Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 octobre 2014 7 05 /10 /octobre /2014 00:09

1600278-couverture-du-vogue-paris-d-octobre-950x0-1.jpg

 

Dans l’ordre nous avons eu droit à :


1-    Alain Ducasse qui vient de nous gratifier lors de la réouverture du Plaza, l’une de ses nombreuses gargotes étoilées, d’un bel échantillon de ses hautes pensées sans doute concocté dans le salon VIP d’un aéroport international.

 

Pensez-donc notre homme vient d’expliquer à l’AFP par communiqué que « la planète a des ressources rares, il faut la consommer plus éthiquement, plus équitablement »

 

Notre chef vénéré et surmédiatisé, qui prône depuis longtemps la diminution des protéines animales ne jure plus que par la « naturalité », d’ailleurs va-t-il dans la foulée se mettre aussi aux vins natures. J’aimerais voir la tronche de Gérard Margeon son « Monsieur Vin » : vert !

 

Virage radical pour le nouveau Plaza: finie la viande, bienvenue la pêche de ligne durable, les céréales « bio, autant que faire se peut », légumes « du jardin de la Reine » cultivés au Château de Versailles.


« Le chef jongle avec les tendances végétariennes, locavores et environnementales dans son menu « jardin-marin ».link


2-  Au duo Frédéric Rouzeaud/ Philippe Starck avec son Brut Nature


2838055-frederic-rouzaud-et-philippe-starck-jpg_2471859.jpg

 

Le chroniqueur des grandes occasions, le sieur Dupont, que je n’ose qualifier de Stéphane Bern du bouchon de peur de me faire remonter les bretelles, était, telle une bonne  fée, penché sur le berceau de la nouvelle cuvée.


« Nous avions dégusté avant la date de sortie officielle mi-septembre (mais juré craché qu'on tiendrait notre langue) cette fameuse cuvée - "la" nouveauté depuis 30 ans - signée Roederer et Starck. "Une de plus dont l'habillage est confié à un designer !" penseront tous ceux un peu blasés qui chaque automne voient arriver dans les épiceries fines et chez les cavistes branchés les coffrets de luxe, avec duo de flûtes enchantées enveloppées de papier doré et cartonnage épais autant que brillant rehaussé d'un décor chargé comme une poitrine de maréchal soviétique grande époque... Que nenni, cette petite dernière ferait davantage dans le genre communiante année cinquante, juste l'aube blanche à peine froissée de quelques infos obligatoires griffonnées. Ce n'est pas tout. Philippe Starck ne s'est pas contenté de dessiner, il a aussi exigé de participer. On le comprend. Pour un grand amateur et buveur de champagne comme lui, l'occasion se faisait belle et unique… » link


2838056-champagne-roederer-brut-nature-coffret-philippe-sta.jpg

75€ chez Lavinia : pas donné camarade Dupont !

 

3-  Enfin dans Vogue Un portrait de famille touchant, réunissant Natasha Poly et sa fille sous l'objectif d'un autre fidèle de Vogue Paris, Mario Testino »


« La vedette de ce numéro est cette chose craquante, un vrai bébé Johnson, que tout le monde a envie de prendre dans ses bras. Elle s'appelle Aleksandra, blonde aux yeux bleu marine, c'est la fille du top model Natasha Poly, avec qui cette enfant a posé avec une gentillesse, une sagesse confondante pour la série de mode "Un Air de famille", photographiée par Mario Testino.", écrit Emmanuelle Alt, rédactrice en chef de Vogue Paris dans l'édito du numéro d'octobre 2014. Une couverture intime, marquant les dix années de collaboration de la cover-girl en immortalisant cette nouvelle venue »


J’adore la petite chose craquante !


Moi ce que j’en dis c’est pour causer mais en dépit de toutes les railleries des pisse-froids le nature fait son trou, sa petite pelote, et qu’on ne vienne pas me dire que ce n’est qu’une mode pour bobos parisiens, même si ceux-ci y sont pour quelque chose, car pour ce qui concerne la Champagne ce ne sont pas les Grandes Maisons qui ont donné le la mais mes petits copains naturistes. Qui les aime, les suivent !

Partager cet article

Published by JACQUES BERTHOMEAU - dans Billet
commenter cet article

commentaires

patrick axelroud 05/10/2014 03:51


Outre le fait que la photo de la petite chose illustre le manque d'ogre de nos sociétés on peut s'interroger sur le coté craquant ou à croquer du bébé.Pierre DESPROGES, rappelé par JP GENE dans
le magazine M de ce ouiken , proposait le recette du pot-au-feu de Marie Croquette qui nécessite : "une petite Marie bien ferme,de sept à huit mois environ, si possible élevée au lait sans
hormones,afin d'éviter le goût de poisson.L'oeil doit être vif,le cuisseau dodu.Compter 500 grammes par personne avec os." Miam ?

  • : Le blog de JACQUES BERTHOMEAU
  • Le blog de JACQUES BERTHOMEAU
  • : Espace d'échanges sur le monde de la vigne et du vin
  • Contact

www.berthomeau.com

 

Vin & Co ...  en bonne compagnie et en toute Liberté pour l'extension du domaine du vin ... 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



 

 

 

 

Articles Récents