Mardi 7 août 2012 2 07 /08 /Août /2012 14:00

 

delteil_vin1.jpg

 

Puisqu’hier nous étions dans une ville, dont on dit qu’elle est la plus sportive de France, continuons notre jeu grand jeu de piste normal de l’été en poussant plus avant.


« En 1953, notre Replongeard,  Raymond Dumay « arrive à Carcassonne à six heures trente-deux. Il a troqué sa Terrot « 100 » pour une « 125 » et il va entamer son périple dans le plus grand vignoble du monde afin d’y rencontrer, non des vignerons, mais des gens de plumes. »


Dans ma chronique : « Ma route de Languedoc : le Replongeard ne s’égare point dans les vins du coin » je note que « même si un vieux Languedocien lui fait cette remarque « Notre pays est sec, mais il est heureusement irrigué par trois fleuves : le Vin, la politique et l’Opéra.» sur les 208 pages de Ma route de Languedoc, jamais Dumay ou presque n’évoque le fait qu’il ait bu un verre de vin. »


À une exception près : « Seul Limoux sauve l’honneur « Nous devons à Limoux deux produits connus : la blanquette, vin blanc délicat, un peu sucré et les romans de Magali »

En lisant la suite de cette chronique vous saurez avec quel auteur  Dumay déguste de la blanquette : quel est le lieu de naissance de cet auteur ?

Par JACQUES BERTHOMEAU - Publié dans : Concours
Voir les 0 commentaires
Retour à l'accueil

Derniers Commentaires

Archives

 
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés