Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 décembre 2013 6 07 /12 /décembre /2013 00:09

Même si c'était bon pour le slow de drague de bal de campagne du dimanche Hervé Vilard a tant bassiné ma génération avec son Capri c’est fini que je ne puis m’empêcher de vous proposer d’écouter et de visualiser les 4 mn de l’une de ses œuvres méconnues : « Le Vin Corse » cosignée par T.Cutugno - Lulac - R. Ferri - D. Barbelivien - H. Vilard. Vous pouvez télécharger sur votre téléphone portable cette œuvre impérissable.


Pour vous reposer de ces 4 mn d’intense bidonnade je vous offre le « tango Corse » interprété par Fernandel avec ce quatrain culte :


Un jour des musiciens du nord

On joué trop vite et trop fort

Un vrai tango de salarié !

On ne les a jamais retrouvés !


L’œuvre des 5 tâcherons.


Le vent m'emporte dans la région de Corte / Et les guitares racontent / Que l'Empereur avait choisi l'honneur / Pour effacer la honte /Je suis sous ta fenêtre, ivre mort / La musique de la fête tourne encore / Le vent m'emporte dans la région de Corte /Et mon amour est mort

 

Le vin de Corse m'avait donné la force / De t'avoir dit je t'aime / Le vin de Corse me réchauffe le corps / Et tu n'es plus la même / Les bateaux se baladent dans l'eau bleue / De la mer Ajaccienne et dans mes yeux / Le vin de Corse a des reflets soleil / Couleur des jours heureux

 

Dans la lumière / Y a des amoureux tout autour de moi /  Moi j'ai fait le tour de la terre / La terre, c'est rien sans toi / Encore un verre / Ce soir je te dirai pourquoi je bois / Pache Salute et Salute Pache

 

Le vin de Corse m'avait donné la force / De t'avoir dit je t'aime / Le vin de Corse me saoule comme un gosse / Et tu n'es plus la même / Sous une pluie d'étoiles / J'ai envie de jouer avec le feu cette comédie / Mais toutes ces femmes / Qui te ressemblent un peu m'entraînent dans la nuit

 

Je suis sous ta fenêtre ivre mort / La musique de la fête tourne encore / Le vin de Corse m'avait donné la force / Et notre amour est mort

 

Le vin de Corse m'avait donné la force / De t'avoir dit je t'aime / Le vin de Corse me saoule comme un gosse / Et tu n'es plus la même / Je suis sous ta fenêtre ivre mort / La musique de la fête tourne encore / Le vent m'emporte dans la région de Corte / Et notre amour est mort

Partager cet article

Published by JACQUES BERTHOMEAU - dans Billet
commenter cet article

commentaires

  • : Le blog de JACQUES BERTHOMEAU
  • Le blog de JACQUES BERTHOMEAU
  • : Espace d'échanges sur le monde de la vigne et du vin
  • Contact

www.berthomeau.com

 

Vin & Co ...  en bonne compagnie et en toute Liberté pour l'extension du domaine du vin ... 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



 

 

 

 

Articles Récents