Samedi 30 juin 2012 6 30 /06 /Juin /2012 16:00

Sylvie Cadio et Michel Smith ont joint le geste à la parole : j’ai leurs pieds chaussés en guise d’adhésion aux Frères de la Croûte. J’ai deux promesses de pieds ceux d’Isabelle Spiri et d’Eva Robineau mais je ne les ai pas encore sauf ceux d’Isabelle que j’ai volés sur les quais de Bordeaux fête le vin (voir ci-dessous) Avec ma pomme et notre Grand Boucanier Emmanuel Giraud nous sommes donc 6/20, il reste donc encore 14 places à pourvoir pour que nous fussions au complet chez les frères de la Croûte. Pour ceux qui prenne le film en cours de route je leur conseille de lire ICI link


photopied-d-isa.JPG

P6240009.JPG

Lucia3-1271.JPG

 

 

 

 

 

 

Que faire pour que vous ne restiez pas les deux pieds dans le même sabot, en plus clair que vous vous bougiez un petit peu les fesses pour que les merveilleuses initiatives du Taulier ne tombent pas l’eau ?


La seule réponse que j’ai trouvé c’est de proposer, du moins pour les filles qu’elles adoptent le merveilleux sabot des  Sablaises, qui sont bien sûr les habitantes des Sables d’Olonne en Vendée mais plus précisément les femmes des marins du port. La dénomination n’est pas simple car d’un côté du bassin nous sommes aux Sables d’Olonne et de l’autre à la Chaume, et les marins étaient plutôt des Chaumois des gars dont la descente de litrons étaient très prisées par les emplisseurs de litres six étoiles de gros rouge. J’y reviendrai un jour mais ce n’est pas le sujet du jour.

img_1829__032960700_0822_04032010__022391300_1651_28022012.png

La Sablaise est sexy et coquine : elle montre ses genoux car elle porte une jupe courte. Entre 1900 et 1920 : « Les dessous, jupons et culotte, sont agrémentés de dentelles. La hauteur de cet ensemble se situe entre les genoux et les mollets. Les bas noirs et le fameux petit sabot de la Sablaise commencent à rendre le galbe de ses jambes légendaires. Les petits sabots voient leurs talons se hausser et, en dehors du noir, des cuirs blancs ou rouges sont utilisés. Les enfants commencent à en porter de toutes les couleurs. » écrit Léo David.


Comme la mode est à nouveau aux sabots de bois, je lance donc un appel à mes lectrices chéries : adoptez le sabot sablais (achat ICI link ) ci-dessous et passez-les à vos pieds. Photographiez-les ! En un petit clic vous me postez la photo sur berthomeau@gmail.com et vous serez adoubées Frères de la Croûte, ce qui pour une fille est un statut unique, vareuse comme l’aurait dit Francis Blanche.


Pour la gente masculine je ne sais que faire, je désespère ! Peut-être relancer la mode des sabots suédois ? Je ne sais pas. Moi qui ne suis pas mou du genou je crois que je vais aller planter mes choux ailleurs, peut-être en Lorraine… avec mes sabots. Désolé je n’ai pas trouvé mieux comme chute pour ce dernier appel avant de décider de mettre les Frères de la Croûte en bière. Encore une belle initiative du Taulier qui se heurte au mur de l’indifférence. Pauvre France ! Vive les sabots d'Hélène !


 

Par JACQUES BERTHOMEAU - Publié dans : les afterwork du taulier
Ecrire un commentaire - Voir les 1 commentaires
Retour à l'accueil

Articles récents

Liste complète

Derniers Commentaires

Archives

 
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés