui lui revient. C’est Guillaume, du blog Du Morgon dans les veines, qui a commencé cette série en octobre 2010 (oui déjà). link Proposer des plans luxe anti-crises pour continuer à se faire plaisir tout en restant raisonnable, j'adhère. link  Guillaume en a déjà parlé, mais il est parfois bon de revenir sur les bonnes choses, surtout quand elles viennent de Loire.

 

Jo Landron, viticulteur du Muscadet à succès et à moustache, fait de très bons Muscadets. Des à-boire-maintenant et des à-conserver-au-frais-dans-sa-cave. Mais il est aussi l’auteur d’une quille fort sympathique, Atmosphères.  Atmosphères, c'est la bulle qu'on ouvre sans complexe, pour fêter quelque chose ou simplement pour prendre un apéritif entre amis. Avec deux cépages, folle blanche (80 %) et pinot noir (20 %), ces sont des bulles assez fines qui viennent nous chatouiller la bouche tout en réveillant furieusement notre palais. Ça bulle agréablement, c’est vif, c’est agréable, ça appelle immédiatement un autre verre. Les arômes et la fraîcheur des bulles surprennent tout le monde.

Atmospheres-de-crise.jpg 

Et alors ces bulles, on peut se les acheter à un prix tout à fait raisonnable. 7 € chez le producteur, 10 € en caviste (prix à-peu-prèstiste). Le bon plan idéal pour se faire plaisir à moindre coût, sans se résigner à boire du moins bon. Alors sortons un peu de notre morosité, allons papoter un peu avec un caviste sympa (là, en l’occurrence, c’était Mikael de Crus et Découvertes, sympa et avec une sélection qui fait chauffer ma carte bleue), invitions quelques copains, préparons quelques cochonnailles (les bons plans cochonnailles, c’est chez Guillaume que vous les trouverez) et trinquons !

 

À la bonne vôtre et f*** la crise !

 

PS : Précision importante : cette bouteille se déguste aussi très bien hors période de crise !

Domaines Landron Les Brandières 44690 LA HAYE FOUASSIERE

Tel  : +33 2 40 54 83 27

E mail : domaines.landron@wanadoo.fr

http://www.domaines-landron.com

 

Crus et Découvertes 7, rue Paul Bert 75011 PARIS Tel  : +33 1 43 71 56 79 Métro Faidherbe-Chaligny

Partager cet article

Published by JACQUES BERTHOMEAU - dans le vin du mois d'Eva
commenter cet article

commentaires

Rocky 01/02/2012 17:29


D'ou l'expression vendéenne, qui n'a rien à voir avec une quelconque pédophilie :


"baiser une fillette de muscadet"


 

  • : Le blog de JACQUES BERTHOMEAU
  • Le blog de JACQUES BERTHOMEAU
  • : Espace d'échanges sur le monde de la vigne et du vin
  • Contact

www.berthomeau.com

 

Vin & Co ...  en bonne compagnie et en toute Liberté pour l'extension du domaine du vin ... 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



 

 

 

 

Articles Récents