Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 mars 2013 6 16 /03 /mars /2013 00:09

photocanadienne.JPG

 

De bon matin, vendredi matin, sitôt mes ablutions, j’ai chaussé mes Uggs, enfilé ma canadienne, noué mon chèche violet, mis mon chapeau Motsch, je suis descendu sur mon boulevard Saint-Jacques, et j’ai pris la contre-allée ensoleillée pour me rendre chez mon kiosquier sis à Glaciaire. Souvenir d’une manifestation contre le froid à Glaciaire menée par Basile de Koch, je crois, l’époux de la Barjot des cathos. Dans la cour de l’école primaire des élagueurs élaguaient, pourtant ces arbres ils leur ont rien fait. Tout émoustillé que j’étais, non par l’élection du nouveau François, mais par la perspective de découvrir la fameux, l’incomparable, l’unique palmarès des 200 personnalités du vin.


Guilleret je me disais, dans ma petite Ford intérieure, que je ne correspondais absolument pas au cœur de cible de lectorat visé par Denis Saverot. « On est dans une mutation très très profonde. Heureusement, on a la chance d’être sur une niche, les grands vins, d’être un magazine vendu assez cher, un magazine considéré comme haut de gamme ;  je suis très attentif à ce qu’il le reste. Donc on est vendu 5,90 euros ou 7,50 euros le numéro. (..) Je suis convaincu que les grands amateurs de vin, comme les collectionneurs d’armes anciennes, comme les amateurs de voitures de sport italiennes, vont bien sûr sur internet mais qu’ils continueront à s’abonner si il y a une revue papier sur leurs centres d’intérêt un peu haute de gamme ». J’allais donc transgresser, oser me mêler à tout ce beau monde.


Première remarque : aucune mise en avant de ce numéro comme celle du Spécial Vins du Point : il va falloir que notre Lubot se décarcasse, que fait Marie-Claire ? Bon vous me direz le beau linge il est abonné y va pas se commettre avec le menu fretin chez les kiosquiers. Donc j’ai dû fouiner. Bien sûr j’ai trouvé. 6,20€ pas donné le papier glacé. J’ai payé puis j’ai feuilleté tout en marchant sous le petit soleil naissant. Pas de réelle surprise, même pas le n°1. Nous sommes dans le règne du politiquement correct et affirmer que ce jeune et sympathique garçon « pilote chaque année la redistribution de près de 300 millions d’aides communautaires et nationales à la filière viticole » prête vraiment à sourire quand on connaît la mécanique des aides publiques. Qu’importe il faut un premier, et en changer chaque année, sinon ça serait lassant.


Les poids lourds pour la plupart n’ayant pas changé de poids, certains même ayant forcis, on ne voit pas au nom de quoi ils rétrogradent. Là encore c’est la loi de ce jeu sans règles précises. L’irruption des hauts-fonctionnaires est très marrante même si celui qui tire les ficelles est absent du classement, mais son boss y est en 31 e position alors  ne chipotons pas. D’ailleurs je ne vais pas m’amuser ni au jeu des chaises musicales, pour ceux qui sortent la RVF a dressé un tableau : elle aurait pu avoir le bon goût de signaler que celui de Marcel Lapierre était lié à son décès, ni à celui des erreurs de casting.


Une seule remarque : un des personnages les plus importants de ces 20 dernières années est absent du classement. C’est étrange car, pour qui connaît bien le milieu, il a tiré les ficelles pendant des années, aussi bien à Paris ou de chez lui. Comme dirait l’autre, les présidents passent, le directeur reste. Il disposait du plus beau budget et d’une influence qu’il voulait discrète. Il va tirer sa révérence discrètement. Même si nous nous sommes souvent affronté je le salue.


Ce regret posé je dois vous avouer que ce qui me fait jouir dans ce classement c’est l’irruptionde 2 membres de SEVE : Jean-Michel Deiss l’alsacien 103 e et Jean-Pierre Amoreau le bordelais 184 e. Souvenir de la première réunion, à Angers, autour de René Renou, au temps de Vignerons dans nos appellations, de la petite bande : Marc, Patrick, François, Jean-Michel, Jean-Pierre et quelques autres. Petit groupe, petite troupe, ignorée ou même vilipendée par leurs pairs, qui a fait son chemin sans pour autant pouvoir faire passer ses idées dans le bronze de la réformette des AOC.  Je suis l’un des rares à les avoir accompagnés et soutenu sur un chemin qui n’a jamais été jonché de pétale de roses : pas vrai Jean-Pierre. Leur arrivée dans le gotha ne changera rien à leur destin mais j’y vois un beau pied-de-nez à ceux, y compris à la RVF, qui les qualifiaient de va-nu-pieds.


Pour le reste je n’ai rien à dire car il n’y a pas grand-chose à dire. Simplement je note, là encore pour le plaisir, la présence de Joël Boueih Plaimont à la 143 e place,  Jean Natoli à la 145 e place, d’Olivier Ameisen à la  170 e place.


Tout de même je ne puis que m’étonner du pourquoi du positionnement des deux derniers :


-        Christian Paly le patron d’Inter Rhône et président du Comité National Vins et eaux-de-vie de l’INAO qui remplace un retraité qui lui était bien placé, ça fait vraiment gueule du client...


-        Émeric Sauty de Chalon abonné à la dernière place dont on se demande vraiment ce qu’il fait dans ce palmarès sauf à occuper la place de celui qui sera prochainement dans la voiture-balai.

Partager cet article

Published by JACQUES BERTHOMEAU - dans berthomeau
commenter cet article

commentaires

Denis Boireau 18/03/2013 10:07


Sauty de Chalon dans les personnalites les plus influentes du vin? J'attends avec impatience le commentaire de Jim Budd!

DUMAS 17/03/2013 16:11


6,20 €.....je suis allé acheter la RVF, comme dab, depuis 15 ans pas un numéro de loupé....j'ai vu ''le traditionnel grand cirage de pompes'' des 200 personnalités du vin...et j'ai
reposé  le magazine sur le présentoir......

François Audouze 17/03/2013 11:04


Tout classement est forcément critiquable, et le classement que vous feriez, Jacques, le serait aussi, par quelqu'un d'autre.


Si j'envoie ce message, c'est pour présenter mes excuses. J'ai critiqué de façon agacée qu'on puisse imaginer que des blogueurs puissent être dans un tel classement. Comme dit le Canard : "Pan
sur le Bec". Car j'y suis, au n° 191 (les cancres du fond de classe).


Mais jamais de ma vie je n'aurais pensé qu'on puisse imaginer m'y mettre. Car selon la formule : "le Pape, combien de divisions ?", combien en ai-je ? Zéro. Même si je m'appelle François... 


En tout cas, si vous n'y êtes pas, c'est Motsch ! 


 

Michel Smith 17/03/2013 08:12


Ce classement n'est destiné qu'à se faire plaisir. Faire plaisir aux chers annoceurs et au service pub du groupe, d'abord. Faire plaisir à quelques attachés de presse qui, en plus de leurs
tronches, se réjouissent de côyer certains de leurs clients. Faire plaisir à l'équipe rédactionnel qui va pouvoir glisser copains et copines. En échange de chopines ?

jean heritier 16/03/2013 09:48


c'est sur et certain ce classement des 200 personnalités du vin perturbe notre taulier préférè 

  • : Le blog de JACQUES BERTHOMEAU
  • Le blog de JACQUES BERTHOMEAU
  • : Espace d'échanges sur le monde de la vigne et du vin
  • Contact

www.berthomeau.com

 

Vin & Co ...  en bonne compagnie et en toute Liberté pour l'extension du domaine du vin ... 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



 

 

 

 

Articles Récents