Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 janvier 2015 1 05 /01 /janvier /2015 00:09

ME0000087434_3.JPG

 

En dépit de mon lourd passé d’enfant de chœur maîtrisant tous les rites  de notre sainte mère l’Église catholique et romaine, j’ai toujours aimé pécher, succomber à la tentation. À genoux, la confession, près du curé niché en son confessionnal, servait de grande lessiveuse, d’essoreuse de péchés, via le je confesse à Dieu et un bel acte de contrition, et nous rendait plus blanc que blanc après avoir marmonné, vite fait sur le gaz, notre pénitence.


L’homme en noir, avec son surplis blanc empesé par les bonnes sœurs, son étole de couleur violette, ne prêtait qu’une oreille distraite aux péchés de la bonne chère, se concentrant sur celui de la chair, seul ou avec d’autres. Là, c’était le quai des Orfèvres, il fallait subir un interrogatoire en règle. Pendant tout un temps la notion de pécher seul me semblait totalement ésotérique, et les autres ne pouvaient être que les filles. Dieu que j’étais niais !


Mon titre est une version d’une des nombreuses saillies d’Oscar Wilde « La meilleure façon de résister à la tentation, c'est d'y céder. »


Je préfère succomber à céder car, suprême hypocrisie, succomber suggère que l’on a vraiment longuement résisté au grand nombre avant de rendre les armes.


Mais rendons à César ce qui appartient à Philippe Conticini qui titre pour sa galette des Rois « Faire succomber les Rois »


galette.jpg


« Une Galette des Rois, à la fois traditionnelle et originale : un feuilletage inversé, une frangipane légèrement parfumée au rhum ambré, avec à l’intérieur quelques morceaux d’amande. »


Bien sûr maman confectionnait, dans les règles de l’art, pâte feuilletée et frangipane, notre galette des Rois. Au tout début la fève n’était qu’un vulgaire haricot blanc, un fayot, une mogette de la Vendée profonde, sauf que mon farceur de père, détestant toute forme de couronnement, l’avait à plusieurs reprises avalée. Maman eut donc recours par la suite à une fève fantaisie que lui refilait Madeleine Remaud la femme du boulanger.


En fait maman avec son haricot revenait à la source « À l'origine, on mettait une fève dans la galette des rois. Puis, la fève naturelle est devenue un objet de porcelaine... »


Et si nos grands pâtissiers faisaient de même, excellent marketing mais pas sûr que les gabelous sanitaires voient ce retour d’un bon œil !


Tirer les Rois !


Cette expression m’a toujours un peu chagriné car le vieux Melchior  blanc, barbu et chevelu, qui offrait de l'or symbole de la royauté, le jeune Caspar, jeune imberbe au teint rouge, qui offrait de l'encens, symbole de la divinité et le Balthasar, barbu au teint sombre, qui offrait de la myrrhe rappelant que le Fils de l'homme est mortel, je les aimais bien et c’était pour moi un grand plaisir de les placer dans la crèche pour l’Épiphanie avec le chameau, l’éléphant et le cheval…


rois_mages.jpg


Version officielle


« Jésus étant né à Bethléem de Judée, au temps du roi Hérode, voici que des mages venus d'Orient arrivèrent à Jérusalem en disant : « Où est le roi des Juifs qui vient de naître ? Nous avons vu, en effet, son astre à son lever et sommes venus lui rendre hommage. »


À la vue de l'astre ils se réjouirent d'une très grande joie. Entrant alors dans le logis, ils virent l'enfant avec Marie sa mère, et, se prosternant, ils lui rendirent hommage ; puis, ouvrant leurs cassettes, ils lui offrirent en présents de l'or, de l'encens et de la myrrhe. »


Extraits de l'Évangile de Matthieu (II, 1-2 & 10-11)


Le Roi boit !


Je suis rarement couronné. Ça n’est pas dû au fait que je suis préposé à la découpe de la Galette des Rois, je ne puis tricher car la répartition des parts se fait à l’aveugle par tirage au sort.


Que boit le Roi ?


Des bulles bien sûr de toute nature et nature !


Vous avez le choix.


Moi j’ai choisi ceci:


Lorenzon e Albertini Guido Indigeno 2013 Vino Bianco frizzante cépages glera et perera chez RAPlink


Guido-Indigeno.jpg


Cidre “Le cid’ de Huisnes-sur-mer” et le Poiré “De cloche et Fausset” Les vergers de la Retenue de la cuve Etienne Lery. Chez Sauvage link


Cidre-et-Poire.jpg


Si vous souhaitez en savoir plus sur l’Epiphanie allez voir ICIlink


Guido-3.jpg

 

 

Tableau Le Roi boit Jacques JORDAENS  Anvers 1593 – 1678

 

Partager cet article

Published by JACQUES BERTHOMEAU - dans Billet
commenter cet article

commentaires

patrick axelroud 05/01/2015 16:53


Tirer les rois peut être , pour certaine, une activité à plein temps.Ainsi leurs maitresses putes hatives...

Aredius 05/01/2015 09:59


Ah, ...


http://www.ina.fr/video/CPC83050602/chassons-le-naturel-pour-savoir-s-il-revient-video.html

patrick axelroud 05/01/2015 07:26


Du bon usage de la tentation, se sentir vivre ! Et des positions controversées des traducteurs du Notre Père : " Ne nous soumet pas à la tentation " contre " Ne nous laisse pas
succomber à la tentation".Il y en a pour tout le monde.

  • : Le blog de JACQUES BERTHOMEAU
  • Le blog de JACQUES BERTHOMEAU
  • : Espace d'échanges sur le monde de la vigne et du vin
  • Contact

www.berthomeau.com

 

Vin & Co ...  en bonne compagnie et en toute Liberté pour l'extension du domaine du vin ... 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



 

 

 

 

Articles Récents