Lundi 13 août 2012 1 13 /08 /Août /2012 14:00

naurouze3.jpg

 

Nous entamons la deuxième semaine de notre grand jeu de piste normal de l’été en passant le seuil de Naurouze, situé à la frontière du département de la Haute-Garonne et du département de l'Aude sur la ligne de partage des eaux entre l’océan Atlantique et la mer Méditerranée, à 189 mètres il constitue le point le plus élevé du canal du Midi, qui permet de relier la Méditerranée à l’Atlantique.


Je file donc vers Toulouse puis cap sur Gironde/Dropt où je débarque chez Hélène et David Barrault car depuis que j’ai découverts « Les Malbecs du château Tire Pé : un Bordeaux étonnant ! » je suis addict. En effet, en août 2009 j’écrivais dans cette chronique  :


« Donc pour résumer la situation :


1° faire un Bordeaux pur Malbec est possible ;

2° faire un pur Malbec à Bordeaux qui ravit les amateurs de vin plaisir est possible ;

3° faire une chronique sur les Malbecs de château Tire Pé en avant-première, ou presque, sur tous mes collègues blogueurs du vin c’est presque possible ; »

 

Mais j’écrivais aussi : La Côte de Tire Pé doit son nom à une scène agraire quotidienne et bien connue des autochtones, … »


En quoi consiste cette scène agraire ?

Par JACQUES BERTHOMEAU - Publié dans : Concours
Ecrire un commentaire - Voir les 1 commentaires
Retour à l'accueil

Articles récents

Liste complète

Derniers Commentaires

Archives

 
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés