Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 février 2013 7 17 /02 /février /2013 00:09

indexPCF.jpgLorsque le Taulier s’est pointé sur terre le Pape c’était le contesté Pie XII, puis ce fut Jean XXIII le rond Angelo Giuseppe Roncalli, vint l’ascétique Paul VI, ensuite le fugace Jean-Paul 1er avec 33 jours de pontificat, tous italiens, puis surprise se pointa Karol Józef Wojtyła, le polonais, Jean-Paul II le voyageur médiatique et enfin Joseph Alois Ratzinger l’allemand Benoît XVI, le PapeTwitter, qui vient de donner sa démission. Il s'agit d'une première pour l'Eglise catholique depuis un peu plus de 700 ans quand le pape Célestin V avait abdiqué au bout de cinq mois de règne pour retourner à sa vie de moine ermite.


Benoît XVI redeviendra simplement le cardinal Joseph Ratzinger le 28 février à 19H00 GMT. La vacance sera gérée par le camerlingue le secrétaire d'Etat Tarcisio Bertone. Les cardinaux se réuniront en conclave pour élire son successeur, si possible avant Pâques, le 31 mars. En mars, « l'Eglise aura deux papes : un régnant et un émérite. Du jamais vu » Benoît XVI continuera en effet d'habiter au Vatican, à quelques centaines de mètres de son successeur, dans un monastère où il se consacrera « à l'étude, la prière et l'écriture », selon le Vatican. Va-t-on vers des pontificats à terme et non plus à vie ? Un Pape en CDD et non plus en CDI ?


Sans offenser le peuple des chrétiens de France, fort éprouvé ces derniers temps, pensez donc beaucoup sont descendus dans la rue pour manifester, ça doit commencer à grenouiller sec sous les ors du Vatican, la campagne pour le choix de son successeur a de facto commencé, avant-même que la date du conclave pour convoquer les 117 cardinaux électeurs (âgés au maximum de 80 ans) ne soit fixée. Mais attention comme le dit le dicton « on entre pape au Conclave et on en sort simple cardinal » Mon seul vœu c’est que nos cardinaux ne sous-traitent pas à Jean-François Copé le dépouillement et le comptage des votes, sinon le risque est grand d’avoir une double papauté qui ferait sans doute plaisir aux gens d’Avignon qui pourrait recycler leur Palais des Papes.  


Laissons de côté les intrigues du Vatican pour nous pencher sur une autre Eglise qui, elle aussi, n’est pas au mieux de sa forme depuis que le Mur de Berlin s’est effondré : je veux parler de notre PCF qui ne s’en est jamais remis. Les militants comme les électeurs se font fait la malle en même temps que la lutte des classes et même qu’y z’ont dû se pacser avec un ex-chouchou de Tonton : Mélenchon le grand éructeur. Faut dire que le petit Laurent est tout ce qu’il y a de convenable mais voilà t’y pas qu’à la veille de leur énième Congrès, sans débat interne ni avis du conseil national, le marteau et la faucille ont été remplacés par la mention « gauche européenne » sur les cartes d’adhérents. Foin des symboles, de l’identité communiste, « Nous voulons nous tourner vers l'avenir. C'est un sigle qui ne résume pas ce que l'on est aujourd'hui », a expliqué Pierre Laurent.


Ça rouscaille sec dans les cellules « Tout le parti est choqué par ça » explique un secrétaire de section à Paris qui déplore la disparition d'un « point historique, symbole de résistance ». Pierre Laurent serait-il le dernier fossoyeur du vieux parti de Thorez, Duclos, Marchais. Veut-il le normaliser, l’émasculer pour le noyer dans le Front de Gauche ? L'avenir du parti est-il en jeu ? Franchement, tant qu’ils entonneront l’Internationale à la fin de leurs Congrès et de leurs meetings, nos communistes  de la nouvelle génération ne sont pas menacés d’extinction : les Français adorent les partis protestataires avec qui ils peuvent battre le pavé. Gouverner c’est une autre paire de manches et c’est vrai que, la Faucille et le Marteau sur fond rouge, ça rappelle fâcheusement la grande démocratie populaire qu’était l’URSS au bilan globalement positif.


Il y a un mot qui a impressionné mon enfance : RÉSISTANCE je vous offre donc 3 chants de résistance pour clore cette chronique…


Bella Ciao!


Bella Ciao! Exprime la révolte des « mondine », les saisonnières dans les rizières d’Italie du Nord, contre leurs conditions de travail. Ce chant n’était connu que par quelques groupes de partisans de Modène et de Bologne avant de s’imposer comme l’hymne de la résistance italienne.



Le chant des partisans par LeNouvelObservateur
Le Chant des Partisans, Zebda - Le Chant des... par ATTACHEE-PRESSE13

Partager cet article

Published by JACQUES BERTHOMEAU - dans berthomeau
commenter cet article

commentaires

  • : Le blog de JACQUES BERTHOMEAU
  • Le blog de JACQUES BERTHOMEAU
  • : Espace d'échanges sur le monde de la vigne et du vin
  • Contact

www.berthomeau.com

 

Vin & Co ...  en bonne compagnie et en toute Liberté pour l'extension du domaine du vin ... 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



 

 

 

 

Articles Récents