Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 avril 2014 5 04 /04 /avril /2014 10:00

Si vous ne le saviez pas je fais mon « coming out » comme dit un gars qui prend ma vessie pour une lanterne, je suis cinéphile. J’suis allé me faire une toile voir « Les Glaneurs et la Glaneuse » un documentaire d’Agnès Varda.


affiche-les-glaneurs-et-la-glaneuse.jpg

Ça m’a donné des idées : je glane !


Je glane ce qui me permet de glander. Je glane dans le champ fécond du Jacques Dupont. Putain, si vous me permettez l’expression, avec son compère Bompas, il tient la forme le bougre, une pêche d’enfer !


Donc je vous retwitte du Dupont pur jus sans sucre ajouté.


derenoncourt2.jpeg

 

« Stéphane Derenoncourt est consultant, célèbre consultant. De la Californie au Liban en passant par Bordeaux, bien sûr. C'est quoi, un consultant ? Quelqu'un qu'on consulte et qui doit donner la réponse. Cela oblige parfois à faire travailler son imagination et à posséder un certain sens de la diplomatie et la maîtrise de son langage. »


« Stéphane, que nous connaissons bien, a tendance parfois à oublier le nuancier rhétorique obligatoire au profit du parler-vrai. C'est notamment ce qu'il a fait quelques jours avant la fameuse Semaine des primeurs en annonçant que chez l'un de ses clients, le château Malescasse, en Haut-Médoc, il n'y aurait pas de 2013 faute de qualité. »


« Par sa faute, voilà tous les animaux malades de la peste et le millésime 2013 voué aux gémonies par l'ensemble des dégustateurs planétaires. Si la Chine se rendort et si l'Amérique reste at sweet home, c'est la faute de Malescasse. Un nom prédestiné... Du calme : après tout, ce n'est pas le seul domaine à ne pas présenter de 2013. Partout où l'on passe, des producteurs préfèrent s'abstenir... Et La Lagune qui, le 19 mars, s'est fendue d'un communiqué annonçant qu'il n'y aurait pas de vente primeur du 2013... D'autant que dans le petit monde de Don Cabillot (contraction tricheuse de cabernet et merlot), tout le monde sait que Malescasse possède des stocks à rendre fertile le Sahara (ou presque).


Ne fait-on pas régler à Derenoncourt d'autres additions, de celles qui traînent dans les placards ? Ne serait-il pas en train de payer certaines de ses déclarations intempestives en forme de costard sur mesure dans Vino Business, le Closer mâtiné Détective vitivinicole d'Isabelle Saporta ? »


L’intégrale de l’œuvre ICI : link 

 

Vous connaissez Gaby ?

 

Moi oui et Jacques aussi…link

 

 

Partager cet article

Published by JACQUES BERTHOMEAU - dans Billet
commenter cet article

commentaires

  • : Le blog de JACQUES BERTHOMEAU
  • Le blog de JACQUES BERTHOMEAU
  • : Espace d'échanges sur le monde de la vigne et du vin
  • Contact

www.berthomeau.com

 

Vin & Co ...  en bonne compagnie et en toute Liberté pour l'extension du domaine du vin ... 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



 

 

 

 

Articles Récents